Un forum de RP basé sur Dragon Ball, le manga d'Akira Toriyama, dans un monde où nos héros ne sont jamais nés...
 

Fuyant le Ruban Rouge... [Ft. Karasu]

 :: Zone RP :: Terre :: Villages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 26 Juil - 22:56
Karasu Kuroi
Karasu Kuroi
Messages : 30
Date d'inscription : 17/07/2016
Age : 21

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 1 400
Inventaire:
ft.
Yamiko
& Delara
Passons aux choses sérieuses
Alors que je demandais à Yamiko de s’occuper de la Dragon Ball si je venais à disparaître, je ne me doutais pas que quelque chose faisait son chemin au même moment. Je ne m'en rendis pas compte à cause de sa discrétion, mais quelqu'un – ou quelque chose -venait de se poser légèrement en hauteur, ajustant les dernières modifications nécessaires. Prenant connaissance de la distance, corrigeant la trajectoire à cause du vent. C'est à la fin de ma phrase qu'un bruit sourd retentit.

Un bruit sourd, mais bref. Une arme à feu, une puissante arme à feu. Vu le bruit de la détonation, cela signifiait que la balle devait être suffisamment propulsé afin d’atteindre sa cible… Moi. La balle fusait dans les airs à une vitesse incroyable, à tel point qu'elle pourrait traverser une feuille sans problème si elle venait à se mettre sur son chemin, également grâce à sa forme pointue.

La balle se rapprochait, de plus en plus vite, pour finir par atteindre son objectif dans un bruit… Qui ne venait pas confirmer l'assassinat de la cible. Non, ce bruit était relatif à autre chose. Vous voyez quand vous tirez au pistolet contre un mur ? Dans ce cas, vous avez saisi. Mon regard s’obscurcit légèrement alors qu'une légère fumée s'extirpait de ma tempe.

« Mais vois-tu Yamiko... »

Le spectacle devait certainement la surprendre. Après tout, quand nous sommes arrivés en ville, elle m'a protégée des soldats pour prendre les balles à ma place.

« Je pensais que ce cyborg aurait reçu cette information essentielle. À savoir... »

La balle de sniper commençait à se décoller de ma tempe, et tomba au sol, aplatit de plus de la moitié de sa longueur.

« Que sur moi aussi, les balles n'ont aucun effet. »

Bien sûr elle ne pouvait pas le savoir. Peut-être avait-elle vu que j'étais plus fort que la plupart des humains, mais elle ne pouvait certainement pas savoir que ma présence en première ligne sur les champs de bataille était due au fait que, étant devenu de plus en plus résistant au fil des affrontements, les armes à feu n'avaient plus aucun effet sur moi.

J'appuyais alors sur le bouton de ma capsule, faisant sortir mon arme dans ma main droite. Mon visage fut de nouveau éclairé par la lumière du soleil. Je ne pensais pas avoir affaire à un cyborg à la ramasse au niveau de ses informations. Mon regard était plein d'assurance, finalement cet affrontement ne sera peut-être pas aussi musclé que prévu.

J’attendais quelques instants, réfléchissant à l'angle dans lequel la balle m'avait été tirée dessus.

« Hm... »

Je me tournais légèrement sur ma droite, et levait mon épée afin de pointer une direction.

« Ici. »

Oui, c'était ça, cela ne faisait aucun doute.

« Le tir venait de par ici. »

Je restais silencieux quelques secondes, laissant le temps à Yamiko de se remettre de ce qu'il venait d'arriver. Moi, j'étais plus que jamais confiant envers mes actions.

« Le cyborg doit encore se trouver par là-bas. S'il tire au sniper, alors il n'est peut-être pas si puissant que ça. »

Je tournais un œil en direction de la gamine qui devait se demander comment je pouvais être sûr qu'il s'agisse d'un cyborg.

« C'est forcément lui. Aucun soldat en serait assez fou pour venir nous coller une balle aussi gratuitement. Surtout s'ils savent de quoi nous sommes capables… Soit ce cyborg n'est vraiment pas futé, soit il voulait attirer notre attention pour une quelconque raison... »


Je baissais alors mon arme, réfléchissant à une éventuelle action qui pourrait nous permettre d'en apprendre plus. Je n'aimais pas le fait que l'ennemi sache exactement où nous sommes alors que nous, nous n'avions qu'une idée de la direction dans laquelle il se trouvait.

« Yamiko, tu penses que Yamai serait capable de nous faire voler dans cette direction ? »

Il ne fallait peut-être pas lui faire confiance, mais nous n'avions pas vraiment le choix. Après tout, c'était un démon, il devait au moins être capable d'utiliser sa magie ou je ne sais trop quoi pour nous faire voler non ?

« Il a le visuel sur nous. Nous, nous ne l'avons pas sur lui. Si on reste ici à ne rien faire alors il va prendre l'avantage sur notre duo. »

Je tournais alors complètement la tête vers elle. Elle devait être surprise de me voir comme cela. Elle n'a pas été habituée à me voir aussi sérieux dans ce que je faisais. Lorsqu'il s'agit de combat, je dédie toute ma concentration à l'élaboration d'un plan d'attaque. Ce n’était pas pour rien que j'étais devenu un capitaine du Ruban Rouge.

« Je comprendrai qu'il ne veuille pas pour moi, mais nous devons connaître la position de notre attaquant. Il faut réussir à faire en sorte qu'il soit placé non-loin de nous deux. Il serait trop risqué de le combattre seul. »

Tous mes doutes s'étaient envolés. À ce moment précis, rien ne comptait plus pour moi que de sortir de cette situation. Non, je ne mourrai pas aujourd'hui. Je me suis juré de rester en vie afin de retirer les Dragon Ball des mains du Ruban Rouge et de Pilaf. Ce n'est pas un simple tas de ferraille qui m’empêchera d'atteindre mon but. Je dois leur montrer à tous qu'ils ont eu tourd de sous-estimer l'ancien capitaine du Ruban Rouge, Karasu Kuroi.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Juil - 12:35
Yamiko Hikaru
Yamiko Hikaru
Messages : 53
Date d'inscription : 27/06/2016
Age : 26
Localisation : Notre belle planète bleu~

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 34 850
Inventaire:
Fuyant le Ruban Rouge

ft. Karasu Kuroi & Delara

Tant que nous en étions aux révélations, Karasu décida finalement de me montrer la fameuse arme qu'il avait dérobé à ses supérieurs. Une simple boule, semblant fait d'un cristal orangé dans lequel se serait fossilisé, étrangement, de petites étoiles rouges. Mais la boule était trop parfaite, sans la oindre aspérité, et ne ressemblait à aucun matériaux que je connaisse...
Et donc, cette chose était une arme dont voudrait se servir le Ruban Rouge pour dominer la terre ? Mais même Karasu n'avait aucune idée de son fonctionnement, si ce n'était qu'il en fallait plusieurs pour la faire marcher.

