Un forum de RP basé sur Dragon Ball, le manga d'Akira Toriyama, dans un monde où nos héros ne sont jamais nés...
 

 :: Gestion du RP :: Fiches de personnage :: Personnages validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Terminée] Arachitz complètement présent

Arachitz
Messages : 11
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 22

Feuille de personnage
Power Level: 15 000
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Dim 17 Déc - 20:06
Arachitz

Physique

Ce Saiyan a, comme tous les membres de sa race, des cheveux qui défient la gravité en permanence. Une grande partie de cette chevelure pointe vers le ciel tandis qu'un autre partie lui retombe sur le front, on croirait donc à une chevelure épaisse au premier coup d’œil car le tout donne quelque chose de très dense et... c'est plus ou moins le cas en fait. Son visage présente des traits agréables qui lui donne son petit succès après de la gente féminine.
Son corps est athlétique et musculeux, ce qui le faisait beaucoup ressortir lorsqu'il était sur Zélod, bien qu'il n'est pas vraiment du genre à se mettre en valeur de lui même.
Il possède évidemment une queue de singe qu'il garde souvent déroulée de sa taille contrairement à l'habitude qu'ont pris les autres membres de sa race.

Mentale

Arachitz est quelqu'un de sympa, mais il n'est pas très brillant, parfois des choses évidentes seront imperceptibles pour lui. Il lui arrive d'avoir des éclairs de génie, mais la plupart du temps c'est un gros imbécile, mais c'est ce qui fait son charme. Comme tous les Saiyans de sa race, il y a peu de choses qui l'intéressent à part le combat et l'entraînement. D'ailleurs, les fois où il fait marcher sa matière grise c'est souvent pendant un combat. Durant ces moments là, on a plus l'impression qu'il cherche à s'amuser qu'à gagner, n'hésitant pas parfois à donner des avantages à ses adversaires.
Normalement, il ne tue pas pour rien, mais si vous le mettez dans une colère noire ou qu'il a conscience que vous êtes trop dangereux pour vivre, il n'hésitera pas à mettre fin à votre vie.
Il possède sa petite fierté de Saiyan mais elle n'est pas exacerbée comme certains membres de sa race, disons que ça lui sert plus de motivateur personnel.
Nom :
Réponse
Prénom :
Arachitz
Surnom :
Ara'
Age :
23ans
Sexe :
Homme
Taille :
1m82
Poids :
80 kg
Race :
Saiyan
Planète d'origine :
Plant
Provenance de l'avatar :
Un OC de Deviantart

Histoire


Notre histoire commence sur la planète Plant, dans la nurserie.

« Deux unités ?! Sérieusement ?! » s'exclama un homme aux cheveux ébouriffés

« Et alors ? Tu crois que tu es mieux toi ? Il n'y avait pas de scouters quand nous sommes nés ! A combien est-ce que tu crois que tu étais ? Hein ?! » lui rétorqua une femme dotée de la même coupe de pouilleux de l'espace

« HA ! C'est impossible que je sois né aussi faible ! De toute façon ça ne change rien ! Tu sais ce qu'on doit en faire de ces déchets ! »

« A quelle planète tu as pensé ? »

« 'Faudra que je demande au Roi. »

Ainsi la demande du mystérieux homme ne fut pas traitée en priorité vu que ça n'avait que peu d'importance. La femme décida donc d'élever son enfant pendant quelques semaines, enfin... l'élever à la Saiyanne quoi, c'est à dire que le bambin subit quelques raclées pour lui endurcir la couenne et le préparer pour sa future mission :

« Rend maman et papa fiers ok Arachitz ? »

Couvert de contusions, le bébé trouva tout de même le moyen de rire à la phrase de sa mère... Avait-il la moindre considération du danger ? Bah ! D'un autre côté, c'était bien qu'il s'habitue à prendre des coups sur la tronche !
Et... c'est ce qui arriva ! Le bambin semblait prendre le mauvais traitement de sa mère comme un jeu, ce qui étonna la guerrière elle-même. Certes les Saiyans aimaient le combat et se tapaient dessus pour « jouer »... mais ils connaissaient leurs limites. Celui-là ne pouvait pas s'empêcher d'être heureux alors même qu'il frôlait la mort :

« Eh ben... on peut pas dire que tu sois normal toi ! » dit la mère en tenant son bébé à moitié inconscient tête en bas par le bout de la queue

Après un passage à l'infirmerie, elle mesura à nouveau la force de son fils :

« Quinze ! En trois jours ?! Hin ! Pas mal. » dit-elle en jouant à poker la joue du bébé « T'as de la chance que nous devenons plus forts à chaque fois qu'on frôle la mort ! »

Elle se perdit alors, sans s'en rendre compte, dans les yeux de son fils. Ce visage souriant et heureux... une chose rare ici.
Elle secoua la tête tourna les talons, le laissant dans son berceau. Elle aussi avait besoin d'un peu d'exercice.

Le moment était venu, la planète sélectionnée était Zélod III, une belle planète isolée dont les Saiyans pouvaient tirer un excellent prix. Les forces les plus hautes n'étaient que de 500 ou 800 unités pour une poignée d'individus, le reste des doués était de 100 à 300, mais la grande majorité était autour de 50 à 60 unités, rien que le Saiyan ne pouvait écraser donc. De plus, la population était assez peu nombreuse, seulement 2 000 000 d'habitants, et il y avait des pleines lunes assez souvent. Au fond la seule difficulté de la mission était l'éparpillement massif de la population, mais au pire les renforts Saiyans pourraient finir le reste en les trouvant avec les scouters.

« Aller, essaye de pas crever. » se contenta de dire le père tandis que la mère fit coucou de sa main en ayant un faible sourire

Le bambin lui, regardait pour la dernière fois ses parents biologiques avec un air hagard, il ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait. La capsule se referma et décolla en direction de la planète cible...
Le voyage fut long, mais le bébé le passa en stase et vu que la technologie était bien faite, il ne sentit pas non plus le crash du vaisseau qui était un peu sa manière d'atterrir... en faisant un énorme cratère dans la nuit étoilée de la planète.
Le gamin, d'un naturel curieux et impatient, alla gambader aux alentours dés l'ouverture de la capsule et tomba sur un couple d'autochtones qui avaient été alertés par le brouhaha causé par son atterrissage et décida de recueillir l'enfant, ne se doutant pas de ses origines, tandis que, dans l'ombre mais à quelques mètres de là, la capsule se refermait. Tout ce que le petit avait de son peuple, c'était son nom, qui était écrit sur une étiquette attachée autour de sa queue et que la famille Zélodienne décida d'utiliser même s'ils le trouvaient bizarre.
Le père adoptif était nommé Achille, il mesurait dans le mètre 70 et avait le poil brun. La mère se nommait Anyse, c'était une magnifique blonde un peu plus petite que sa moitié.
Ils avaient deux particularités physiques par rapport aux Saiyans : ils avaient des oreilles de renard sur la tête et une ou plusieurs queues de renard au lieu d'une queue de singe.

