Un forum de RP basé sur Dragon Ball, le manga d'Akira Toriyama, dans un monde où nos héros ne sont jamais nés...
 

Plant en sueur [PV : Wykka]

 :: Zone RP :: Plant :: Capitale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 7 Juil - 21:38
Toji
Messages : 6
Date d'inscription : 01/07/2019

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 8000
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
« Plant en sueur »



Il fait très chaud aujourd'hui, ce genre de soleil de plomb qui vous siphonne toute source de motivation si bien que vous restez cloitrer dans votre maison à suer comme un goret. Enfin pour les plus fragiles. Certains courageux arpentent les rues de la capitale sans broncher. On peut cependant décelés quelques gouttes de transpiration perlée sur le front de certains mais rien de bien méchant. Il est toutefois important de souligner l'imprévisibilité de cette vague de chaleur, d'ordinaire Plant a des températures bien plus clémentes mais ces derniers jours ont été un véritable calvaire.

Le malheur des uns fait cependant le bonheur des autres et les quelques échoppes qui jalonne la ville ont pu mettre du beurre dans les épinards. Ce genre d'événements à pousser les fiers guerriers Saiyan à consommer bien plus de boisson que d'ordinaire. Alcool ou non d'ailleurs. Mais vous vous doutez bien que la boisson des vrais "Bonhomme" et la seule qui a été consommé durant cette période et même encore aujourd'hui…c'est le Kaiju. Un cocktail d'alcool si fort que certains prétende avoir perdu la vue après l'avoir bu. Oui Plant c'est un peu le Marseille intergalactique…Mais la seule chose où tout le monde est unanime c'est que ça vous désinfecte les boyaux et que ça vous rend saoul en moins de deux ! Des arguments pour tout bon Saiyan qui se respecte !

Malheureusement les festivités sont la plupart du temps de courte durée. Des rixes éclatent généralement pour des futilités. Il est cependant hors de question d'interrompre une bagarre, cela fait partie du folklore Saiyajin. Et puis c'est aussi une histoire d'honneur. Toji lui savoure son Kaiju confortablement installé sur une banquette à l'intérieur d'une échoppe. L'endroit est sobre, il est évident que le propriétaire n'est pas un grand fan de décoration d'intérieur. Le mobilier est quant à lui de bonne facture, seul avantage de ce trou à rat. Une légère odeur de transpiration imprégne les murs en bois, un léger vent vient de temps à autre soulever les toiles qui font office de brise vue et renouvele l'air ambiant.

Le saiyan barbu savoure son breuvage tandis que deux hommes s'attrapent par le "colbac". Les deux bégaient en tentant d'intimider l'autre. Les quelques clients présents rient de la scène. Il est évident que les deux individus n'ont pas une puissance très élevée.

"T…T'crois que tu m'fais p… peur ! V…Vas-y frappe s't..S'tu l'ose !"

Toji soupire, ce n'est malheureusement pas aujourd'hui qu'il va rencontrer de personne intéressante. Et par intéressantes il s'agit bien là d'individu ayant plus de QI que ces deux poivrots.

Soudain, l'uniformité des toiles servant d'entrée de l'échoppe se rompt. Un autre client se joint au spectacle. Mais visiblement celui-ci jette un froid. Tout le monde se tut et observa. Même les deux idiots avaient cessé d'hurler et pour cause. Une femme à la silhouette galbée trône au milieu de la pièce. Les Saiyans n'est pas un peuple misogyne mais ce sont des hommes, les instincts primaux reprennent parfois le contrôle sur le savoir-vivre…Enfin pour le peu qu'ont les saiyans. Les discutions reprennent aussi vite qu'elles se sont stoppées. Comme si le temps c'était tout simplement figé pendant quelques secondes.

Toji lève la tête. Son regard se pose sur sa compatriote, quelques pensées lui traversent la tête. Va-t-elle prendre un Kaiju ? Pourquoi ne sue t'elle pas alors que tout le monde sent le fennec avec cette chaleur ? Comment fait-elle pour combattre avec des courbes si volumineuses ? Puis replonge son nez dans son verre de Kaiju. Il boit une rasade de son délicieux nectar et vient lentement caler sa tête contre le mur derrière lui avant de lâcher un petit soupir de fatigue. Cette chaleur l'assomme, pourvu qu'il reste du Kaiju il va falloir qu'il aille se resservir.  


Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Juil - 13:02
Wykka
Messages : 21
Date d'inscription : 02/08/2018

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 20 750
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Plant en sueur [PV : Wykka] 1562666084-icone-100x100-wykka

Plant en sueur

Sauf moi, parce-que quand on a grandit sur une planète désertique, la chaleur... Ca fait ni chaud, ni froid... Aha.

feat. Toji

Plant, lors de ce que l'on appelait communément une vague de chaleur. Partout où mon regard se portait, je voyais des Saiyans, torses-nus pour les moins pudiques, en train de consommer des boissons fraîches ou d'essayer de se rafraichir en s'aspergeant d'eau ou en agitant les mains. La chaleur et la boisson aidant, certains en venaient même aux mains... Bah, je n'étais pas très étonnée.

Malgré le peu d'affection que je portais aux habitants de cette planète, j'aimais y revenir entre deux explorations spatiales... Après tout, c'était la seule maison dont je dispose encore. Mais j'avais évité ma "maison" à proprement parler, car je n'avais aucune envie de croiser ma mère ou ma jeune sœur. J'avais beau avoir bien progressé depuis notre dernière rencontre, je savais pertinemment qu'elles ne manqueraient pas de se montrer désagréable.

Aussi déambulais-je dans les rues, amusée intérieurement à la vision de mes congénères qui supportaient si mal la chaleur alors que moi... Je me sentais aussi fraîche qu'une rose. Cela dit, une boisson fraîche me tentais bien... Aussi jetai-je mon dévolu sur un débit de boisson et y pénétrai-je en écartant les tentures qui en fermaient l'entrée.

Mon arrivée jeta un froid momentané dans l'assistance, puisque le silence se fit immédiatement. Deux gaillards en train de se battre, visiblement éméchés, s'étaient interrompus dans leur rixe, le poing levé, pour me regarder rentrer. La stupéfaction générale ne dura cela dit que quelques secondes avant que chacun ne retourne à ses activités, et je me sentis soulagée. Je n'aimais pas vraiment attirer l'attention.
Cependant, la forte odeur de sueur rance me fait froncer les narines. Bon sang, les Saiyans étaient censés connaître les douches, et pas un des clients de ce bouiboui ne semblait avoir pris la peine d'en prendre une depuis des jours !
Cela dit, je ne me décourageai pas. J'avais décidé de boire un truc, alors je boirais un truc.

Ondulant entre les saiyans, je rejoignit rapidement le comptoir.J'attirai l'attention du barman en agitant vaguement la main.

« Salut, qu'est-ce que tu propose à boire ? »



Il me désigna du pouce une ardoise où je déchiffrai les noms de diverses boissons, alcoolisées pour la plupart. A vrai dire, je n'avais pas la moindre envie de boire de l'alcool par cette chaleur, un thé m'aurait bien mieux rafraichie, mais ils ne semblaient pas en servir ici... Sans doute un de ces établissements "pour les hommes, les vrais, qui boivent pas des trucs de fillette". Mes yeux étincelèrent d'agacement, mais je finit par jeter mon dévolu sur un cocktail fruité et peu alcoolisé.

Le barman me considéra avec une grimace condescendante, et je lui renvoyai un regard neutre, presque apathique selon les standards saiyans. Il dut me croire légèrement autiste, puisqu'il haussa les épaules et partit préparer ma commande. Je la réglai lorsqu'il me l'apporta enfin, et emmenai mon achat jusqu'à une banquette un peu en périphérie, tandis que la rixe engagée lorsque j'étais entrée dégénérait à mesure que d'autres saiyans se joignaient à la bagarre. Décidément, je ne me sentais que peu d'attaches avec ce peuple...

Blasée, je sirotai ma boisson, pressée de sortir de ce taudis.

« © halloween »


Présentation || Fiche Technique || Je parle en #ffcc00
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Juil - 21:21
Toji
Messages : 6
Date d'inscription : 01/07/2019

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 8000
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
« Plant en sueur »




Tandis que la jeune femme réglait sa commande et prenait place, la rixe entre les deux morceaux de viandes saoul s'envenimait. D'autres lumières venaient ainsi prendre part au conflit. Tout ceci donna naissance à une belle brochette de vainqueurs qui s'époumonait et frappait sans même regarder où les coups atterrissaient. L'endroit prenait des allures de saloon, on se serait cru au Western. Les mains n'étant plus assez suffisantes, certains s'armèrent de table et de chaise.