Je le laissai ranger la boule de cristal, me demandant quels pouvaient bien être les effets de cette arme, qui me semblait pourtant si peu... Agressive. Fallait-il jeter les boules sur des gens ? Non, c'était sans doute quelque chose de plus subtile, sinon une simple bombe suffirait...

Puis il me suggéra de me faire passer pour un Cyborg.

« A vrai dire, j'y avais pensé, surtout avec ce foutu débardeur... Ce serait sans doute le meilleur moyen de rester "discrète". »


Effectivement, je me souvenais m'être faite cette réflexion la veille, pendant que Karasu prenait sa douche.

Puis... Il proposa de m'aider, et me demanda si je pouvais prendre soin du Dragon Ball s'il venait à mourir. Je pinçai un peu les lèvres, mais ne répondit pas. Après tout, même si je commençais à apprécier Karasu, il n'était pas impossible que ses jours s’arrêtent aujourd'hui... Il suffirait que le Cyborg soit trop fort pour lui, et que je ne puisse pas réagir assez vite. Ou que Yamai me mette des bâtons dans les roues... A cette pensée, je l'entendit ricaner dans mon esprit, comprenant que c'était exactement ce qu'il avait l'intention de faire.

Puis, avec le meilleur timing du monde... J'entendis un sifflement. Un sifflement que j'avais entendu souvent au centre du Ruban Rouge où j'avais été élevée. Si souvent même que je savais exactement de quoi il s'agissait.

C'était le son d'une balle fendant l'air jusqu'à sa cible.

« Karasu, a..! »


Avant que je n'ai pu finir ma phrase, Yamai se réveilla avec une violence redoublée, envoyant un coup mental qui failli me faire tomber à genoux. Je poussai un cri et me crispai avec violence, bataillant furieusement pour retrouver le contrôle de mon corps. Il fallait que j'intercepte cette balle, sinon Karasu..!

Karasu s'en sortirait parfaitement indemne ? La balle s'écrasa sur sa tempe sans lui occasionner le moindre dommage et retomba, fumante, sur le sol. Voyant cela, Yamai cessa de s'agiter avec un cri de dépit. Quand à moi, je levai un regard troublé vers l'ex-capitaine du Ruban Rouge, qui s'activait sur une étude balistique pour déterminer l'origine de la balle tandis que je reprenais le contrôle sur mon corps. Un humain résistant aux balles... Cette planète était définitivement pleine de surprise.

Puis il me demanda si Yamai avait la capacité de voler pour nous emmener examiner la zone d'origine du tir, et je lui fis les gros yeux en secouant la tête. Mais ce mec... Était complètement fou ou quoi ? Parce-qu'il résistait aux balles, il retrouvait un semblant de confiance en lui, de là à se penser capable de résister à Yamai ?

*Aller Yam', c'est si gentiment demandé...*

« Il pourrait, mais... »



Je ne voulais pas. Je ne voulais pas laisser le contrôle à Yamai. J'étais persuadée qu'à peine sorti, il ferait un massacre, et qu'il ne se contenterait pas du cyborg qui nous avait tiré dessus.

*Je te jures que je toucherais pas à ton humain.*

*Ouais, et t'es un démon... Comment je peux te croire ? Tu as tué le...*


Le temps pressait. Le cyborg allait sans doute réagir en voyant que son trait n'avais pas fait mouche, et soit il prendrait la fuite et nous échapperait, soit il mettrait un plan d'attaque au point, qui aurait plus de chances de réussir... Je serrai les dents, et Yamai poussa de plus belle sur mes résistances mentales.

*Tu sera avec moi. Nous seront réunis, je déciderai autant que toi. Et je ne prendrais pas le risque de m'aliéner la moitié de moi-même pour un caprice pareille.*


J'avais envie de répliquer vertement qu'il était trop tard pour ça, qu'il avait tué le docteur Shyren, qui comptait bien plus pour moi qu'un humain rencontré la veille, mais nous venions de nous retrouver alors... Il n'avait sans doute pas eu le temps d'assimiler les changements opérés sur l'autre moitié de sa conscience...

Yamai et moi avions beau avoir évolué de deux manière différentes, il restait la moitié de moi-même autant que j'étais la sienne. Notre conflit était déjà assez étrange, sans qu'il ne souhaite en plus y rajouter du ressentiment... De ce coté-là, Yamai était plus résigné que je ne l'étais : Il acceptait que nous soyons une seule et même personne, alors que j'avais un mal fou à m'y résigner.

Et Karasu qui en rajoutait une couche... Je serrai les poings, me mordit les lèvres, puis poussai un profond soupire en tâchant de me détendre.

*Si tu fais du mal à Karasu, ou à un seul des humains dans la ville derrière nous... Je ne te laisse plus JAMAIS sortir.*


Il ne répondit pas, mais bien que je le sente réticent, je il me fit comprendre qu'il acceptait mes conditions.

« D'accord, je vais le faire... Mais fais attention à toi. »


Alors, je lâchai enfin la bride.

La conscience de Yamai se rua sur la mienne, et les bords déchiquetés de notre âme retrouvèrent enfin leur place. L'air sembla s'alourdir autour de nous, et un éclair noir crépita le long de notre corps. Un bruit fracassant, un déferlement de conscience, de puissance, et le monde nous sembla briller de milles feu autour de nous, comme si nous le découvrions pour la première fois.
De plus en plus d'éclairs dansaient autour de nous. Le bijoux serti à notre poignet sembla se dissoudre sur notre peau, et notre corps commença à s'écailler en partant de notre cœur. Bientôt, nous fûmes vêtue de plumes d'un noir d'encre, et deux grandes ailes corbeau se matérialisèrent dans notre dos, parachevant notre transformation.

Nous étions un.

Notre regard balaya les alentours, se posa sur l'humain qui avait contribué à ce que Yamiko accepte notre fusion. Je lui adressai un sourire, qui n'avait cependant rien de joviale.

« Il semblerait que nous ayons un Cyborg à débusquer. »


Sans la moindre finesse, nous l'attrapâmes par le col. Le soulever s'avéra d'une facilité déconcertante. Nos ailes s'agitèrent dans notre dos. Un mouvement, deux... Nous brassâmes l'air ainsi, puis décollâmes dans un élan fulgurant, emportant l'humain avec nous. Yamiko y tenait, au moins un peu... pas de mal à l'humain. Mais le Cyborg... Nous nous en réjouissions d'avance.

Il ne ferait pas de vieux... os ? Circuits ? Peu importe.

Sans plus attendre, nous filâmes dans la direction indiquée par l'humain, l'origine supposée du tir de sniper.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Aoû - 20:38
Delara
Delara
Messages : 7
Date d'inscription : 11/07/2019

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 6 000
Inventaire:
*CLAC*

C'est le son que j'entendis. Mais pas celui que j'attendais. Je clignais des yeux, observant avec attention le spectacle qui s'offrait à moi. Le Capitaine Kuroi était toujours debout, et la balle écrasée tombait de sa tempe pour s'achever sur le sol.