Les deux Zélodiens furent au départ assez interloqués par les particularités physiques de leur enfant adoptif, sans compter que le bambin était très fort pour son age, pouvant retourner la maison en deux en trois mouvements, même si il se révéla que lorsqu'on le tenait par la queue, le petit bébé semblait perdre ses forces, une bonne méthode d'éducation de secours. Toutefois, il ne fichait en l'air la maison que lorsqu'il piquait des colères, à part ça il était plutôt agréable à élever, mais très curieux et aventurier... Il ne fallait surtout pas le perdre de vue.
Le gamin devint bientôt une véritable vedette dans le petit village, mais les habitants n'étaient pas a bout de leur surprise. Une nuit de pleine lune, Arachitz se transforma en singe géant, un Oozaru déchaîné qui provoqua de grands dégâts dans le village et qui ne fut maîtrisé que grâce à son point faible : sa queue. Celle-ci fut d'ailleurs coupée accidentellement, et le bébé retrouva ainsi sa forme normale. A partir de maintenant donc, Achille et Anyse coupèrent systématiquement la queue du bébé... au nom de la sécurité de la planète. Oui car il se trouvait que la puissance de Arachitz était décuplée dans cette forme de singe géant, dépassant largement la force de la maigre garde du village.

Pendant que le Saiyan grandissait, on essaya de le former à la magie, mais il n'y avait rien à faire, et puis cela ne l'intéressait pas de toute façon. Il préférait y aller à mains nues sur ses adversaires, et le pire... c'était que ça marchait. De plus, il avait l'air plutôt résistant, tout le temps à se relever pour continuer à se battre avec un grand sourire sur le visage. Enfin... il n'avait pas de limite ! A chaque fois qu'il se remettait d'un combat, il devenait plus fort, tout le village pouvait le sentir dans son aura et son seul point faible était systématiquement tranché, donc le gamin n'avait plus aucune faiblesse... Et ça alors qu'il n'avait même pas dix ans.

Mais l'enfance de Arachitz ne fut pas que combats, il aida beaucoup dans les divers travaux du village et devint assez populaire malgré la crainte que les gens ressentaient pour lui.
Il n'eut pas d'amis à proprement parler, la majorité des enfants du village avaient peur de lui. Il n'avait qu'une amie, Calypso, qui était la seule qui ne le craignait pas ou qui ne le trouvait pas « bizarre ». C'était une Zélodienne aux cheveux blancs courts et aux yeux rubis. Elle était très douée dans la magie de lumière et de glace. Elle tenta maintes fois de former le Saiyan aux arcanes, mais rien à faire... Lui tenta de rendre son amie un peu plus forte avec ses entraînements de commandos, mais à faire non plus...
Alors ils se parlaient, et apprenaient à se connaître. La Zélodienne vit ainsi que son ami n'était pas très brillant, mais qu'il avait une énergie et une motivation... assez hors du commun.
Elle, était également une battante au caractère bien trempé, infernal pourrait-on dire, ce qui n'était pas très en phase avec une magie de glace... mais dans le fond, elle aimait veiller sur les autres.

A ses dix ans d'ailleurs, la soif d'aventures se fit plus forte que tout. Cela faisait déjà un an ou deux qu'il trouvait la vie au village ennuyeuse, mais cette fois, il prit la décision de partir explorer le monde.
Les « au revoir » furent rapides, Arachitz faisait moins dans les sentiments que tous les autres habitants de cette planète.
Il se mit en route au hasard, il avait en l’occurrence choisi d'emprunter le chemin jusqu'à la prochaine ville et de voir où cela le mènerait.
Il passa par de magnifiques prairies et par une forêt où il s'arrêta pour dormir, mais avant cela il donna des coups de poing dans le vide, s’entraînant près du feu, jusqu'à ce qu'un courant d'air étrange n'éteigne la flamme :

« Hum ? »

Un frisson parcourut l'échine du jeune garçon, il faisait froid tout à coup... Il regarda la forêt obscure autour de lui... entendant un murmure suspect, quand soudain, une ombre lui fondit dessus... Oui, c'était littéralement une ombre. Arachitz esquiva d'un saut agile et détailla l'agresseur : un spectre, super...
Sur l'ombre, deux yeux rouges se formèrent, ainsi qu'un sourire, de même couleur. Le petit Saiyan sourit également.
Les deux se sautèrent dessus, Arachitz profita de sa petite taille pour rester aussi bas que possible et évita les griffes tranchantes du monstre. Il lui passa dessous en glissant et asséna un coup de pied dans la « nuque » de la bestiole, l'envoyant valser. Elle se releva en poussant un grognement d'outre-tombe et attaqua directement après pour essayer à nouveau d’éviscérer le petit guerrier. Surpris, celui-ci évita quelques coups avant de s'en prendre une qui l'envoya contre un arbre. Il se releva et vit une griffure sur son torse, la blessure n'était pas très profonde mais uniquement car il s'était décalé légèrement...
Il fallait en finir vite ! Arachitz leva sa main :

« Aaaaaah... »

Une boule d'énergie bleue se matérialisa petit à petit tandis que de la magie noire se concentra dans la bouche du spectre qui cracha une sorte de rayon zébré d'arcs électriques noirs. Le Saiyan sauta, évitant l'attaque :

« AH ! »

Il lança sa boule d'énergie qui explosa, désintégrant la bestiole. Il atterrit au sol et passa son avant-bras sur son front :

« Ouf ! »


Puis il regarda son torse :

« C'est pas passé loin... »

C'était ainsi que se déroulaient ses voyages, il ne manquait pas d'aller dans les zones les plus dangereuses et d'affronter leurs dangers. Ce garçon était une véritable énigme pour les Zélodiens, certains le pensaient inconscient, suicidaire, d'autres courageux, tête brûlée... Il était difficile de savoir de quel qualificatif il s'agissait, seul Arachitz le savait et lorsqu'on lui demandait il répondait quelque chose comme :

« Si y'a du challenge, ça va être rigolo ! »

Bien sûr, cet état d'esprit lui coûta souvent des expériences de mort imminente, parfois il ne gagnait pas ses combats et revenait en titubant et en se vidant de se sang. Enfin... même quand il gagnait il revenait parfois dans cet état, et quand il s'entraînait aussi, il avait tendance à pousser trop loin ses limites.

Dans l'année de ses 12 ans, il entendit des rumeurs sur une armée de morts. Il avait déjà affronté des morts vivants, mais une armée, il n'avait jamais rien vu de tel !
Il s'aventura vers l'Est, plus précisément vers la zone où les rumeurs prétendaient localiser l'armée. Les recherches n'étaient pas exactement fructueuses... Arachitz cherchait un peu à l'aveuglette et passa par quelques villages. Il trouva quelques pistes, il y avait bien des rassemblements inhabituels de morts-vivants par ici. L'année de ses 13 ans commençait alors qu'il allait vers un village qu'il n'avait pas encore visité et remarqua que celui-ci était rempli de morts-vivants patrouillant les rues parmi les habitants, comme une occupation militaire. Étrangement, ces trucs ne l'attaquaient pas à vue... Arachitz resta néanmoins sur ses gardes, il se sentait observé, bien entendu il avait l'habitude que les gens le regardent en raison de sa morphologie différente, mais là... c'était quelque chose de plus sombre... Sans compter qu'une atmosphère étrange habitait ce village :