Accouder au bar, les joues calées sur ses poings, le barman regardait la scène avec des paillettes dans les yeux. On aurait dit qu'il était presque déçu de ne pas pouvoir y participer. Toji, la tête toujours calée contre le mur soupira longuement…S'il voulait reprendre du Kaiju il allait devoir traverser le champ de bataille. Il leva les yeux au ciel et dans un élan de motivation il se redressa et marcha calmement en direction du comptoir. Le mobilier volait de droite à gauche, par moment on entendait des râles de douleurs. Le jeune Saiyan se fraya un chemin tant bien que mal en écartant les carcasses imbibées d'alcool qui ne se battait pas.

Arrivé à la hauteur du serveur, Toji déposa son verre vide sur le comptoir. L'employé fut aussitôt tiré de son rêve éveillé. Le godet de Kaiju trônant sur le comptoir ne laissa aucun doute sur la requête du Saiyan.

"La même chose ?"

"S'il vous plait."

Le barman récupéra le contenant et se retourna pour le remplir de sa potion magique. L'opération ne dura que quelques secondes mais cela fut suffisant pour que le conflit présent dans l'échoppe arrive jusqu'au comptoir. Un homme se fit emplâtrer dans les moulures de la console en bois juste à côté de Toji. Il ne réagit pas à l'action, se donnant tout juste la peine de bouger légèrement la tête pour regarder du coin de l'œil le gaillard qui venait d'être mis K.O par son adversaire. Son verre Kaiju rempli lui revint enfin. Il l'empoigna, remercia le serveur et repartit en direction de sa banquette.    

Pratiquement arrivé à bon port, le cœur soulagé de ne pas avoir perdu une seule goutte de sa boisson, il regardait avec passion sa petite banquette sur laquelle il allait pouvoir se détendre. Mais la guerre c'est moche, ça fait des dommages collatéraux. Et la dites banquette ne s'en sortit pas vivantes…En effet, acculé contre le mur, un des poivrots du saloon empoigna la banquette et la fit valser en direction de son agresseur qui tituba puis agrippa la table pour de nouveau frapper son adversaire. Le meuble se fracassa sur l'individu qui s'effondra aussitôt. Fier de son exploit, le poivrot ria à gorge déployée en venant donner une petite tape du revers de la main sur le torse de Toji faisant ainsi vaciller le liquide dans son verre qui déborda. Une petite quantité de Kaiju aspergea le sol.

"Bwahahaha ta vue ça p'tit ?! J'lai éclater c'nullard !"

Toji ne dit rien. Que pouvait-il dire de plus à un idiot pareil ? Certain l'aurait dérouillé mais serait-ce seulement utile ? Ce n'était qu'un poivrot de plus dans un endroit miteux. Il attrapa par le col son compatriote et le décolla du sol.

"Ne m'importune plus jamais de la sorte…S'il te plait"

Oui toujours resté poli et courtois même dans les situations conflictuelles.

"Dé…Désolé mec j'voulais pas !"

Il relâcha son emprise sur la viande saoule qui manqua de s'effondrer lors de sa réception au sol. La guenille courba l'échine et repartit dans la mêlée comme si rien ne s'était passé. Toji se retrouvait désormais penaud devant sa table fracassée et sa banquette à l'autre bout de l'échoppe. Il regarda autour de lui à la recherche d'un éventuel mobilier encore en état de supporter un verre et son postérieur mais l'endroit était dévasté. Les Saiyans ne font jamais rien dans la dentelle. Seule la table et la banquette de la jeune femme étaient encore dans un état irréprochable. Le jeune homme hésita. Ce n'était pas son genre d'importunés les inconnus. Toutefois pouvait-il faire autrement ? Et puis après tout qu'avait-il à perdre. Dans le pire des cas il n'aurait qu'à boire son Kaiju d'une traite et rentré au bercail aussi sec.

Dans le vacarme omniprésent, il s'approcha de l'inconnue d'un pas presque timide. Arrivé à sa table, le jeune homme s'éclaircit la voix afin de trouver ses mots et en même temps interpeller la personne.

"Excusez-moi…ça vous dérange si je m'installe à votre table le temps de boire mon cocktail ?"