-Mise à jour de la base de données. Entrée n°1, Capitaine Kuroi. Le capitaine Kuroi semble être, contre toute attente, résistant aux balles. Il convient d'adopter la stratégie afin de pallier à ce détail contraignant. En dehors de toute autre information, il convient d'estimer que toute personne ayant une puissance de combat de 1400 ou plus résistera aux balles.

Je retirais la main de ma tempe. Qu'est ce que je venais de dire moi ? Et pourquoi je faisais ce genre de statement, là, tout de suite ? Peu importe. J'y songerais plus tard, d'abord, on va finir la mission. Je relevais la tête vers le duo qu'il convenait d'abattre. C'est le scouter qui m'alarma le premier. Le "bip bip" qui retentissait n'augurait rien de réellement bon, et, lorsque je l'activais, le constat se fit de lui même.

-3.. 34 000 unités ? Et le corps de c ... Mise à jour de la base de données. Entrée n°2. Inconnue au bataillon. Cette fille étrange, rencontrée en compagnie du Capitaine Kuroi, semble capable d'adopter une forme spéciale. Elle se pare d'un corps de plumes. Lorsqu'elle le fait son niveau de puissance double. Prudence recommandée.

J'allais ajouter quelque chose, lorsque la voir s'élancer dans les airs m'interpella. Je laissais ma main retomber. Un couvert suffisaient efficace serait bien trop compliqué à atteindre. Et courir ne ferait que retarder l'inévitable. Alors la meilleure option était donc de combattre. Je rangeais rapidement le fusil dans son holster. Et j'attendais. Je ne savais pas réellement quoi faire. Comment faisaient les gens du ruban rouge pour se battre ?

Je levais lentement les poings, en position de garde. J'allais fléchir les genoux pour bondir lorsqu'un autre détail attira mon attention. Le son saccadé et net de mes genoux qui s'entrechoquent. Je ... Tremble ? Reportant mon regard vers cette fille bizarre, je comprenais. C'est elle qui m'insufflait cette sensation. Celle d'une terreur indicible. Cette ... Chose, quelle qu'elle soit ... Allait me tailler en pièces ? Une larme roula sur ma joue. J'allais ... mourir ? Je baissais les poings, en me laissant tomber à genoux, tête baissée, attendant mon heure.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Aoû - 22:30
Karasu Kuroi
Karasu Kuroi
Messages : 30
Date d'inscription : 17/07/2016
Age : 21

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 1 400
Inventaire:
ft.
Yamiko
& Delara
Un cyborg qui a peur ?
Ma proposition n'avait pas l'air d’enchanter Yamiko, mais il y avait de quoi. J'étais quand même en train de lui demander si elle pouvait faire ressortir l'âme du démon qui était en elle. Et je pouvais la comprendre, je l'avais senti lorsqu'il avait commencé à gratter à la surface en sortant de l'hôtel, et cela m'avait glacé le sang.

Elle finalement accepté de le faire. Il faut dire que n'avions pas vraiment le choix. Aussitôt qu'elle avait terminé sa phrase, un éclaire noir commençait alors à se déplacer le long de son corps. Puis un deuxième. Un troisième. Les éclairs noirs ne faisaient que se multiplier autour d'elle. Je sentais également l'atmosphère devenir de plus en plus lourde, j'avais de nouveau cette immense impression de danger, caractérisée par un coup de froid ans mon dos.

L'espèce de bracelet de la gamine venait alors de fusionner dans sa peau. Peau qui, quant à elle, avait commencé à s'écailler, avant de laisser apparaître une robe de plume, ainsi que deux immenses ailes dans son dos.

Yamiko… Enfin, je ne sais pas… Elle avait légèrement bougée la tête en balayant du regard les alentours, avant de le poser sur moi avec un léger sourire. J'avais vraiment un étrange impression… Étais-je encore en face de Yamiko ? Ou bien étais-je en face de…

« … Yamai ? »

Il ou elle n'avait pas répondu à ma question, se contentant de me dire qu'on avait un cyborg à débusquer. Ils s'étaient envolés et m'avaient attrapés par le col, manquant, au passage, de m'étrangler. Me faire balader dans les airs semblait être un jeu d'enfant pour eux, mais c'était pas eux qui avait leur gorge qui reposait sur un bout de tissu tiré vers le haut ! En plus de cela, ils allaient à une vitesse quasi fulgurante ! Je me demande encore comment j'ai fait pour survivre au démarrage.

Quoi qu'il en soit, nous nous étions envolé en direction de l'endroit d'où le tire provenait. Nous n'avions pas mis longtemps à trouver l'auteur de ce coup de feu. Toutefois, cette cyborg ne devait pas s'attendre à nous voir arriver, c'est ce que j'avais réussi à traduire de son regard. Elle avait donc rangé son arme à feu, et préparé ses poings. D'un coup de sec, je voulus me défaire de l'emprise de… Yamaiko ? … Ouais. Ouais ça sonne bien Yamaiko, et ce sera plus pratique de les appeler comme ça aussi.

Enfin bref, j'empoignais fermement mon épée avec mes deux mains, bien décidé d'au moins tenter de fracasser sa saloperie d’émetteur à ce cyborg. Yamai, sûrement sa partie à lui, devait être enchanté vis-à-vis de cette idée, et n'hésita pas une seule seconde à me lancer de toutes ses forces sur la cyborg. Cependant, il y avait quelque chose qui m'avait réellement surpris pendant ma chute. La cyborg mit fin à sa posture de combat, et laissa ses genoux tomber sur le sol, nous fixant du regard.

Est-ce qu'elle était… En train de se rendre. Par réflexe, j'ai alors tenté de contrôler ma trajectoire pour changer mon point de chute et partir en roulé-boulé sur le sol. Bon, ça avait fait quelques dégâts, et soulevé un peu de poussière au passage. Je me relevais doucement - parce que ce connard avait failli me détruire au moins la moitié de mes côtes - sans la quitter du regard. Mais elle en bougeait pas. J'empoignais de nouveau mon épée, dirigeant la pointe de ma lame dans sa direction, et levant mon autre main en direction de Yamaiko.

« Attends ! »

Je tentais alors de m'approcher doucement de la cyborg, tout en la gardant en joug avec mon épée. En m'approchant d'elle, je réalisais alors quelque chose. Elle tremblait. De ce que je savais, la plupart des cyborgs étaient équipés de détecteurs leur permettant de jauger la force de leurs ennemis… Je tournais lors de nouveau la tête vers Yamaiko. Est-ce qu'elle venait de réagir ainsi à sa puissance ? J'imagine que c'était possible.