*Y'a quelque chose qui cloche ici...*

Et ce n'était pas juste en raison de la présence des morts-vivants, c'était autre chose, mais le jeune garçon n'arrivait pas à mettre le doigt dessus.
Il passa le reste de la journée à faire le tour du village et remarqua également que les habitants étaient tout aussi étranges, leurs yeux étaient vides d'émotions et lorsqu'il essayait de leur parler ils ne lui donnaient que des réponses simples, une manière polie de dire qu'ils ne voulaient pas discuter...
Il croisa alors quelqu'un à un virage, quelqu'un qui avait l'air bien plus expressif que les autres, une jeune femme apparemment, elle était tout au bout de la rue, la couleur rouge dominait chez elle, ses cheveux, ses yeux et sa robe étaient rouge, elle était encadrée par des soldats morts-vivants qui avaient l'air de jouer le rôle de gardes du corps. Avant de disparaître, Arachitz la vit se retourner et leurs regards se croisèrent, un sourire en coin se forma alors sur les lèvres de la jeune femme, un sourire qui n'avait rien de sympathique.
D'autant plus sur ses gardes, le jeune Saiyan décida de continuer son chemin, mais s'aperçut rapidement que la rue s'était désertée d'un coup pendant qu'il regardait la Zélodienne étrange...
Il se surprit en sentant que les battements de son cœurs venaient d'augmenter légèrement. Il prit une profonde inspiration et trouva un coin où passer la nuit qui approchait, il trouva enfin l'auberge où on le logea... gratuitement étrangement.

Il n'arrivait cependant pas à dormir, son instinct le titillait encore, le maintenait éveillé. C'est alors qu'il entendit la porte de sa chambre grincer doucement. Cette fois son instinct tendit ses muscles, mais le garçon fit tout de même semblant de dormir, il sentait toutefois une silhouette se rapprocher ! Elle va attaquer !
Ni une ni deux, Arachitz se retourna dans son lit et arrêta un couteau dirigé tout droit vers sa gorge. Il envoya son agresseur à l'autre bout de la pièce d'un coup de pied et se leva de son lit. Le clair de lune éclairait légèrement la pièce, lui permettant de voir celui qui avait tenté de le tuer, assis contre le mur, il l'agresseur se releva d'un coup.
Ouah ! C'était bien la première fois qu'il voyait un Zélodien se relever aussi vite après avoir subi un de ses coups ! En général il leur fallait un sort de protection pour ça et rien ne suggérait que celui-ci en avait balancé un...

La main dudit Zélodien se teignit alors d'un magie de glace qui forma un stalactite qu'il lança sur le Saiyan qui l'évita en se baissant, une nouvelle fois Arachitz donna un coup à son adversaire, essayant de le mettre KO il visa cette fois le plexus et asséna un coup de poing. Le Zélodien passa à travers le mur et tomba au rez de chaussée. Le Saiyan l'observa d'en haut, il bougeait encore ! Et se relevait ! Encore !

« Mais quel genre de magie de protection tu utilises ?! »

Les bras du Zélodiens se mirent à crépiter d'éclairs tandis qu'il joignit ses mains :

« Meurs. » dit-il pour toute réponse

L'effet de surprise étant passé, Arachitz voyait bien qu'il n'avait rien à craindre de cette attaque et l'encaissa sans broncher... Eh bien ! Celui-ci avait simplement le niveau d'un non combattant ! Son premier coup de pied aurait du le tuer ! Il avait visé les côtes, elles devraient être en miettes actuellement et avoir transpercé ses poumons !
Le Zélodien, visiblement nullement choqué, mélangea dans une boule de magie de l'eau et de l'électricité avant d'envoyer l'attaque que le Saiyan bloqua de sa main :

« Voyons si ton bouclier résiste à tes propres techniques ! AH ! »

Il renvoya l'attaque vers son adversaire, une explosion s'ensuivit et le Zélodien était au sol, visiblement blessé, mais se releva encore. Arachitz sauta au rez de chaussée :

« Reste au sol ! Je n'ai pas envie de te tuer ! » s'exclama-t-il

Des paroles inutiles, le Zélodien préparait déjà une autre attaque :

« Comme tu voudras... »


Arachitz disparut alors de la vue de son agresseur et l'envoya une nouvelle fois à travers le mur d'un coup de pied en plein dans le front, le Zélodien s'écrasa au milieu de la rue, inerte.
Le jeune guerrier sortit pour voir l'état de son adversaire et fut accueilli par un sacré rassemblement : des soldats morts-vivants et des Zélodiens le fixaient de leurs yeux vides, Arachitz vit alors enfin ce qui clochait ! Les morts-vivants décomposés depuis longtemps avaient le même air vide que les villageois ! Ces gens là étaient TOUS morts !
Alors qu'il se mit en garde, il vit son agresseur se relever, lentement, ignorant le craquement de ses os brisés.

« Ok... j'ai compris ! Je vais vous renvoyer chez les morts ! »

« Chez les morts ?! Hahahahaha ! Tu n'en auras pas besoin ! »

« Que... »

Arachitz leva la tête et vit la femme en rouge de tout à l'heure se poser délicatement sur le sol. Elle pouvait voler ?!
La femme s'inclina légèrement :

« Salutations ! Je suis Aikaterine, félicitations ! Je me doutais bien que tu ne serais pas tué aussi facilement ! Tu m'as l'air de frapper plutôt fort ! »

« Je me suis entraîné... »

Aikaterine acquiesça :

« HmHm ! Quant à eux ne t'inquiètes pas, tu n'auras pas à renvoyer leurs âmes, ces corps n'en possèdent pas ! Nous avons simplement réanimé les corps avec la magie, nous n'avons pas besoin des âmes pour ce qu'on fait de ces soldats. »

« Alors c'est vous la fameuse armée des morts dont j'ai entendu parlé ?! »

« Nous ? Non ! Ce n'est pas toute l'armée ! Nous avons quelques dizaines de milliers de soldats que nous sommes allés chercher dans les cimentières et anciens champs de bataille, nous avons aussi rassemblé des morts-vivants... sauvages si l'on peut dire. Ensuite, nous avons conquis quelques villes et villages en tuant tous le monde et en les relevant après. »

« Mais... Pourquoi ?! »

« HmHmHm ! Notre maître a une vision précise de ce monde ! Nous autres invocateurs et nécromanciens sommes la caste qui comprend le mieux tous les aspects de la magie ! Car nous osons aller vers les terrains occultes de celle-ci nous faisons partie de ceux qui en accumulent le plus de connaissances, et la connaissance c'est le pouvoir ! La preuve en est que personne n'a pu nous arrêter ! Pas même des maîtres de magie de Lumière ! »

« Alors vous allez tuer tout le monde ?! »

Un sourire en coin se dessina sur son visage :

« Tout le monde ? Non ! Notre maître nous a donné l'autorisation de choisir un partenaire de vie pour assurer la pérennité de notre race. Mais je n'ai pas encore trouvé quelqu'un qui me plaisait vraiment... »

Elle ponctua la fin de sa phrase d'une moue déçue :

« Vous êtes complètement tarés... »

« Hin ! Tu sais, tuer et ressusciter fait partie de l'apprentissage de la Nécromancie ! Nous faisons simplement une expérience à grande échelle ! »

Arachitz ne répondit pas, se contentant de fixer la magicienne dans les yeux d'un air extrêmement sérieux, celle-ci parla finalement après que les deux aient échangé un face à face de quelques secondes :

« Mais tu sais... Je n'ai pas à me justifier devant toi ! Ton corps puissant va bientôt nous rejoindre ! »