Il pointa la chaise qui se trouvait juste en face de la jeune femme à l'aide son index. Le ton n'était pas des plus sûr. Il faut dire qu'il n'était pas forcément très doué en relation sociale, cela dit ce genre de compétence n'est pas très recherché dans la société Saiyan alors il ne l'a pas entrainé ni même pensé à le faire comme il aurai pu l'envisager pour une technique de combat.  

Voyons voir ce que lui réserve la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Juil - 9:53
Wykka
Messages : 21
Date d'inscription : 02/08/2018

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 20 750
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Plant en sueur [PV : Wykka] 1562666084-icone-100x100-wykka

Plant en sueur

Sauf moi, parce-que quand on a grandit sur une planète désertique, la chaleur... Ca fait ni chaud, ni froid... Aha.

feat. Toji

Parfois, je maudissait mon entêtement. Vraiment.

Alors que j'aurais pu simplement rentrer chez moi et me servir quelque chose à boire, de non alcoolisé, j'avais préféré m'engouffrer dans ce bar plein de singes dopés à la testostérone. Et je regrettais de ne pas avoir pris mon scouteur avec moi, parce-qu'à y regarder de plus près, ils semblaient tous être de basse classe... Bon, je l'étais toujours officiellement, mais voyager à travers la galaxie ces quelques dernières années avait semblé contribuer à mon épanouissement.

Je fus interrompue dans mes pensées par l'arrivée devant moi d'un saiyan à la barbe fournie. Équipe de son propre cocktail, il me demandai s'il pouvait s'installer à ma table, la sienne ayant été vraisemblablement victime d'avaries. Mon regard passa de lui à la chaise et je haussai les épaules. Qu'est-ce que sa présence pouvait bien me faire après tout ? Le bar était bruyant et il puait, et je sentais déjà naitre un début de claustrophobie. Au moins ce type semblait un peu moins stupide que la masse... Il ne s'était pas jeté dans la bataille.

« Fais comme tu veux, cette chaise n'est pas à moi. »



Je prélevai une gorgée de ma boisson. Au moins, le serveur ne s'était pas moqué de moi... Malgré l'arrière-gout agressif de l'alcool, le cocktail était doux, avec un goût proche de celui des thés que l'on servait dans les caravanes de Shahanah. Ma journée n'était pas totalement perdue.

Ou alors avais-je pensé trop vite ? A peine cette réflexion se formulait-elle dans mon esprit qu'un saiyan, visiblement aussi imbibé que les autres, vola littéralement sous mon nez pour s'écraser sur ma table et la fracasser... La table, et mon cocktail que j'avais déposé dessus.

Déjà que mon humeur n'était pas au top... J'étais énervée maintenant. Je me levai de ma banquette avec une extrême lenteur, mon regard s'enflamma d'une intense colère, et je cherchai des yeux l'odieux personnage qui avait osé foutre en l'air mon îlot de tranquillité. Je le trouvai finalement, en train de s'esclaffer avec deux potes à lui, riant à gorge déployée et hurlant à qui voulait l'entendre que pas une personne dans ce bar ne devait échapper à la baston. Donc, c'était à dessein qu'il avait lancé son pote sur ma table... Pour nous faire sortir de notre isolement, le barbu et moi.

Brièvement, je regardai ce dernier pour voir comment il avait pris cette intrusion, si sa boisson avait survécu... Puis je me retournai vers le sac qui avait osé mettre à mal ma tranquillité toute relative.

« Toi... »



Il me toisa avec un air macho, son regard s'attardant même momentanément sur mes courbes, et cela acheva de me foutre en rogne. Jamais un Shahanan ne se serait permis de se montrer aussi ostensiblement impudique. Je me tournai rapidement vers le barbu, lui désignant ma banquette.

« Tu peux t'installer là si tu veux... Moi j'ai quelques sales gueules à fracasser. »



J'accordai alors toute mon attention au soudard en faisant craquer mes doigts. J'avais découvert mes dents, un tic que j'avais récupéré des canins que j'avais fréquentés sur Shahanah, et mes yeux brillaient plus que jamais.

« Hé bah alors ma belle, on s'énerve parce-que je t'ai privé de ta boisson de fi... »

Il n'eut pas le temps de finir, car mon poing s'abattait sur sa sale gueule, et il s'écroula plusieurs mètres plus loin, à moitié sonné. J'avais retenu mon coups. Ouais, j'étais avec la lie du peuple saiyan... Que des basses classes, frustrés de leur manque de puissance et incapables d'y remédier. Si un seul d'entre eux avait eu un scouteur, il aurait vu que j'avais dépassé leur niveau, et de loin... Et il se serait abstenu de m'emmerder.

Je lançai un regard assassin aux deux potes du bavard, qui semblaient un peu moins en confiance après ma démonstration.

« Il y a d'autre volontaires pour une rouste, où quelqu'un va me rembourser ma boisson ? »



« © halloween »


Présentation || Fiche Technique || Je parle en #ffcc00
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Juil - 22:18
Toji
Messages : 6
Date d'inscription : 01/07/2019

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 8000
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
« Plant en sueur »




Il y eut un léger moment de flottement. La jeune femme alterna entre la chaise désignée par Toji et lui-même. Dans le vacarme ambiant, la réponse fut d'abord silencieuse, un simple haussement d'épaule. Signe d'indifférence la plus totale, cette affirmation fut confirmée par la suite lorsqu'elle lui précisa que la chaise ne lui appartenait pas. Le barbu resta muet, il s'inclina en guise de remerciement et s'assis sagement face à la guerrière. Il lapa quelques gorgées de son breuvage avant de le déposer sur la table en bois resté intact malgré la mêlée générale qui se déroulait derrière.

Ils étaient tout deux calme, leurs mutismes contrastaient avec le raffut présent dans l'établissement. Peut-être était-ce une envie soudaine ou bien l'alcool qui lui montais à la tête mais Toji voulu discuter avec la jeune femme. Il rompit leur petite bulle silencieuse et balbutia quelques mots.  

"Et sinon tu…"

A peine sa phrase commencée qu'il fut aussitôt interrompu par un objet volant non identifié. Un homme, qui visiblement avait décidé de faire un tablerrissage de piètre qualité. Le mobilier vola en éclat, boissons comprises. Pourquoi est-ce que ça doit toujours tomber sur lui ? Il resta là avec son air bête et sa vue basse à fixer son Kaiju qui se répandait de plus en plus sur le sol crasseux de l'échoppe. Il releva la tête quelques instants pour regarder la jeune femme.

"Mon…Kaiju…"

On aurait dit un enfant qui venait de renverser son jus de pomme et qui venait pleurer dans les jupons de sa maman. Mais la tristesse de la perte de son breuvage laissa petit à petit place à l'amertume. Cette intrusion les avaient visiblement mis en rogne, à juste titre d'ailleurs. De plus l'homme qui avait envoyé son camarade sur nous avait eu l'audace d'ajouter un regard insistant sur les formes voluptueuses de la guerrière. Grossière erreur. L'individu ne semble pas vraiment avoir conscience de son idiotie, il rit à gorge déployée. La saiyajin offrit sa banquette à son compatriote avant de s'approcher dangereusement du soulard encore plié de rire.

Une dernière provocation fut envoyée par le poivrot mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase, une frappe s'écrasa sur son joli minois creusé par l'alcool et surement par différentes substances que l'on peut trouver au marché noir. Le choc projeta la victime le faisant ainsi s'effondré avec fracas sur le parquet qui s'enfonça à l'impact. Un certain malaise s'installa, les deux acolytes ne s'attendait pas à une telle réponse. Leurs mâchoires se crispa.  Elle les invita à se présenter pour une autre correction ou bien se dévoué pour rembourser son verre. L'un d'eux cracha à quelques centimètres des souliers de Wykka.



"Tsss…Ton verre tu peux te le foutre au c…"

A peine ces quelques mots prononcés qu'une silhouette se profila, un quart de seconde plus tard le crane du deuxième larron fut plaqué contre la poutrelle juste à côté d'eux. Le bois craquela mais ne fit pas plier l'épaisse boiserie. Tout en maintenant son emprise sur son adversaire, le visage Toji s'approcha de celui de sa proie.

"Continu à parler comme ça et c'est mon verre qui va finir dans le tien."

La face écrasée contre la poutre, l'homme balbutia quelques mots à moitié écorché.

"Lafe moi, falaud !"

Un sourire en coin s'afficha sur le faciès de Toji. Il s'effaça instantanément lorsque le troisième apôtre intervint. Une chaise s'éclata le dos massif du Saiyajin. L'emprise sur sa proie se relâcha et la victime tomba à ses pieds tandis que Toji reprenait ses esprits. Il se retourna et fit face à son agresseur. Un peu plus loin, la victime de Wykka et potentiellement le chef de la bande se redressa. Il s'essuya la lèvre qui s'était mise à saigner puis se fit craquer les cervicales.

"Faites ce que vous voulez du gars mais laissez-moi cette garce !"

Toji se recula au même niveau que Wykka et monta les mains pour se mettre en garde. Il tourna la tête pour la regarder et haussa les épaules.

"Ma foi un peu d'exercices n'a jamais fait de mal à personne…"

Les saiyans adverses se rassemblèrent et se préparent à attaquer. Que serait une journée au bar sans une bonne bagarre après tout ? Un jour tout assez classique sur la planète Plant en somme.



Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Aoû - 21:51
Wykka
Messages : 21
Date d'inscription : 02/08/2018

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 20 750
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
...Et voila. Typiquement ce que j'aurais préféré éviter. Le type que j'avais envoyé valser se relevait, visiblement blessé dans son égo, et s'était mis en tête de me faire la peau. Ses deux potes avaient pris le Saiyan qui m'était venu en aide en grippe. Manifestement, nous allions être obligés de participer à cette bagarre J'avais juste envie de me barrer et d'aller boire un truc ailleurs, mais avec la chaleur qu'il faisait, tous les troquets seraient bondés. Et puis merde, j'avais décidé de picoler ici, alors je picolerais ici, point barre ! Je fis craquer mes doigts, tandis qu'une ou deux bagarres cessaient autour de nous pour s'intéresser à notre affrontement.

Mon "allié" vint se mettre en garde derrière moi, offrant manifestement de couvrir mes arrières. Un bref souvenir de Shahanah me revint, de l'époque où nous nous couvrions les uns les autres en gardant les caravanes, mais le souvenir se dissipa lorsque l'excitation du combat fit bouillir mon sang.

- Je garde le gros, il a l'air de m'en vouloir particulièrement.

Je découvrit à nouveau les dents, mon regard fixé sur celui qui s'était désigné comme mon adversaire. Puis, après quelques secondes d'une immobilité totale, chacun jaugeant son adversaire, le combat éclata.

Laissant le saiyan barbu gérer ses deux adversaires, je me concentrai sur celui qui m'attaquait de front, avec une technique tout sauf subtile. Il me fonçait simplement dessus comme un bélier, tête penchée et bras tendus. Je ne pouvais pas m'écarter de sa trajectoire, ou mon camarade se verrait pris entre deux feux. Alors je restai résolument en place et me préparai.

Lorsque mon adversaire - que j'appellerais Blaireau pour plus de clarté - arriva à mon niveau, j'étais prête. Je saisis ses poignets, accompagnai son élan pour faire changer sa trajectoire, puis passai derrière lui pour lui donner un violent coup de pied qui heurta de plein fouet son postérieur rebondi. Blaireau s'écrasa sans une once de classe dans la façade de l'auberge, sa tête y creusant un trou de plusieurs centimètres de profondeur, et je grinçai des dents.

- Et bordel, va falloir que je rembourse ça... Fais chier !

Mais déjà, Blaireau se relevait, le visage couvert de trainées sanglantes, se frottant les fesses avec un manque de dignité total. Il semblait furieux, blessé dans sa fierté, et je ne pouvais que savourer cet instant. Ah, qu'il était bon de remettre un sale con à sa place ! Brièvement, je tournai mon attention vers le combat qui se déroulait à coté de moi pour voir comment s'en sortait monsieur barbu... Tout en décidant de ne pas intervenir. Après tout, il serait bien fichu de se vexer pour avoir reçu de l'aide... Ah, les saiyans.

En tout cas, Blaireau ne semblait pas encore en panne de bêtise, et il était toujours déterminé à me saigner. Peut-être que le mettre K.O. serait la meilleur solution pour s'en débarrasser..?

Consciemment, j'étirai mes lèvres en un sourire découvrant toutes mes dents. Cette expression n'était pas du tout naturelle pour moi, mais elle avait le mérite de mettre mes adversaires hors d'eux, et c'était précisément l'effet recherché.

- Bah alors, on tiens pas la route face à la "fillette ?"

HRP:
 


Présentation || Fiche Technique || Je parle en #ffcc00
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Another :: Zone RP :: Plant :: Capitale-