Mais qu'est-ce qu'on devait faire maintenant ? Le fait de la savoir dans cet état était une chose, mais comment devait-on enchaîner ? Si on la laisse partir, elle ira révéler notre position au Ruban Rouge qui ne manquera de nous envoyer un escadron de cyborgs pour être sûr de se débarrasser de nous. D'un autre côté, l'idée de devoir achever une personne alors que cette dernière était tétanisée par la peur ne m’enchantait pas vraiment… Qu'est-ce qu'on devait faire ?

« On sait que tu as été envoyé ici par le Ruban Rouge. J'aimerais te dire qu'on ne te fera pas de mal si tu rentres gentiment de là où tu viens, malheureusement ce n'est pas possible. »

Essayer de jouer sur ses sentiments humains ? Elle devait être une humaine modifiée. Les androïdes sont des machines pures, elles ne peuvent ressentir aucun sentiment, et n'aurait certainement pas réagit de cette manière face à la puissance de Yamaiko.

« Et que tu rentres ou non, le Ruban Rouge peut connaître ta position, et donc la nôtre, et ils n'hésiteront pas à nous envoyer un autre escadron de cyborgs, et ainsi nous empêcher d'agir une bonne fois pour toutes. »

J'avais beau me creuser la tête, je ne voyais pas d'échappatoire possible sans se débarrasser de notre opposant. Mais c'était également une humaine au fond, et elle avait clairement abandonné. Pour ma part, il était hors de question de m’attaquer à une personne se trouvant déjà à terre. La solution la plus simple serait de lui désactiver son traceur, puis de nous enfuir le plus loin et le plus vite possible afin que le Ruban Rouge perde notre trace.

« Cependant, si tu acceptes d'éteindre ton émetteur, et donc de na pas notifier une destruction de ta part au Ruban Rouge, alors nous songerons au fait de t'épargner. »

Ouais, ça ressemblait un peu à une menace, mais j'avais pas vraiment le choix si je voulais que tout le monde s'en sorte vivant. J’espérais avoir été assez convaincant, et je ne pouvais qu'attendre une réaction de la part de cette cyborg ou de Yamaiko pour pouvoir poursuivre.

« Deal ? »
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Aoû - 22:18
Yamiko Hikaru
Yamiko Hikaru
Messages : 53
Date d'inscription : 27/06/2016
Age : 26
Localisation : Notre belle planète bleu~

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 34 850
Inventaire:
Fuyant le Ruban Rouge

ft. Karasu Kuroi & Delara

Ah, qu'il était bon de se sentir entier ! Le monde nous apparaissait avec plus de clarté que jamais, chaque couleur, chaque odeur, était si intense que nos sens en étaient presque blessés. Nous volions, fendions les airs à une vitesse folle, le vent fouettant notre peau, faisant voler nos cheveux derrière nous. Nous nous sentions ivre de plaisir, de puissance.

Plénitude.

Hélas, notre vol s'interrompit bien trop tôt lorsque nous arrivâmes en vue du cyborg que le Ruban Rouge avait envoyé à nos trousses. Nous balançâmes Karasu sur cette cible, mais il changea de trajectoire pour ne pas heurter le sac de ferraille qui nous attendait en claquant des genoux. Il était terrorisé.

L'idée que nous avions pu susciter cette peur nous fit extrêmement plaisir, et nous toisâmes la cyborg - manifestement une femme au vue de ses formes - avec un sourire carnassier.

Mais avant que nous ayons pris la parole, Karasu nous devança en proposant un marché au cyborg. Notre sourire s'effaça.

« Tu te fous de nous ? »


Non, nous ne pouvions pas laisser ce sale cyborg s'en tirer à si bon compte. Il avait peur, parfait ! Cela le dissuaderait peut-être de s'attaquer à plus fort que lui. Quand on est un insecte, on apprend à s'écraser et à se soumettre à ceux qui détiennent le pouvoir. Or, nous avions le pouvoir. Nous, Yamai, seigneur démon de Makyo. Ils ploierons devant notre puissance. La cyborg... Karasu aussi.

Nous l'attrapâmes par l'épaule pour le pousser sur le coté puis, de toute notre hauteur, nous abattîmes notre pied sur l'épaule de la Cyborg pour la faire chuter plus bas encore.

« Le Ruban Rouge peut bien nous envoyer une armée de vermines comme toi, nous les écraserons sans même avoir à forcer. »


Une idée venait de germer dans notre esprit, et notre sourire revint, plus acéré encore que le précédent. Nos ailes s'étendirent, couvrant la scène d'obscurité, et de nouveaux éclairs, légers, coururent sur notre peau.

« Rentre donc comme un bon chien chez tes maîtres, lèches leurs bottes et rapportes-leur notre position, nous les attendrons, et nous les massacrerons. Il n'y a rien d'intéressant à écraser les moucherons. »


Nous nous attendions à ce que Karasu s'interpose... Mais Yamiko ne voulait pas lui faire de mal. Alors nous lui adressâmes simplement un regard d'avertissement. S'il bravait notre autorité, peu nous importerait les scrupules de notre humanité, il finirait avec un ou deux os cassés, et il apprendrait une leçon.

Que le Ruban Rouge tente donc de nous mater. S'il envoyait ses cyborgs à nos trousses, cela ne ferait que nous rendre la tâche de leur extermination plus aisée. Jamais nous ne leurs pardonnerions ce qu'ils avaient fait à notre âme. Les dégâts n'étaient pas réparables, mais la vengeance serait un bon cicatrisant.

Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Aoû - 0:18
Delara
Delara
Messages : 7
Date d'inscription : 11/07/2019

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 6 000
Inventaire:
La relativité du temps. Une notion créée par des scientifiques un peu loufoques, qui ont décidé qu'il était normal de ne pas percevoir le temps de la même façon selon la situation et l'état d'esprit. Jusqu'ici, j'aurai franchement cru que c'était des conneries. Mais là, le fait d'être coincée entre deux types, dont l'une était bien plus puissante que tout ce que j'aurai pu croiser jusqu'ici, ça vous ralentit le temps. J'avais l'impression qu'il était à l'arrêt, et que chaque seconde était en réalité des heures. J'entendais ce type, Kuroi, me semble t'il. Il me proposait un marché ? Attendez, quoi ? Un émetteur ? Je ne sais même pas ce que c'est que cette chose ... Mais je suis à peu près sûre qu'il vaut mieux éviter de le leur dire ... Si j'entrevois une chance de survie, aussi maigre soit elle ...


Je portais lentement la main à ma tempe. J'active le détecteur, qui me signale encore la surpuissance de cette ... Espèce de nana. Mais ça, il n'a aucun moyen de le savoir.

-C ... Ca y est ... P .. Pitié ne ... commençais je.