Sur ces paroles, elle avait tendu une main zébrée d'éclairs noirs qu'elle envoya sur le garçon qui esquiva d'un bond. Pendant qu'il était en l'air, elle tendit son autre main et il fut frappé de plein fouet, les éclairs parcouraient son corps mais celui-ci se dégagea d'un kiai avant de retomber au sol. Il s'élança alors sur la Zélodienne qui disparut dans un portail, sa voix se fit entendre dans toute la zone :

« Tuez le. »

Les créatures, passives jusque là, se jetèrent sur Arachitz qui ne se retenait plus et frappait cette fois pour tuer, éclatant les crânes de ses victimes, la manière la plus efficace de tuer les morts-vivants quand on ne connaissait pas de sorts de flammes ou de magie de lumière. Bon, les kikohas brûlaient aussi mais ce n'était pas comme s'il pouvait en balancer à l'infini...
La bataille s'étendait sur la durée et Arachitz ne faiblissait pas, ce qui commençait à inquiéter la nécromancienne qui observait de loin. La vérité était que le Saiyan avait dépassé le niveau de ces bestioles depuis longtemps ! Il était couvert du sang de ses victimes, le massacre éveilla d'ailleurs des instincts venus tout droits de la planète Plant, il se montrait de plus en plus impitoyable et efficace dans sa façon de tuer. Il ne resta bientôt plus d'ennemis, il trancha la tête d'un Zélodien zombie d'un coup de manchette et l'explosa d'un coup de pied tandis qu'elle était encore en l'air.

Arachitz était essoufflé, non pas par l'effort, mais par ce qu'il venait de se passer dans sa tête. Il lui avait semblé avoir vu l'image d'un gorille géant dans les marres de sang qu'il avait déchaîné... désorienté, il ne vit pas Aikaterine approcher et le saisir par télékinésie ! Suspendu en l'air et paralysé, il était à sa merci :

« HAHAHAHAHA ! Tu as baissé ta garde ! »

Les nuages se mirent alors en mouvement au dessus du village :

« Et maintenant tu vas mourir ! »

Des éclairs noirs tombèrent du ciel et s'abattirent sur le Saiyan qui hurla de douleur, le traitement dura plusieurs minutes :

« Mais tu vas mourir oui ?! »

Il y avait un problème, Arachitz n'avait que quelques hématomes alors qu'il aurait déjà du être réduit en cendres. Cette torture raviva une nouvelle fois la flamme qu'il avait fait brûler pendant son combat précédent, et il finit par pousser un hurlement monstrueux en faisant exploser une aura bleue autour de lui, se libérant de l'emprise de la magicienne ! Assise par terre, hébétée, elle regarda le garçon se poser au sol, la fusillant d'un regard assassin. Il s'approcha, elle essaya en vain de reculer, sentant un frissonnement dans sa colonne vertébrale. Il la saisit à la gorge et lui asséna un coup de poing qui l'envoya valser contre un mur, il vint de nouveau vers elle et l'envoya en l'air d'un coup de pied dans les côtes, il sauta pour la rejoindre pour la saisir de nouveau à la gorge et la plaqua violemment au sol.
Il s'assit sur elle commença à la bombarder de coups de poings. Oh certes il aurait pu en finir rapidement, mais son instinct lui hurlait de se venger, de la faire souffrir et de la faire saigner comme il avait fait saigner ces zombies quelques minutes avant ! Il s'arrêta pour regarder le résultat : elle n'avait plus la grâce et la beauté qu'elle possédait auparavant !
Arachitz se retira et la souleva par les cheveux, l'identité du monstre semblait avoir changé de camp désormais... Brisée, Aikaterine toussa une gerbe de sang sur le visage du Saiyan et articula faiblement :

« Imbécile... même si... tu me tues, mon maître... te retrouvera...Tu es fort... mais face à lui... tu n'es qu'un obstacle... sur sa route... »

Il lâcha les cheveux de sa victime, la laissant tomber lourdement au sol et plaça son pied au dessus de son crâne. Mais son regard changea, ses instincts le quittèrent tandis qu'il se calma, il reposa son pied au sol et fixa la Zélodienne d'un air grave :

« Va voir ton maître. Dis lui que je l'attends ici. »

Il tendit ensuite sa main et transféra un peu de son énergie vers elle. Aikaterine se releva avec quelques difficultés, un air d'incompréhension sur le visage mais ne s'attarda néanmoins pas et s'envola.

Arachitz, maintenant seul, regarda ses mains pleines de sang tout en repensant à son petit accès de colère. L'air préoccupé, il alla trouver un point d'eau où il se lava avant de réunir les corps au milieu du village afin de les brûler.
Le garçon passa trois jours à attendre en se nourrissant des réserves de nourriture du village, ce n'était pas comme si quelqu'un d'autre allait les manger désormais... Pendant ces trois jours, le Saiyan avait de quoi faire, il essayait de voler comme l'avait fait cette magicienne qui n'avait pas eu l'air d'utiliser la magie car c'était des mouvements de son aura qu'il avait vu.
Il avait réussi à léviter et à faire quelques tours du village en cercle dans le ciel mais utilisait beaucoup d'énergie car il ne maîtrisait pas encore la technique.

La nuit du troisième jour tombait sur le village désert et Arachitz allait se coucher quand il entendit des mouvements. Il sauta sur un toit pour regarder les alentours et vit que le village était encerclé par toute une armée de pairs d'yeux sans âme. Quelques ombres sautèrent et atterrirent également sur le toit, il s'agissait de cadavres décomposés dotés de lances et d'épées, Arachitz se mit en garde :

« Très bien... j'ai compris. »

Au loin, dans le ciel, plusieurs silhouettes observaient le combat dont la nécromancienne en robe rouge :

« Eh bien... effectivement il m'a l'air plutôt résistant ! »

« Oui maître ! Vous voyez je ne me moquais pas de vous ! Il est bien au dessus de nos soldats ! »

Le groupe de mages regardaient leur armée se faire décimer par le Saiyan :

« Il est bien au dessus de vous tous... »

La phrase du maître avait surpris toutes les personnes présentes :

« Moi seul peux le vaincre. »

Sur ces mots, il leva la main et tous les morts-vivants cessèrent de bouger, à la grande surprise d'Arachitz qui vit alors se poser devant lui un Zélodien dans une robe violette, il avait les cheveux noirs et les yeux jaunes, il souriait au garçon :

« Bonjour. Mon nom est Xenophon ! Je suis le Grand Maître de cet ordre de mages. Aikaterine m'a parlé de toi, elle disait que tu l'avais écrasée, je comprends pourquoi maintenant... Dis moi, quel est ton nom ? »

« Arachitz. »

Xenophon s'inclina gracieusement :

« Eh bien Arachitz, j'ai cru comprendre que tu t'opposais à nous. Sais-tu ce qui arrive à ces gens là ? »

Cette fois ce fut Arachitz qui sourit :

« Laisse moi deviner, la même chose que ceux qui ne s'opposent pas à vous ? Ou qui ne peuvent pas s'opposer ? »

Avait-il dit en jetant un regard vers l'armée lobotomisée. Xenophon haussa les épaules :

« Écoute, il fallait bien que nous recrutions nos soldats ! Mais la différence, c'est qu'eux n'ont pas souffert ! »