Je m'apprétais à supplier pour ma vie. Comme le pire des chiens. Comme un petit déchet infect. Et je n'eus même pas le temps de finir. La "chose" poussa un genre de cri. Comme quoi ce ... Karasu ? J'étais sure que c'était Kuroi ... Quoi qu'il en soit, que ce type se foutait de ... Leur gueule ? Leur ? Quel genre de taré parle de soi même au pluriel ? Je sentis le puissant coup sur mon épaule, puis le contact du sol contre mon visage. Je ne tentais même pas de me relever, écoutant, tétanisée, le discours de cette chose. Et cette fois, je pleurais. Pour de bon.

-P .. Pitié ... Je ... Je ne sais même pas ... Q .. Qui vous êtes je ...

Un flash se fit dans mon esprit. Le laboratoire en ruines. L'alerte. La voix dans l'écouteur. Qui me menace.

-J .. Je crois que ... Je n'ai pas été ... Activée ... Volontairement et je .. Je ... Ils vont .. En envoyer un autre ... déclarais je.

Cette information n'avait que peu de valeur en ce moment. Mais c'était tout ce dont je disposais. La communication n'était pas pour moi. Et donc quelqu'un d'autre arrivait ... Et si eux avaient de plus amples informations ... Peut être que celui qui était en route serait plus efficace ...

-M .. Me tuez pas ... Pitié ...

Je tentais de lever mon bras, juste pour sentir la difficulté de mouvement. Il semble que la puissance du coup de ce ... Truc ... Ait bousillé quelques composants. Le mouvement était possible, mais fortement saccadé. Si je devais me battre avec ça ...
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Aoû - 16:47
Karasu Kuroi
Karasu Kuroi
Messages : 30
Date d'inscription : 17/07/2016
Age : 21

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 1 400
Inventaire:
ft.
Yamiko
& Delara
Quel merdier
Apparemment la proposition que j'avais faites à la cyborg n'était pas du tout du goût de Yamaiko. Ils n'avaient pas hésité à me répondre par la colère, prétendant que j'étais en train de me moquer d'eux. Ce comportement me chiffonnait. Et en plus de cela ils  semblaient en avoir assez. Yamaiko me poussa sur le côté en m'attrapant l'épaule, sans se soucier de sa puissance, me faisait tomber à la renverse.

*Eh merde.*

C'était bien les seules pensées qui m'étaient venues à l'esprit. À la base, nous étions partis pour affronter un être de métal sans émotions. Mais c'était différent, nous avions face à nous une humaine modifiée, complètement tétanisée par la peur.

Je me relevais difficilement, de loin j'avais aperçu Yamaiko faire tomber violemment la cyborg au sol, avant d'écouter son monologue… Ils ne savaient vraisemblablement pas ce qu'ils disaient. Certes, ils étaient puissants, très puissants même. Cependant, comparé eux, j'avais déjà vu un nombre incalculable de cyborgs et d'androïdes sur le champ de bataille… Face à une armée d’entre eux, ils n'auraient aucune chance.

J'avais alors commencé à prendre mon inspiration, afin de dire à la partie de Yamai qu'il était bien naïf de se croire aussi fort qu'un escadron d'androïdes. Mais, mon souffle fut coupé par le regard noir, empli de ténèbres, de noirceurs et de colère de Yamai.
Merde… C'était bien la première fois qu'un simple regard avait réussi à m'empêcher d’utiliser le simple usage de la parole. Je restais immobile, la sueur commençant à couler sur mon front, me demandant quoi faire.

Je détournais légèrement le regard, de nouveau sur la cyborg. Elle avait la main à la tempe, sûrement qu'elle n'arrivait pas à croire les chiffres qui s'affichaient sur son détecteur. Et là… Je l'ai vu, je l'ai très clairement vu et entendu…
Des yeux de la cyborg commençait à couler des larmes, des larmes de peur associées à une voix tremblante et trébuchante. Elle voulait simplement vivre, il n'y avait plus aucune animosité en elle… Yamaiko… Non… Yamai. Cet imbécile ne se rendait même pas compte qu'elle abandonnait totalement, il voulait seulement rassasier sa soif de sang, alors qu'elle en comptait même pas se défendre.
Sous cette peur, la cyborg nous délivrait même quelques informations. Elle pensait ne pas avoir été volontairement activée, signifiant l’arrivée d'un nouveau cyborg… Ce qui était fort possible. Je regardais attentivement ses vêtements, pas une seule trace de l'insigne du Ruban Rouge, ni de celui de Pilaf. Comme quoi la situation n'était pas assez compliquée…

Bien sûr, il pourrait s'agir d'un cyborg sous couverture, mais il n'aurait rien à faire ici et surtout, ce n'est pas le genre de cyborg qu'on enverrait pour un assassinat.
J'avais extrêmement de mal à me contrôler. Cette scène, je l'avais déjà plusieurs fois pendant mes années d'entraînements et de services au Ruban Rouge. Un flash-back venait d'étinceler mon esprit. Moi, plus jeune, épée en main face à des abrutis de soldat. Derrière moi, une jeune femme aux cheveux blancs…

J'empoignais de nouveaux fermement mon épée, serrant les dents sous le poids de la colère… Non. Yamiko n'était pas aux commandes. Il n'y avait que Yamai… Je n'avais pas la force de le combattre mais, c'était plus fort que moi.

« Espèce de lâche... »

Je relevais la tête, un regard empli de colère sur Yamai.

« Tu vois très bien qu'elle n'a aucune envie de te combattre à cause de la peur que tu lui inspires. Alors laisse-la tranquille ! »

Quelque chose se manifestait autour de moi, quelque chose que je n'avais jamais vu. Une… Aura ? Je ne savais pas trop, mais quelque chose de rouge foncé commençait à apparaître autour de moi. Au fur et à mesure que ma colère grandissait, l'aura se manifestait.

« Maintenant je comprend réellement pourquoi Yamiko te repousses avec tant d'ardeur… Espèce d'ordure ! »

Je la sentais… Ma force, mes muscles… je devenais plus fort.

« Yamiko ! »

J'avais fléchis mes jambes et pris une impulsion. Je me retrouvais alors entre le démon et la cyborg.

« Yamiko ! Je sais que tu peux encore m'entendre ! »

C'était le seul moyen, elle devait recevoir mon message.

« Tu dois voir ce qu'il se passe, ce que ce tordu de Yamai inflige à cette cyborg. Ne me dis quand même que tu vas le laisser faire ? »

Je ne savais pas vraiment ce que je faisais, j'étais même très certainement en train de me livrer à une mort certaine dans la minute, que dis-je, dans les secondes qui allaient suivre. C'était mon instinct qui était en train de guider les faits et gestes de mon corps. Je ne pouvais me permettre de laisser ce démon abattre cette cyborg alors qu'il suffirait de l'épargner. Elle était déjà à terre, alors hors de question de lui faire quoi que ce soit.