Sur ces mots, il écarquilla les yeux et Arachitz fut projeté à travers trois maisons tout en étant traversé par un courant électrique. Il se dégagea des débris, fonça sur son adversaire et, alors qu'il allait lui asséner un coup de poing au visage, il fut stopper par un poing gigantesque qui rencontra le sien. Le poing en question était de couleur violette et semblait spectral puisque Arachitz pouvait voir à travers. Autre détail, il avait traversé l'arrière de la tête de Xenophon, qui avait un sourire paisible sur le visage, et était ressorti devant pour arrêter son coup.
Le Saiyan sauta en arrière pour reprendre de la distance et vit un être violet et spectral de plus de deux mètres se tenir derrière Xenophon qui s'inclina de nouveau :

« Je te pris de bien vouloir saluer mon garde du corps ! Sanka. »

Le spectre se plaça entre Arachitz et Xenophon et parla :

« Tu m'as l'air de pouvoir taper fort. Ça va me changer de tous ces incapables que j'ai du massacrer ! Maître, est-ce que je le tue ? »

« Évidemment ! Je veux que ses capacités servent mon armée ensuite. »

Les deux adversaires se mirent en garde, s'observant pendant quelques secondes, avant de disparaître de la vue de la grande majorité des personnes présentent. Les coups d'Arachitz et Sanka se rencontrèrent, ils avaient l'air d'être à forces égales. Sauf que, au bout d'un moment, bien que rendant coup sur coup, Arachitz commençait à reculer. Il finit par se faire dégager d'un coup de pied au visage qui l'envoya valser contre une maison, Sanka tendit sa main et une boule d'énergie violette se forma. Le Saiyan se leva et plaça ses deux mains devant lui pour concentrer une boule d'énergie bleue. Les deux adversaires envoyèrent leur attaque, déclenchant une explosion au point de rencontre.

Sanka passa à travers la fumée pour tenter de frapper Arachitz mais celui-ci esquiva d'un bond agile. Le petit garçon se retrouva derrière lui et lui envoya un coup de pied dans la nuque qui envoya le monstre valser à son tour.
En sortant des débris, la chose poussa un râle en se tenant le cou :

« Aaah ! Bon, tu mérites que j'y aille sérieusement ! »

Sur ces mots, il disparut de la vue d'Arachitz et lui asséna un coup de poing dans le ventre. Le jeune Saiyan avait eu l'impression de se faire rouler dessus par un camion. Emporté par le coup, il partit en chandelle, son adversaire le rejoignit d'un saut et le renvoya au sol d'un coup de coude dans la tête. Arachitz s'écrasa lourdement par terre la tête la première.
Il eut du mal à se relever de ça, il n'avait rien compris à ce qui venait de lui arriver. Il essuya un filet de sang qui coulait de sa bouche et se remit en garde.
Inutile cependant, son adversaire jouait avec lui à partir de ce moment là, Arachitz était couvert de blessures et ses vêtements avaient également souffert du traitement, il était face contre terre, tentant de se relever une énième fois, mais se fit arrêter quand un pied massif écrasa son dos :

« Eh ben... Je m'attendais à ce que tu résistes un peu plus ! Ça ne tiendrait qu'à moi j'en finirais tout de suite mais le spectacle fait plaisir au maître ! »

Il remarqua tout à coup un détail au bas du dos de sa victime :

« Hey ! T'as toujours une queue ou c'est moi qui avais pas remarqué ? »

La queue d'Arachitz avait apparemment repoussé, le garçon était à moitié conscient, mais suffisamment pour entendre cette remarque. Sanka lui saisit l'appendice et le souleva, le Saiyan, tête en bas, sentit toutes ses forces le quitter tandis que son bourreau s'amusa à le faire tournoyer avant de le projeter contre le puits du village qu'il explosa.

« Merde... »

Allongé sur le dos, il se sentait perdre connaissance. Son regard vide était fixé sur le ciel étoilé, la nuit avait eu le temps de tomber durant le combat. Tiens... c'était la pleine lune... Détail insignifiant lorsqu'on allait mourir, mais elle était belle dans ce ciel sans nuage... ceci étira un léger sourire sur le visage d'Arachitz. Il entendit les bruits de pas de son bourreau se rapprocher, mais... étrangement, ces bruits se firent de plus en plus distants, résonnants au loin tandis que sa vision devint floue...

« Bon... je crois qu'il n'y a plus rien à espérer de ce combat... Hum ? »

Sanka remarqua que les pupilles d'Arachitz avaient changé de couleur, son corps était pris de spasmes et... il commençait à grossir ! Son corps se recouvrait de poils tandis que son visage prit des airs monstrueux, ses dents devenant des crocs, ses yeux devenant entièrement rouges ! Il grossissait tellement qu'il avait détruit ses vêtements ! Il devenait...
Un puissant rugissement déchira alors le calme de la nuit :

« Un Gorille Géant ?! »

La peur s’immisça dans le cœur de tous les mages présents, même Xenophon ne put retenir un frisson lorsqu'il sentit la nouvelle puissance d'Arachitz :

« Il est... Son pouvoir... C'est impossible... ! »

Oozaru cracha une vague d'énergie devant lui, l'explosion titanesque réduit en cendre une partie de l'armée de morts-vivants. Il baissa ensuite la tête vers Sanka qui avait déjà commencé à reculer. Il esquiva le pied du singe qui voulait l'écraser et envoya une boule de Ki qui rebondit sur le pelage de la bête qui saisit Sanka dans sa main et l'écrasa d'un coup, le faisant disparaître. Il tourna ensuite son regard vers Xenophon :

« Il faut fuir ! Maintenant ! » hurla le mage à la grande surprise de ses fidèles

Les nécromanciens placèrent leur armée entre eux et Oozaru avant de s'enfuir, sacrifiant donc la totalité de celle-ci contre leur survie.
Cette nuit là, Oozaru se déchaîna donc sur des cadavres ambulant, il les broya, les désintégra, les massacra jusqu'à ce que plus rien ne bouge. Il voyagea ensuite vers une prochaine cible à abattre mais n'eut pas le temps d'atteindre une quelconque destination et perdit sa transformation lorsque le jour se leva...

Arachitz avait ensuite été secouru par des Zélodiens marchands, bien qu'il avait cette nuit là fait preuve d'un incroyable pouvoir, il avait toujours été gravement blessé par son adversaire. Ils lui donnèrent également des vêtements vu qu'il avait été retrouvé entièrement nu, Arachitz se montra reconnaissant mais décida de continuer sa route seul mais prévint néanmoins les marchands de ne pas emprunter ces routes, proches du territoire des nécromanciens qu'il avait affronté.
Ne se souvenant de rien après avoir regardé la pleine lune, Arachitz n'avait pas trop compris ce qui s'était passé et pensait alors qu'il avait perdu et que ses ennemis l'avaient simplement laissé pour mort dans un coin paumé...
Il retourna sur leur territoire, mais les villages étaient vides, pas de vivants, pas de morts, rien... Ils s'étaient évaporés de la surface de la planète.