« Ce n'est pas elle le cyborg envoyé ! Elle n'a aucun insigne sur elle ! Le véritable androïde du Ruban Rouge pourrait arriver d'une seconde à l'autre ! Tu dois réussir à reprendre le contrôle de Yamai avant que leur tas de ferraille ne nous prenne par surprise ! Yamai est très puissant, mais je doute que vous puissiez survivre face à un escadron d'androïdes, je sais de quoi je parle… »

Dans quelle merde je m'étais encore fourré moi…
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Aoû - 17:33
Yamiko Hikaru
Yamiko Hikaru
Messages : 53
Date d'inscription : 27/06/2016
Age : 26
Localisation : Notre belle planète bleu~

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 34 850
Inventaire:
Fuyant le Ruban Rouge

ft. Karasu Kuroi & Delara

Les suppliques d'une âme condamnée. Voila trop longtemps que nous n'avions profité d'une telle mélopée. La terreur du cyborg était absolument délicieuse à contempler, nous laissait un gout piquant sur la langue. Celui de l'excitation.

Puis la femelle nous jura qu'elle avait été activée par erreur, qu'un autre allait arriver. A vrai dire, la nouvelle nous fit hausser un sourcil dubitatif. Si elle avait été activée par erreur, alors pourquoi avait-elle tiré sur Karasu ? Était-elle si bête qu'elle avait réellement cru que l'ordre lui était adressé ? Le pire étant que c'était sans doute la vérité... Un être en proie à une telle terreur ne mentirait pas.

Puis Karasu s'interposa, dans une colère noire, et invectiva Yamiko. Nous haussâmes un second sourcil. Lui aussi était-il idiot au point de ne pas avoir compris ? Nous ne reculâmes pas d'un pas, mais nous n’avançâmes pas non plus, respectueux de notre promesse. Karasu était un idiot, mais nous l'apprécions, il avait voulu nous aider, et il avait contribué à nous faire l^cher prise, à ce que Yamiko nous accepte comme un tout, au moins pour l'instant...

« T'as pas bien compris un truc, l'humain. Yamiko, Yamai... Nous sommes la même personne. C'est pas la peine de lui parler comme si elle était seule. »


Nos ailes se déployant de toute leur envergure dans notre dos, nous enveloppâmes la scène d'obscurité. La lumière environnante du matin sembla décruer, comme aspirée par la noirceur de nos plumes.

« Tu n'a aucune idée de qui nous sommes, n'est-ce pas ? Alors je vais te l'apprendre. Nous sommes un seigneur parmi les nôtres. Des mondes entiers ont pris feu par notre simple volonté. Ne crois pas qu'une petite bande de cyborgs puisse nous mettre à mal. »


A mesure que nous parlions, notre sourire n'avait fait que s'élargir. Certes, nous avions grandement perdu en puissance suite à notre presque-mort et aux manipulation du Ruban Rouge, mais nous restions bien au delà de ce que de simples humains pouvaient imaginer. Et si vraiment je les sous-estimais, et bien...

« Et si doute encore de notre puissance, sache que ceci n'est pas notre forme finale. »


A nouveau, notre main vint se poser sur l'épaule de Karasu et nous le repoussâmes sur le coté, dégageant l'espace qui nous séparait de la cyborg. Nous la toisâmes.

Décidément, ces humains étaient d'une idiotie sans nom. Nous détestions nous répéter, mais puisqu'il le fallait... Nos lèvres se tordirent brièvement, et de la pointe de la botte, nous poussâmes un peu la boite de conserve qui se tordait pitoyablement à nos pieds

« Puisqu'il semblerait que nous n'ayons pas étés assez clairs... Si t'avais vraiment été à la botte du Ruban Rouge, nous ne t'aurions même pas tuée. Tu ne vaut rien. Et tu vaux encore moins maintenant que tu ne peux même pas nous servir à leur faire passer un message. Alors reste là, à te rouler dans ta terreur pathétique, et surtout cesse tes jérémiades si tu ne veux pas que nous en finissions malgré tout avec ta pitoyable existence. »


Nous nous retournâmes vers Karasu, les poings sur les hanches, oubliant totalement la présence de l'inutile au sol. Après tout, Yamiko avait réellement un impact sur notre psychée... Nous n'avions jamais fait preuve d'une telle patience. Il faudrait que nous étudiions de plus près ce que pouvait donner le mélange de deux personnalités aussi disparates. Mais plus tard. Nous avions d'autres chats à fouetter.

« Tu devrais te planquer, le temps que nous nous chargions des bibelots du Ruban Rouge. Ce ne serait pas la première fois. »


Certes, il n'y avait pas eu de cyborgs au centre où Yamiko avait été élevée, mais nous les avions tous massacrés, à la force de nos simples mains. Et nous nous souvenions de la première bataille de Yamiko, alors qu'elle souffrait de la distance qui nous séparait. Il y avait eu des cyborgs en face, parmi les rangs de l'armée de Pilaf. C'était même la raison qui avait poussé le Ruban Rouge à la faire venir sur place. Et alors, elle était loin d'avoir été au summum de son pouvoir. Nous n'y étions toujours pas. Mais nous étions entier, en pleine possession de nos moyens, nul doute que quelques boites de conserves ne seraient pas un problème pour nous.

Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Aoû - 17:58
Delara
Delara
Messages : 7
Date d'inscription : 11/07/2019

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 6 000
Inventaire:
Je sentis la pression de l'air grimper autour de moi. Levant un peu les yeux, je vis quelque chose que j'eus du mal à assimiler. Ce type, Karasu, se préparait à se battre. Malgré mes capacités, et même en ayant regardé autour de moi, je constatais que personne d'autre ne se trouvait ici. Se battait il donc contre ... Cette chose ? Attend ... "L'humain" ? Elle venait de l'appeler "L'humain" ? Je croyais qu'ils étaient amis ... Et pourquoi se donne t'elle deux noms ? Je me relevais lentement, péniblement, dû au fait que mon bras gauche ne pouvait pas supporter mon poids en appui. Je réfléchissais, tandis que les deux individus se faisaient face. Je pourrais fuir ... Peut être ... Pendant qu'ils se disputaient. Je jetais un regard sur Kuroi. Il allait peut être mourir. Et alors la mission serait un succès. Attend ... Quoi ?

Je secouais la tête un peu. Il était en train de me protéger, non ?

-A .. Attendez ... Je ... Je peux transmettre ... Un message. J'ai ... J'ai un genre de ... D'écouteur ... Je peux ... Envoyer un message ? Si .. Si je ... Si je leur dis que vous avez été ... Abattus vou .. Vous pourrez partir en avance...