Le Saiyan continua les recherches pendant quelques mois, entraînant en même temps sa technique de vol qu'il maîtrisait de mieux en mieux. Ne trouvant rien du tout, il dut se résoudre à abandonner la piste de cet ordre de mages.
Le vol lui serait très utile durant les deux années qui suivirent, cela lui permettait de parcourir plus de distance et lui ouvrit de nouveaux horizons de combat : le combat aérien. Plus rien ne semblait désormais hors de portée pour le Saiyan, parcourir les cieux lui donnait un sentiment de liberté incroyable ! Bien plus que le simple fait de voyager à pieds !
Et il avait retrouvé sa queue ! Il passa les premiers mois en enchaînant les transformations en singe sans vraiment comprendre ce qui lui arrivait, heureusement, il était bien souvent au milieu de la nature lorsqu'il se transformait, évitant les dommages collatéraux.

Cependant, il atteignit un jour une puissance suffisamment grande pour se rendre compte de sa métamorphose et de la cause de celle-ci : la lune. Il était conscient que les ondes de l'astre déclenchait cette transformation, il sentit également sa force immense... et cela devint sa nouvelle obsession : trouver un moyen de récupérer cette force en se passant de la pleine lune.
Il réussit à recréer les effets de la pleine lune grâce à une technique qui avait pour contrepartie d'utiliser une grande quantité d'énergie mais qui simulait la présence de la lune dans le ciel.




Derrière l'écran

Pseudo : Call me Glacius, Blizzard Glacius 8D
Comment avez-vous connu le forum ? fonda/20
Âge : 21 ans
Double compte ? Protein
Un avis ? ,-,
Je certifie avoir lu et m'engage à respecter le règlement : Indeed

Revenir en haut Aller en bas
Arachitz
Messages : 11
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 22

Feuille de personnage
Power Level: 15 000
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Dim 17 Déc - 20:07
Suite de l'histoire qui dépasse apparemment la limite de caractères de forumactif de ses morts '-'


...



Les ténèbres obscurcissaient le ciel de Zélod, des éclairs violets tombaient du ciel et foudroyaient le sol tandis qu'une armée de morts et d'entités de magie invoquées avançaient vers un seul point précis : un garçon à queue de singe qui se tenait seul au milieu d'une clairière. Arachitz avait quelques égratignures sur le corps, dont une plaie au front d'où s'écoulait une traînée de sang qui avait épousé les contours de son nez pour descendre le long de ses joues.
Ces dommages lui avaient été infligés par ses combats précédents contre les membres de la secte de Xenophon qui avaient en deux ans bénéficié d'un gain assez conséquent de puissance. Ou plutôt... ils avaient mis au point des sorts pour lui faire mal spécifiquement, ils avaient reconstitué leur armée qui avaient cette fois un seul but : la mort du Saiyan.
Les morts-vivants comme les entités semblaient différentes de la dernière fois, elles avaient l'air plus terribles, plus efficaces, leurs yeux brillaient d'un violet intimidant. Cette armée se dressait entre le garçon et un château au sommet duquel un immense sceau flottait : le symbole de la secte, une flamme violette dans une main.
Arachitz ignorait complètement l'armée il avait les yeux fixés sur le château. Il connaissait le point faible des invocations : il fallait tuer l'invocateur.

Il fit exploser son aura et s'envola vers l'édifice, passant par dessus l'armée, mais se fit couper la route par des flèches et des sorts de magie, il évita les attaques durant une dizaine de seconde et arma une boule de Ki qu'il lança au sol, l'explosion désintégra une partie des assaillants et le souffle fit tomber les autres. Il fonça et entra dans la tour centrale du château en explosant la vitre.
La pièce était assez grande et sobrement décorée, d'ailleurs il n'y avait qu'un seul meuble, un trône qui pivota vers la fenêtre, révélant...

« Xenophon ?! »

Il avait l'air différent, ses yeux brillaient du même violet que ses créatures et il dégageait une étrange aura :

« Et dire que j'imaginais que tous mes camarades et mon armée auraient suffit à t'éliminer... La puissance qu'il nous a donné... elle aurait du suffire... »

Sa voix résonnait comme venant d'outre-tombe alors qu'elle sortait bien de sa bouche :

« Tes camarades sont morts. »

« Oui... et ce malgré nos nouveaux pouvoirs ! »

« Tu n'es pas le seul à avoir gagné en puissance et appris de nouvelles techniques. »

« Tu as su reproduire la technique du vol apparemment... et je peux sentir ta puissance... oui, tu t'es amélioré au delà de mes prévisions ! »

« Qu'est ce que tu veux dire par sentir ma puissance ? »

Un faible sourire se dessina sur les lèvres du Zélodien :

« C'est une capacité que je possède, je peux sentir ton aura et jauger ta puissance. Je peux également cacher la mienne et devenir indétectable. »

Il se leva alors de son trône :

« Je te dis ça car finalement ça ne change rien, aujourd'hui l'un de nous va mourir. »

Arachitz se tourna vers la fenêtre brisée derrière lui et vit l'armée, le ciel, les éclairs...

« Oui, il est temps de mettre fin à tout ça. »

Le Saiyan se mit à son tour en garde, Xenophon tendit ses doigts d'où jaillirent des éclairs violets, Arachitz évita l'attaque en sautant et envoya trois kikohas qui furent stoppés par le mage à l'aide d'un bouclier. Il fit ensuite apparaître une lance éthérée qu'il lança à toute vitesse, Arachitz la dévia d'un revers de l'avant bras et fonça pour donner un coup de poing qui fut stoppé par un autre bouclier, le garçon recula donc pour regagner de la distance et se remit en garde :

« Au moins mes anciens acolytes t'ont blessé. Tu ne peux pas gagner malgré tes progrès, et ne songe pas à te transformer en singe. »

Cette fois, ce fut au tour d'Arachitz de sourire :

« Je ne sais peut-être pas sentir les énergies mais je sais jauger les adversaires que je regarde et je peux t'affirmer que je n'aurai pas besoin de me transformer en singe ! »

« Quoi ?! »

Arachitz se crispa sur ses appuis :

« Si tu crois que tes acolytes ont vu toute ma puissance tu te trompes ! J'ai découvert quelque chose d'intéressant depuis notre dernier combat : à chaque fois que je frôle la mort ma puissance augmente. Et vu la peine que je me donne à chaque entraînement que je fais... AAAAAAAAAH ! »

Son aura explosa autour de lui tandis que sa puissance grimpa en flèche, les murs de la forteresse tremblèrent, des pans entiers de murs s'écroulèrent et le Saiyan explosa le toit de la tour centrale :

« C'est fini. »

Xenophon, choqué de la puissance qu'il sentait, fit lui aussi exploser son aura :

« Non... non ! NON ! »

Il concentra toute sa puissance magique dans ses mains tandis qu'Arachitz concentrait du Ki dans son poing. Le Saiyan fonça vers le Zélodien qui envoya des éclairs noirs, son aura entra en contact avec les éclairs, les deux ennemis forcèrent mais Xenophon perdit peu à peu du terrain :

« AAAAAH ! »

« AAAAAH ! »

Puis il y eut un flash et un bruit de verre brisé, puis le Zélodien sentit une vive douleur à sa poitrine, il cracha une gerbe de sang. Il vit son bouclier disparaître, brisé en éclats d'énergie magique, il baissa les yeux et vit le gamin à queue de singe, son poing avait traversé son torse :

« Ah... ahg... »

Arachitz sortit son poing et son ennemi s'écroula, ses yeux redevinrent normaux et l'aura étrange qui l'entourait disparut. Il ne survivrait pas à ses blessures, il tendit une main tremblante vers le jeune garçon qui l'avait vaincu :

« A... ra... chitz... »

L'intéressé s'agenouilla près du corps du mage :

« Écoute... me tuer ne changera rien... »

« Qu'est ce que tu veux dire ? »

« Cette planète... est déjà condamnée... tu étais celui qui m'empêchait de mener mes plans... pour que tu disparaisse... j'ai du faire... un pacte... »

« Un pacte ? »

« En échange de son pouvoir... et de connaissances... je l'ai libéré... un Démon... »

« Son pouvoir n'a pas été suffisant, pourquoi je devrais m'en inquiéter ? »

Un rire étouffé se dégagea de la gorge de Xenophon :

« Il a été enfermé il y a longtemps... il est ressorti affaibli... mais il est parti... dans l'espace... se régénérer... il va revenir... il a juré de se venger... de cette planète... »

« Pourquoi t'as libéré quelque chose comme ça ?! »

« La mort... est l'amie du Nécromancien... je me moque s'il extermine les Zélodiens... je peux les ramener... et moi je reviendrai... à ses côtés le moment venu... et nous te tuerons... Hahahahaha... »

« Pauvre taré... quel est le nom de ce Démon ? »

« Cymbalis... à la prochaine... »

Il poussa un dernier petit rire avant de se laisser emporter par la mort. Le symbole de la secte au dessus du château disparut alors et toute l'armée fut changée en cendres. Un silence s'ensuivit, puis un coup de tonnerre retentit alors qu'une pluie torrentielle se mit à tomber. Le ciel était sombre, mais c'était une obscurité normale, les éclairs étaient blancs... tout était redevenu normal...





Dans un environnement entièrement noir, une boule de cristal était éclairée et montrait la scène, Arachitz se tenant seul au milieu du château :

« Mmm... il a vaincu Xenophon ! J'avais pourtant foi en ce type ! »

Celui qui avait parlé était un Zélodien aux cheveux blancs, il avait l'air plutôt jeune et décontracté :

« Il n'avait pas les moyens de gagner. »

La seconde personne était un Zélodien plus âgé, habillé d'une longue robe blanche, il avait l'air beaucoup plus sage et serein que son interlocuteur plus jeune, celui-ci mit ses bras derrière sa tête :

« Meh ! T'as raison, il était pas futé ! Il a libéré Cymbalis... c'est un problème, même pour moi. Mais notre petit héros-singe là, il pourra défendre la planète tu crois ? »

« Je ne sais pas, mais nous devrions chacun le voir et le jauger. »

« Le grand Bibliothécaire qui convoque quelqu'un à la Tour... ça n'est pas arrivé depuis combien de temps ? »

« Et toi Deimos ? »

« Hahahahahahaha ! Aller ! Je charrie ! »





« Alors ? »

« Eh bien... son âme n'a l'air ni bonne ni mauvaise, mais j'ai vu son potentiel et... »

« Ah ça t'as fait le même effet hein mon vieux ? Bon sauf que toi t'as du frôler la crise cardiaque vu ta tension... »

« Qu'il se batte pour le bien ou le mal, il sera un puissant allié pour les deux côtés. »

« Alors tu crois pas qu'on devrait le buter ton gamin ? Nous sommes les garants de l'équilibre entre le bien et le mal sur cette planète tu te rappelles ? Les gardiens du Cristal des Ténèbres et du Cristal de la Tour. »

« Deimos, si jamais un mal très puissant surgit, tu sais que tôt ou tard, un héros tout aussi puissant surgira, et inversement. L'équilibre sera préservé quoiqu'il arrive. Nous n'avons pas à intervenir, seulement à protéger les cristaux. »





Des années plus tard, Arachitz était de retour à son village « natal », les gens ne le reconnurent pas toute de suite et lorsqu'il croisa son amie d'enfance, Calypso, les deux mirent également un moment à se reconnaître. Le petit garçon était désormais un jeune homme de 22 ans très puissant comme le remarquèrent les Zélodiens qui pouvaient sentir son énergie. Il découvrit que ses parents adoptifs avaient donné naissance à une petite sœur de 13 ans nommée Kallisto.
Arachitz décida de rattraper le temps perdu avec sa famille mais, un an plus tard, la planète fut visitée par un homme pour le moins étrange...

Daikono fut tiré de son sommeil par sa capsule et vit la planète Zélod devant lui, un sourire s'étira sur son visage. La capsule déchira le ciel et s'écrasa au milieu d'une forêt, lorsqu'elle s'ouvrit, un homme vêtu d'une armure jaune et dotés de cheveux noirs défiants la gravité en sorti. Il s'envola, bras croisés et regarda les alentours :

« C'est donc ça Zélod III hein ? On devrait en tirer un bon prix. »

Il appuya sur le bouton de son scouter vert :

« Bon... maintenant il faut le trouver ! Ça devrait être le plus haut niveau de puissance sur la planète. »

Le scouter bipa quelques secondes et se fixa sur un nombre :

« Une force à 3000 kilomètres d'ici... à 2000 unités ?! Eh ben il a bien progressé cet enfoiré ! »

L'individu fit exploser son aura et fonça vers la direction indiquée par son appareil. En chemin, il vit plusieurs villages :

« Comment se fait-il que ces villages soient encore debout ?! Qu'est ce que cet imbécile a foutu pendant tout ce temps ? T'as intérêt à avoir une explication Arachitz ! »

Arachitz était occupé à porter des planches qu'il amenait près d'un chantier, il était en train de construire sa propre maison, le chantier avançait bien principalement en raison des capacités physiques du jeune homme. Il posa une planche et prit son marteau et des clous et fut interrompu par le fait qu'il se prit un seau d'eau sur la figure et entendit un rire enfantin derrière lui. Il se tourna et vit Kallisto en train de se rouler par terre :

« HAHAHAHAHAHAHA ! Quand on travaille faut se rafraîchir ! Tu m'as même pas senti approcher ! »

Arachitz s'essuya le visage et sourit, quelques dixièmes de secondes plus tard, Kallisto se retrouva elle aussi avec un seau d'eau sur la tronche :

« AAH ! T'as utilisé ta vitesse ! C'est pas juste ! »

Malgré ses complaintes, elle avait un sourire amusé sur le visage, Arachitz avait un sourire fier et faisait le signe de la victoire quand tout à coup il se crispa et tourna sa tête vers le ciel :

« Une grande puissance approche ! »

Avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit à sa sœur, un homme en armure se posa devant lui :

« Hin ! La queue de singe, tu es bien Arachitz. »

« On se connaît ? »

Arachitz regardait le type en armure avec des yeux ronds :

« Arachitz, pourquoi les habitants de cette planète sont encore en vie ?! Qu'est ce que tu as fait pendant toutes ces années ?! »

L'homme semblait assez énervé...

« Hein ? »

… mais Arachitz ne comprenait rien, il se contenta de cligner plusieurs fois des yeux. L'homme soupira :

« Je vois, j'ai affaire à une lumière... En même temps quand on a grandi sur un monde aussi primitif je peux te comprendre. »

L'homme déroula alors sa ceinture autour de sa taille... ou plutôt...