Qu'est ce que je faisais moi ? Je proposais de trahir pour vivre ? Non, attendez. Même pas pour vivre, ce truc m'a dit clairement que ma vie n'importait pas. Alors pourquoi je trahissais ? J'allais porter ma main gauche à ma tempe, pour tenter d'activer ce truc qui grésillait tout à l'heure, mais mon épaule refusa l'effort. Je grimaçais un peu, observant les réactions de l'étrange duo.

-L .. Le centre le plus proche ... A part le labo en ruines.. Il est ... Assez loin alors euh ... J .. Je crois que le "vrai" cyborg mettrait un peu de temps à arriver ... Une dizaine de minutes au moins alors ... Si vous êtes déclarés morts je ... Il serait rappatrié au QG ... déclarais je.

Je tentais de contrôler ma main droite, tremblante, l'approchant de ma tempe. Je ne fis rien pour la toucher, préférant éviter d'attirer à nouveau les foudres de la démone.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Aoû - 23:17
Karasu Kuroi
Karasu Kuroi
Messages : 30
Date d'inscription : 17/07/2016
Age : 21

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 1 400
Inventaire:
ft.
Yamiko
& Delara
J'avais raison. Un merdier.
Yamaiko n'avait absolument pas réagi à mon intervention. Aucun mouvement de jambe ou de bras, aucun visage crispé, ne serait-ce que très légèrement, par la surprise. Tout ce à quoi j'avais eu droit était un mouvement de sourcils.
Il insistait sur un point : il n'était ni Yamiko, ni Yamai, mais les deux, réunis en une seule et unique personne. Et, ainsi donc, il était impossible de communiquer avec seulement l'un d'entre eux, car je n'avais en face de moi qu'une seule personne, leur fusion. J'avoue que je n'arrivais pas y croire. Pour moi, Yamiko pouvait m'entendre, d'une façon ou d'une autre elle le pouvait, je n'avais aucun doute là-dessus.

Enfin, le démon déploya ses ailes, réussissant à faire disparaître derrière elle la lumière du soleil en train de se lever, nous plongeant, la cyborg et moi, dans une ombre gigantesque.
Une action bien théâtrale, ayant pour but de permettre à Yamaiko de se présenter en bonne et due forme. Il se clamait être un seigneur démon dont de nombreux mondes avaient été réduit en poussière sous sa main. Et pour continuer, il clama de nouveau pouvoir s'occuper des cyborgs à lui tout seul.

Plus il parlait, plus son sourire grandissait. Moi, je restais toujours face à lui. Il avait beau être théâtral, il avait de quoi l'être. Des sueurs froides continuaient de me parcourir le corps pendant sa tirade. Pourtant, mes jambes et mes muscles refusaient de bouger.
C'était trop tard maintenant, j'avais décidé de protéger cette cyborg. Et si je devais me battre contre ce qui se présente comme l'équivalent d'un escadron de cyborg… J'y laisserai la vie, mais je le ferai. Toutefois, j'étais tiraillé entre deux feux, valait-il mieux sauver cette cyborg, ou bien me sauver afin de préserver la Dragon Ball ? Impossible de faire les deux en même temps, et mon esprit refusait d'avoir à choisir entre les deux propositions.

Pour finir de m'achever, Yamaiko me révéla que ceci… N'était pas encore sa forme finale.


Blague à part, au vu de la peur que pouvait inspirer un être comme lui, je serai sûrement apte à comprendre en quoi il se sentait si supérieur.
Encore une fois, le démon posa sa main et sur mon épaule et me fit dégager sur le côté de quelques pas. Il était donc de nouveau en face de la cyborg et la tiraillait du regard. Il ne manquait pas de lui faire part du fond de sa pensée, qu'il n'aurait pas prit la peine de la combattre même si elle faisait partie du Ruban Rouge. En plus de la rabaisser, il la traitait comme si elle ne valait absolument rien.

Quand j'imaginais que Yamiko faisait partie intégrante de ce monstre, et que c'était moi qui lui avait demandé de faire ça… j'avais honte de moi, je n'aurai jamais dû lui demander de faire une chose pareille.

Toutefois, je fus surpris de voir Yamaiko se retourner sans dire ou faire quoi que ce soit à l'humaine modifiée. Y avait-il encore une part de Yamiko en lui ?
Il me disait d'aller me cacher quelque part en attendant qu'il extermine les cyborgs qui allaient arriver, comme il l'avait déjà fait plusieurs fois.

Depuis que j'avais déserté, je me rendais compte que je n'aimais pas trop qu'on me donne des ordres, surtout lorsque mon « supérieur » était un seigneur démon. Mais il avait raison, si plusieurs cyborgs devaient arriver, alors je ne m'en sortirai certainement pas.

En trébuchant sur ses paroles, la cyborg voulu nous apporter une solution. Elle proposait d'utiliser son transmetteur pour faire passer l'information comme quoi nous étions éliminés, et qu'avec de la chance le véritable cyborg serait alors rapatrié, nous permettant de partir.
Je me tournais vers elle, d'un regard reconnaissant, mais laissant présager mes paroles.

« Malheureusement cela a peu de chance de fonctionner. Le Ruban Rouge est au courant de notre présence depuis hier soir. Ils n'ont pas prévu d'envoyer les cyborgs ce matin, mais depuis la nuit dernière. »

Je voyais qu'elle proposait des solutions pour nous aider, cependant, la plupart de ses propositions ne ferait que, au maximum, retarder l'inévitable.

« Le cyborg a sans doute été déplacé à un autre endroit que son laboratoire. En plus de cela, si tu n'es pas le cyborg qu'ils ont activé, ils pourraient ne pas te prendre au sérieux. Voir pire. »

Je regardais alors son uniforme, afin de m'assurer de la non-présence d'un insigne quelconque, mais il n'y avait rien.

« Ils pourraient te prendre pour un complice et t'éliminer, ou te récupérer et te désactiver pour de bon. Tu ne possèdes pas d'insigne sur toi, ce qui n'arrive qu'aux cyborgs et androïdes dont le projet a été abandonné. »

Je me sentais mal d'avoir à lui dire ça. Elle était peut-être comme moi, attachée au Ruban Rouge comme je l'étais à l'époque. Mais cette période est révolue, et je devrais peut-être lui dire de ne pas trop s'attacher à ce camp.

« Mais pour toi c'est peut-être mieux ainsi. Moi aussi j'étais dévoué au Ruban Rouge, mais ils ne sont pas du tout ce que nous pensons qu'ils sont. Leur but est tout autre, et il nous manipule dans le seul but de l'accomplir. J'ai découvert leurs véritables ambitions et il est hors-de-question que je les rejoigne à nouveau. »

Mon regard s'était perdu dans le ciel de nouveau visible, là où les ailes de Yamiko ne se trouvaient pas. D'ailleurs, c'était bizarre, j'avais l'impression de voir quelque chose au loin…
Je plissais les yeux et mis ma main à l'horizontale, collée à mon front, pour empêcher les rayons du soleil de me gâcher la vue. Il y avait bien un truc… Non, deux trucs… Ça se dirigeait vers nous et plutôt rapidement.

« Oh merde... »

Non, je ne rêvais pas. Deux êtres humanoïdes, à une vitesse pareil. J'en avais assez vu pour être sûr de na pas me tromper.

« Merde ! »

Je devais commencer à faire susciter des questions dans les esprits des gens qui m'entouraient. Je pointai du doigt les deux formes volantes que moi je réussissais à identifier. Je tremblais légèrement, parce que vu la vitesse que ces trucs avaient, j'étais sûr qu'ils n'avaient pas envoyé les premiers qui leur étaient venus sous la main.

« C'est les cyborgs du Ruban Rouge ! Et vu leur vitesse c'est des puissants ! Ils seront là d'une seconde à l'autre ! »

La situation allait commencer à dégénérer dans la minute qui allait suivre. Que fallait-il que je fasse ? Rester et aider Yamaiko ? Non il m'a bien fait comprendre qu'il ne le fallait pas, mais si j’allais le faire à contre-cœur. C'était peut-être un message de Yamiko, peut-être voulait-elle que je parte et que je protège la Dragon Ball…
Je lui adressais donc un dernier regard et commençait à me tourner en direction des arbres. Si je pouvais partir assez rapidement pendant que Yamaiko les occupait, alors peut-être que je pourrai. Je voulais juste adresser quelques mots a à ce démon.

« Ne te fais pas tuer… Et ne fait pas ce que Yamiko ne voudrait pas que tu fasses. »

Je disais ça l'air de rien, mais, en réalité, cela me fendait le cœur de devoir partir comme ça. J'avais l'impression d'abandonner Yamiko, de l'abandonner entre les cyborgs et Yamai. J'avais peur pour elle… Mais je n'avais pas le choix.

J’emboîtais donc le pas, mais alors que je venais de commencer à marcher un autre détail retenait mon intention. Et elle ? Qu'est-ce qu'elle allait devenir ?
Je m’arrêtais donc devant la cyborg, avec un regard prouvant que je me creusais la tête pour son cas. Que devais-je faire ? Quel état son état ? Ennemie ? Alliée ?
Oui, elle restait une cyborg, mais elle avait sûrement été reniée par le Ruban Rouge… Je devais faire quelque chose.

« Tu ne devrais peut-être pas rester là. »

En plus de cela, je remarquais les dégâts que Yamiko lui avait causé… Si elle devait combattre dans cet état, elle partait avec un sérieux désavantage.

« Si tu viens avec moi je pourrai te réparer et te retirer ton traceur. J'ai vu ta réaction, je sais que tu n'es pas une mauvaise personne. Le combat qui va avoir eu lieu ici nous dépasse complètement. Ce démon est très puissant, et le Ruban Rouge a envoyé une partie de ses meilleurs éléments en matière d'androïdes. »

Je gardais le silence quelques secondes, le temps de la laisser assimiler, et de trouver le courage de lui annoncer la vérité.

« Toi comme moi, si on reste ici… On est foutu. »

Je me refusais de l'abandonner, je devais sûrement pouvoir faire quelque chose pour elle. Bon, c'était peut-être se jeter ouvertement dans la gueule du loup, mais je ne pouvais pas partir en la laissant sur le côté d'un affrontement dans lequel elle pourrait mourir de bien des manières.

Je tendais alors ma main gauche vers elle. Elle était à genoux, mais avait bien du mal de se relever à cause de son bras endommagé, je me devais au moins de l'aider à se relever, même si elle ne voulait pas partir. Tel était son choix, même si au fond de moi, tout ce que je désirais était qu'elle accepte de venir avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Sep - 12:33
Yamiko Hikaru
Yamiko Hikaru
Messages : 53
Date d'inscription : 27/06/2016
Age : 26
Localisation : Notre belle planète bleu~

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 34 850
Inventaire:
Fuyant le Ruban Rouge

ft. Karasu Kuroi & Delara

Tss, ces humains étaient d'une lenteur...  Karasu déclina l'offre de la fille, nous épargnant cette peine, puis il perçut, avant nous, l'arrivée imminente des cyborgs tant attendus. Enfin ! De vrais cyborgs, pas des lopettes terrorisées ! A nouveau, nous sentîmes de légers frissons d'excitation à la perspective d'une bataille... Non, d'un massacre. Nous espérions qu'ils n'avaient pas étés totalement modifiés, car nous avions dans l'idée qu'une bonne giclée de sang serait du plus bel effet lorsque nous les démembrerions. Nous souriions plus largement que jamais.

« Karasu, prend cette cruche sous le bras, et barrez-vous. Nous allons les intercepter. Nous attends pas, nous te retrouverons lorsque nous serons débarrassés de ces emmerdeurs. »


Enfin, si nous le pouvions... Après tout, nous ne pouvions pas ressentir les énergies comme les humains - Yamiko le pouvait, mais nous n'avions pas envie de retourner à cet état larvaire et rebelle - et s'ils s'en allaient assez loin, peut-être ne pourrions-nous pas les retrouver. Peu importe.

Sans plus attendre, les yeux rivés sur les silhouettes des cyborgs qui approchaient à toute vitesse, nous déployâmes nos ailes et nous envolâmes à leur rencontre, à une vitesse plus folle encore. Il était temps... Nous voulions les intercepter, pas les inviter à boire un café. Nous ne regardâmes même pas si nous bousculions Karasu et l'autre tâche.

Nous arrivâmes finalement au niveau des Cyborgs alors qu'ils étaient à peine à une trentaine de mètres de l'endroit dont nous venions de décoller. Rapidement, nous nous demandâmes s'ils étaient capable, comme Karasu ou l'autre cyborg ratée, de détecter ou percevoir les auras...

« Vous n'avancerez pas plus loin... Ces deux-là sont à nous. »


Les deux cyborgs s'étaient arrêtés. Ils se concertèrent du regard, et hochèrent brièvement la tête, et nous devinâmes qu'ils pouvaient communiquer d'une manière ou d'une autre, parce-qu'ils se séparèrent soudainement, l'un d'eux nous attaquant, l'autre tentant de nous contourner, sans doute pour atteindre leur cible - Karasu. Un mince sourire étira nos lèvres.

D'une main, nous nous saisîmes du poignet du cyborg nous attaquant et nous servîmes de son élan pour le propulser contre son pote, les faisant tout deux chuter de quelques mètres avant qu'ils ne se reprennent. Un geste incroyablement simple. L'instant d'après, nous étions à nouveau entre les Cyborgs, et Karasu et l'autre fille inutile.

« Je crois qu'il y a eu une légère incompréhension... Nous sommes votre adversaire. Les deux autres sont intouchables tant que nous sommes là, pigé ? »


Enfin, nous avions capté leur attention.

Hors RP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Another :: Zone RP :: Terre :: Villages-