« Une queue de singe ! »

Kallisto n'avait pas pu cacher sa surprise :

« Tu n'es pas de cette planète Arachitz, tu appartiens à la même race que la mienne, la race des Saiyans ! Les guerriers les plus puissants de l'Univers ! Nous exterminons les populations des planètes pour les revendre aux plus offrants ! La force de chaque bébé Saiyan est mesurée dés la naissance et ceux qui ont un pouvoir dérisoire sont envoyés sur des planètes peuplées de faibles afin de les exterminer, et tu es l'un d'entre eux ! Envoyé ici pour éliminer les Zélodiens ! Mon nom est Daikono, et je suis venu te chercher pour que tu rejoignes les tiens ! »

Arachitz ne savait pas quoi dire, c'était beaucoup d'informations d'un coup, et beaucoup d'informations qu'il n'était pas sûr de vouloir connaître en fin de compte :

« Exterminer les Zélodiens ?! Mais... »

« C'est ce détail d'ailleurs qui me dérange. Pourquoi tu n'as pas accompli ta mission ?! »

« Ben... j'avais pas envie, je savais même pas que j'avais cette mission. »

« Pas envie ?! »

Daikono avait serré le poing mais se calma et recroisa les bras :

« Hin ! Je peux te comprendre, tu as vite progressé et c'est vrai qu'exterminer ces faiblards est au dessus de toi désormais ! 2000 unités c'est plus qu'il n'en faut pour cette planète. »

Il sortit de sa poche une télécommande et appela sa capsule, mais également celle d'Arachitz, couverte de mousse, les deux vaisseaux se posèrent près du Saiyan :

« Ça c'est la capsule dans laquelle tu es arrivé. Monte, on discutera de cette planète plus tard. Il faut que tu rejoignes ton peuple ! »

« Euh... non. »

Ce refus n'était pas agressif ni condescendant, mais Daikono ne put cacher sa surprise :

« J'ai pas envie. »

Daikono, étonné, ne dit rien pendant quelques secondes, puis son regard se posa sur la Zélodienne qui se figea par réflexe :

« Dis moi, c'est qui celle là ? »

« C'est ma petite sœur. »

« Ta petite sœur ?! Ta famille n'est pas ici Arachitz, tu n'as aucune famille ! Tes parents sont des basses classes morts peu après ta naissance ! »

Daikono avait l'air passablement énervé :

« Je vois... tu t'es lié aux habitants de cette stupide planète ! »

Un kikoha se forma dans sa main droite :

« Je vais te passer l'envie de trahir ton peuple ! »

Il lança une boule d'énergie sur Kallisto mais Arachitz s'interposa et l'attaque explosa sur lui, il avait croisé les bras devant lui pour se protéger, la boule de Ki avait donc légèrement brûlé ses avants-bras mais rien de bien méchant. Il tendit ensuite sa main vers Daikono dont le scouter bipa brusquement :

« Hein ?! »

Arachitz expulsa le Saiyan d'un kiai avant de se lancer à sa poursuite, son objectif avait été de l'éloigner des zones habitées.
Daikono, surpris, arrêta son vol d'un coup en explosant son aura et vérifia le chiffre de son scouter :

« 13 000 unités ?! Mais comment ?! »

Lui-même était un guerrier à 12 000, son scouter lui disait qu'il se faisait dépasser par un guerrier de seconde zone ?!

« AAAAAH ! »

Arachitz fonça sur Daikono et lui asséna un coup de poing qui l'envoya valser encore plus loin, cependant, cette fois Daikono se reprit arrêta le basse classe d'un coup de poing au visage. Les deux Saiyans restaient en vol stationnaire au dessus d'une plaine, Daikono essuya une petite goûte de sang qui coulait de ses lèvres :

« Je t'ai sous-estimé ! Tu n'es plus un basse classe ! Très bien, on va régler ça à l'ancienne ! »

« Approche ! »

Les guerriers firent exploser leurs auras et se jetèrent l'un sur l'autre dans un féroce corps à corps. C'était la première fois qu'Arachitz combattait un membre de sa race et il surpris de la résistance de Daikono, la même que la sienne...
Arachitz fut projeté d'un coup de poing au visage :

« Tu n'es pas encore totalement corrompu par ces moins que rien ! »

Daikono poursuivit son adversaire et le martela de coups :

« Je vois dans tes yeux la fierté Saiyanne toujours présente ! »

Il arma ensuite un coup des deux poings :

« Montre moi ! »

Avait-il hurlé en projetant Arachitz au sol. Le guerrier se rattrapa avant de s'écraser et se posa délicatement au sol. Il avait quelques égratignures sur le visage, il observa son adversaire toujours en l'air et il sentit son sang bouillonner, un sourire se dessina sur son visage :

« Ok, je vais te montrer. »

Il se crispa sur ses appuis et fit exploser son aura avant de foncer à nouveau sur son adversaire. Il lui asséna un coup de boule au menton et profita d'être à hauteur de son abdomen pour le tabasser à cet endroit avant de le projeter d'un coup de pied.
Daikono se posa au sol, suivit d'Arachitz, il se remit de ses coups et sourit :

« Hin ! Tu es plein de surprise ! Je sens que je vais m'amuser ! »

Les deux Saiyans déchaînèrent leur puissance sur la plaine, retournant la terre et creusant des cratères, jusqu'à épuiser toute leur énergie. Ils étaient couverts de blessures, leurs tenues étaient en lambeaux, ils étaient essoufflés, mais toujours debout.

« K... Kuh... Non... tu dois payer... ! »

« Ah... Ah... Je t'ai dit que je... vous rejoindrai pas... laisse tomber... casse toi de cette planète... ! »

Daikono concentra ce qui lui restait d'énergie et fonça sur Arachitz qui évita un coup de poing, il tenta de contre attaquer mais son coup fut aussi esquivé, laissant une ouverture pour que Daikono le repousse d'un coup de poing au plexus. Arachitz fut projeté au sol et Daikono fondit sur lui pour en finir mais Arachitz le fit passer par dessus en utilisant son propre élan d'un mouvement habile de la jambe, les deux hommes étaient à terre.

« Merde... »

Daikono fouilla dans sa poche et ressortit sa télécommande, il appuya sur un bouton et quelques secondes plus tard sa capsule arriva et se posa près de lui. Il rampa jusqu'à elle, Arachitz le regardait monter et leurs regards se croisèrent :

« Mes camarades, le reste du peuple Saiyan, sont au courant de ta trahison, mon scouter leur a tout transmis ! Tu n'en as pas fini avec nous, nous reviendrons ! »

Sur ces mots, sa capsule se referma et décolla, laissant Arachitz sur place.
Il réussit à se relever au prix d'un grand effort et tomba rapidement sur ses amis qui avaient quitté le village pour l'aider, Kallisto les avait probablement prévenu...
Arachitz fut remis sur pieds rapidement grâce aux guérisseurs et était déterminé à poursuivre son entraînement pour obtenir une vraie victoire contre ces envahisseurs, contre son propre peuple...

_________________
Mes statistiques:
 
Revenir en haut Aller en bas
The Unnamed
Messages : 33
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : Quelque part entre mon univers et le tiens

Feuille de personnage
Power Level: 28 565
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Sam 23 Déc - 3:20
Xenophon est une lumière et deimos une marque de vêtements de sport mais je te valide quand même à 15k margoulin, mais c'était une lecture moins éprouvante que ce que je pensais à la base, allez va faire ta fiche tech !

_________________
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Another :: Gestion du RP :: Fiches de personnage :: Personnages validés-
Sauter vers: