Un forum de RP basé sur Dragon Ball, le manga d'Akira Toriyama, dans un monde où nos héros ne sont jamais nés...
 

Il a failli se faire descendre [Pv : Arachitz]

 :: Zone RP :: Zélod III :: Forêts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 29 Mai - 16:54
V.Fenryka
V.Fenryka
Messages : 15
Date d'inscription : 27/06/2016

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 2550
Inventaire:
C'était une journée tout à fait normale. Ciel légèrement couvert, petite brise discrète mais un peu rafraîchissante et oiseaux piaffants dans la forêt.
Et puis il y avait moi, Fenryka, en pleine balade dans ces bois bucoliques. Et non, je ne chanterais pas à la gloire des zosiaux. Je suis plus du genre à approuver leur onomatopée, qui est d'ailleurs la véritable raison de ma présence ici.
"Cui-cui". Ahem.

Parce que oui, ils sont bien sympas au village...mais moi je m'ennuie. Soit disant que c'est pas bien de jeter des boules de feu par la fenêtre, ou de cramer un truc dans la rue. Pfft. Qu'est-ce que je risque à jouer avec le feu, hein ? M'enfin, j'essaye d'être une gentille fille et de pas trop déranger les gens...bon d'accord, en vérité j'essaye surtout de me faire oublier depuis la dernière fois où une déflagration tout à fait indépendante de ma volonté à failli rendre sourds mes voisins, sans parler des verres qui ont explosés sous l'onde de choc.
Mais c'était la semaine dernière ! Qu'est-ce qu'ils sont rancuniers quand même...maintenant, je n'ai même plus le droit de faire joujou avec une allumette sans sentir un de mes comparses me surveiller de près en se tenant prêt à m'arroser copieusement au moindre doute. Et croyez-le, croyez-le pas, mais j'aime pas l'eau ! Sérieusement, j'ai une tête de poisson ?

Alors je me fais des promenades comme ça, foulant du pied les herbes grasses sous le soleil ou me transportant au-dessus du sol à coup de télékinésie lorsque le terrain devient inégal ou trop froid. Eh, je suis douée pour déplacer des trucs par la volonté et j'aime pas utiliser mes muscles, pourquoi je m'embêterais ?
Puis au cours de ces expéditions solitaires, je me trouve un truc ou deux pour m'amuser avec. Un petit feu de camp, une vieille souche que personne ne regrettera, un gros tas d'herbe sèche qui flambe si bien...ce ne sont pas les opportunités qui manquent après tout !
Tenez, aujourd'hui par exemple, je me promène en forêt - pour être sûre d'échapper aux regards paranoïaques de mes compatriotes - à la recherche d'un arbre qui ferait une cible idéale. De préférence mort, pour que l'écorce soit bien sèche et profiter d'un résultat optimal ! Et puis, parait que c'est pas bien de cramer à vue les végétaux, comme quoi ils seraient vivants, et tout ça...moi je dis que si je le transforme en fumées et en cendres, je l'aide juste à perpétuer le cycle hein ?

Après quelques heures, je me pose enfin à proximité d'un sujet idéal. Deux fois haut et large comme moi, il n'a pas l'air tout à fait crevé mais on s'en contentera. Et puis, on le dira à personne.
Je me fais un petit casse-croûte bien mérité - mine de rien, ça fatigue la Télékinésie quand on la maintient durant des heures, même sans se presser - en savourant l'impatience qui me gagne tandis que je fixe mon "poteau d'entraînement".

Repue, je passe à mes petits exercices. Une petite boule de feu bien ajustée sur une branche. Vrouf ! Toutes les feuilles parties en fumée ! J'éclate de rire, puis déverse une véritable vague de flammes qui noie toutes les autres branches qui s'allument comme autant de bougies tandis que l'écorce centrale prend feu à son tour.
J'applaudis à mon propre spectacle, me laissant gagner par la féérie de cette vision qui irradie de lumière et de chaleur. Loin de me déranger, celle-ci m'excite au contraire de plus belle, comme si elle m'encourageait à en rajouter une couche.
Pas contrariante, je concentre plus de puissance entre mes mains et une explosion miniature commence à s'y former, n'attendant que d'être relâchée alors que je continue à l'alimenter, encore, et encore, faisant grandir ce ravissant petit soleil entre mes doigts fins.
Quand je le sens trop agité, menaçant de m'échapper à tout moment, je projette enfin mon éclair pyroclastique contre l'arbre incinéré, guettant avec fascination le moment où les flammes dévoreront entièrement le bois pour n'en laisser que des cendres fumantes.

Et c'est là que ça dérape, de façon tout à fait inattendue pour une raison qui, bien sûr - bien sûr ! - n'était jamais arrivée avant.
Au lieu de s'enrouler autour de l'arbre pour le consumer gentiment, la boule de feu le percute avec violence et explose dans une terrible détonation dont le souffle me balance en arrière et fasse siffler mes oreilles.
Endolorie de mon atterrissage brutal, même si je ne me plains pas car je ne me suis pas ramassée tête la première contre une pierre au moins, je gémis un peu en me massant les oreilles avant de regarder le fruit de mon...divertissement.


"Whoups..."

De l'arbre, il ne reste rien. Enfin, si. Plus précisément, il en reste plusieurs morceaux plus ou moins réduits éparpillés un peu partout. En train de brûler...et de foutre le feu aux autres broussailles.

"Ouh la boulette !"

N'ayant pas la moindre envie d'avoir à expliquer pourquoi un pan entier de forêt à disparu au moment exact où j'y faisais une balade, je me précipite pour essayer de contenir les flammes, les étouffant grâce à la magie...mais les foyers sont nombreux, et étendus. Le temps que j'en réduise un à néant, un second s'est propagé de l'autre côté, et la température ne faisant que croître accélère la naissance des flammes d'une plante à l'autre, sans même parler des braises qui courent sous le sol le long des racines.
Ah, le feu n'est-il pas merveilleux ? Même lorsqu'on essaye de l'étouffer, il parvient à se faufiler sous terre, ou dans les airs pour se répandre dans un terrain plus fertile...
Ouah ! C'est pas le moment de digresser Fenry' ! J'ai déjà un pincement au coeur à chaque fois que je réduis une belle flamme à l'état de braise froide, si je commence à m’ébaubir devant un incendie parti pour être incontrôlable, je cours droit à la catastrophe !
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Mai - 20:45
Arachitz
Arachitz
Messages : 51
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 22

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 52 250
Inventaire:









« Aie ! »

Je retirai ma main de la blessure de mon avant bras droit, du sang avait coulé le long, résultat d'une attaque de Ki un peu trop violente. La moitié droite de mon Gi avait également été réduite en cendres et j'avais quelques blessures mineures sur le torse. Après... J'étais toujours en meilleur état que d'habitude, j'essayai de réduire l'intensité des entraînements, je sentais que l'heure approchait, un genre de pressentiment mêlé à un instinct de combattant... ou devrais-je peut être dire instinct Saiyan. Comme si l'ombre de mon « peuple » commençait à se dresser sur ma planète.

Je volais donc vers le village afin de demander pour la énième fois aux guérisseurs de s'occuper de moi... J'allais peut être encore me faire engueuler...

« Oh de la fumée ! »

J'avais remarqué depuis le ciel qu'au loin un panache s'élevait de la forêt, quelqu'un devait faire un gros barbecue...
Un steak bien dégoulinant me vint alors à l'esprit... merde je commençai à avoir faim moi. Encore.

« Hmm... Je me demande si je peux m'incruster à la fête. »

Il fallut quelques secondes supplémentaires, le temps de m'approcher de la source du panache, pour que mon cerveau se relance en mode sans échec pour arriver à la conclusion suivante :

« Oh attend ! Un feu au milieu de la forêt... ?! »

Un autre silence suivit :

« C'est bizarre comme endroit pour un barbecue. »

Pour une raison inconnue, je pus presque sentir toute la planète tomber par terre à la suite de ma réflexion.
Un autre détail me dérangeait...

« Hmm... c'est bizarre y'a rien qui cuit... »

Eeeeet... Je ne sentais qu'un seul Ki dans tout cette fournaise :

« C'est un incendie ! » m'exclamai-je en redoublant de vitesse

En arrivant au dessus du brasier, ma vue était gênée par la fumée, je plaçai ma main devant ma bouche par réflexe, sentant l'odeur du brûler et la chaleur des cendres. Je sentais toujours ce Ki au milieu des flammes... Je fermai les yeux, de toute manière ils m'étaient complètement inutiles, et volai doucement vers le bas, vers le Ki que je sentais.

J'ouvrai les yeux rapidement à intervalles réguliers pour voir si j'étais toujours au niveau de la fumée et les gardai ouverts une fois sous la colonne, au cœur des flammes. Je vis alors une Zélodienne tenter d'éteindre l'incendie. Je m'assurai à nouveau qu'il n'y avait personne d'autre et utilisai ma vitesse pour attraper l'imprudente par la taille de mon bras gauche, mon bras le plus valide, et m'envolai vers le haut avant de réapparaître aux yeux de tous bien au dessus du nuage, à plusieurs centaines de mètres au dessus du sol.

Je levai ensuite mon bras droit et formai une boule d'énergie que je lançai au milieu des flammes. La boule entra dans le sol et explosa, soulevant ainsi ce qui servait de combustible et la terre à plusieurs mètres au dessus du sol, le tout se fit ensevelir en retombant.
L'incendie avait été géré, mais la forêt se retrouverait désormais avec un joli trou dans sa verdure...

« Pfiou ! Et moi qui croyait que c'était un barbecue... » m'exclamai-je en regardant le sol tout en redescendant progressivement jusqu'à ce que nous nous retrouvions à quelques dizaines de mètres en l'air

En plus de mes blessures précédentes j'étais maintenant sale, noirci par le panache et sentant la fumée...
De toute façon j'avais prévu de prendre un bain donc bon...




Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Mai - 21:11
V.Fenryka
V.Fenryka
Messages : 15
Date d'inscription : 27/06/2016

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 2550
Inventaire:
Tout partait carrément pas bien. Ouaip. Plus je m'arrachais les poils à essayer de contenir les flammes, plus j'avais le sentiment qu'elles se propageaient à travers la forêt, si bien que je commençai à me demander si je ne les aidais pas involontairement.
...
Je n'étais pas en train de nourrir ces flammes, hein ?

On va dire que non pour le bien de mon futur plaidoyer devant la justice dès qu'un sagouin aura vu la fumée causée par mon foutoir. C'est ce que je me disais, tandis que je me démenais pour étouffer les foyers en toussant de plus en plus fort avec les yeux qui piquent à cause de la fumée, quand un courant d'air surgit.
J'ai même pas eu le temps d'essayer de me dire "tiens, c'est quoi ça ?" qu'un truc me percuta au niveau de la taille et me propulsa dans le ciel en me coupant le souffle. Je crois même que la force g accumulée faillit me faire perdre connaissance quelques petites secondes...et je crois que j'aurais préféré que ce soit le cas, et sûrement plus longtemps.
Car quand mon ascension forcée s'arrêta, j'étais à...je sais pas. Des milliards de mètres de hauteur, me semblait-il ? J'agrippais de toutes mes forces en hurlant au seul truc à portée, parce ouais j'me sers p'tet de la télékinésie pour me déplacer...mais c'est pas pour autant que je pense pouvoir supporter une chute depuis la stratosphère nom d'un lupanar de barbecue !

Surtout que pour ne rien arranger, une sphère lumineuse fonça vers le sol, et dans un flash aussi éblouissant que tonitruant, creusa un véritable volcan, éteint aussitôt né, au milieu de la forêt en ensevelissant des centaines d'hectares de bois sauvages et fumants.
En gros, un tour de force terrifiant qui m'échappait totalement, si bien que je me raidis, perdue, tandis qu'on perdait doucement de l'altitude.
Après un moment, je risquais un coup d'oeil vers mon support qui se défiait si aisément de la gravité et découvrit...un truc...pas zélodien ? J'sais pas ? Pas de d'oreilles, pas de queue - enfin, pas pareille - assez de muscles pour exploser une garde-robe entière et une odeur...différente. Et puis, cette démonstration de force pure...c'était...


"Poses-moi ou j'te tape, s'teuplé."

J'avais une foutue boule dans la gorge et n'arrivait pas à me relâcher. Bon sang de bonsoir de barbecue ! Y'avait un punk bodybuildé volant qui vient de vaporiser tout un pan de la forêt ! Et il me tenait à trente mètres du sol ! Vouliez que j'fasse quoi, que j'lui mesure l'paquet !?
Sitôt le plancher - calciné et creusé - des vaches retrouvé, je me permis un profond de soulagement sur des jambes tremblantes avant de pointer du doigt mon...sauveur ? Je...suppose ?
J'ouvris la bouche, puis la referma. Plusieurs fois. Qu'est-ce qu'il fallait que je dise ? Merci ? Casse-toi ? Ne me mangez pas m'sieur le bizarre ?
Perturbée, je regardais autour de moi, et me mordit la lèvre en baissant les oreilles. C'était quand ma faute au final, tout ce bazar...donc je suppose qu'être polie était un bon début ? Après tout, même s'il avait...euh...achevé mon oeuvre, il avait peut-être empêché la forêt toute entière de flamber.


"Hmm...merci, euh...machin."

Je le dévisageais plus attentivement. M'ouaip. C'était clairement pas un zélodien. De la tête aux pieds, il sentait tout, sauf le renard. En plus il semblait sortir soit d'une cave louche réservée à des réunions très...privées, soit d'un entraînement de barbare sauvage et arriéré. Des deux hypothèses, je n'aurais su dire laquelle m'inquiéterait le plus.

"On m'appelle Fenryka et...on va dire que oui, c'est un barbecue qui a un peu mal tourné."

C'était presque tout à fait une vérité pas complètement déformé. Je crois. On va espérer qu'il la gobe sans poser trop de questions, car je sais déjà plus où j'en suis, alors j'ai pas envie de passer pour une idiote auprès de...ça. Même s'il a pas l'air méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 30 Mai - 21:39
Arachitz
Arachitz
Messages : 51
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 22

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 52 250
Inventaire:









Une fois le le feu maîtrisé, je regardai plus attentivement la Zélodienne que j'avais sous le bras, de cheveux blonds, beaucoup de cheveux en fait, des yeux plus rouges que les flammes qui avaient consumées cette partie de la forêt, une peau légèrement bronzée et un air assez nerveux sur le visage.

Nervosité confirmée lorsqu'elle demanda que je la pose à terre sinon elle... me taperait.

« Ah euh... Oui ! »

Je l'avais probablement surprise, en même temps je n'avais pas cherché à traîner au milieu des flammes et avais fait au plus vite.
Je descendis doucement les derniers mètres qui nous séparaient du sol pour éviter de la faire paniquer et nous nous posâmes délicatement.
Il y avait toujours des restes d'odeur de brûlé et quelques tas de cendres qui ne s'étaient pas fait enterrés, on ne retrouvait pas de vert avant quelques dizaines de mètres.

Elle avait les jambes tremblantes, mais soupira de soulagement, elle me pointa alors du doigt, m'observant, je la regardai avec des yeux ronds :

*Je dois parler ?*

Je me grattai le nez, lui laissant le temps de d'articuler mais aucun mot ne sortit de sa bouche, elle regarda alors autour d'elle et baissa la tête et les oreilles et finit par me remercier puis me regarda à nouveau et se présenta. Fenryka qu'elle s'appelait et... c'était vraiment un barbecue ?!

Je regardais autour de moi, puis à nouveau Fenryka :

« Mais... t'as oublié la viande ? »

C'était une façon bizarre de faire un barbecue, mais bon... tant pis, il était éteint maintenant de toute façon.

« Ah sinon ! »

Je fis un grand sourire et me montrai du pouce :

« Moi c'est Arachitz ! Tu viens d'un village aux alentours ? Sinon je peux t'emmener dans le mien, j'y allais justement, j'ai besoin de me faire retaper par les guérisseurs, j'ai un peu abusé sur l'entraînement héhé... »

Hmm... sans déconner je me demandai s'ils allaient me guérir cette fois... je me faisais tellement engueuler à chaque fois... M'enfin c'était pas important pour l'instant.

« De toute manière je peux quand même te raccompagner chez toi, ma méthode de déplacement est plutôt rapide donc bon ! A moins que tu maîtrises une magie de téléportation ! Évite juste de faire des barbecue dans la forêt la prochaine fois... ou alors assure toi de mettre des cailloux autour du foyer de ton feu ! Comme ça il sera mieux maîtrisé ! »

Ah... j'avais laissé mon expérience des voyages en pleine nature m'emporter dans ma tirade, je me grattai l'arrière de la tête :

« Euh... désolé je voulais pas te faire la leçon héhé... »




Revenir en haut Aller en bas
Jeu 30 Mai - 22:21
V.Fenryka
V.Fenryka
Messages : 15
Date d'inscription : 27/06/2016

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 2550
Inventaire:
Un-hun.
Je n'avais rien d'autres à répondre tandis que j'étudiais mon pompier improvisé en plissant les yeux. En l'espace d'une minute, il réussit à me faire comprendre qu'il était aussi fort et malin qu'un bœuf. C'est sûr, celui-là, j'ai pas intérêt à utiliser un vocabulaire trop compliqué sinon il allait sûrement me claquer entre les pattes.
Faut dire qu'il semble aimer se faire du mal tout seul ! Je pense que ça explique pas mal de choses...'reste plus qu'à savoir s'il est déficient parce qu'il se tabasse, ou s'il aime s'écharper comme un grand parce qu'il est déficient.

Heureux sont les esprits simples, dit-on ! Je roule des yeux à ce dicton autant qu'à son offre, car au moins le bonhomme - ce Arachitz - est sympathique. Mieux vaut un gentil crétin qu'un méchant malin, pas vrai ?


"Ce ne sera pas la peine, merci. Je suis pas forcément pressée de... j'hésitais un instant. Me retrouver à nouveau sous les interdits du village ne pressait pas, mais en vérité je n'avais pas plus envie de me faire à nouveau trimballer comme un sac à patates à cent pieds de haut de rentrer."

Puis bon, à la réflexion, l'homme-noisette en est peut-être dépourvu, mais au moins il essaye de bien faire. Après tout, il m'a quand même évité d'incendier toute la forêt - même s'il a fait un gros trou dedans, ça vaut mieux qu'un brasier incontrôlable - et maintenant il s'excuse de faire le donneur de morale sans s'en rendre compte.
Je dresse un sourcil et une oreille en me disant que ça serait pas très sympa de ma part de juste lui dire d'aller se faire recoudre ailleurs. D'autant plus que je m'y connais un peu mine de rien, il a pas l'air trop cassé mes pouvoirs devraient suffire.


"Je ne sais pas me téléporter, par contre je pratique la Hiéromancie je plissais à nouveau les yeux, mes oreilles s'abaissant à mesure que le doute me gagnait. Comprendrait-il ce terme ? de la magie blanche, si tu préfères."

Est-ce que je le prenais pas un peu trop pour un simplet à tort des fois ? Probablement pas. Il faut vraiment pas avoir la chandelle à tous les étages pour se persuader que c'était vraiment un barbecue et aimer se mettre en charpie tout seul. Et non, aucune comparaison possible avec ma passion brûlantes pour les gentilles petites braises inoffensives.
Je remue un peu une oreille pelucheuse en l'étudiant plus attentivement, essayant d'évaluer l'étendue de ses blessures. Mine de rien, je suis un peu curieuse de savoir pourquoi il est si...différent de moi. C'est pas la peine de m'expliquer le pollen et les abeilles, j'ai déjà passé l'époque de la cueillette, merci.
M'enfin quand même...pas d'oreilles, une queue bizarres, une touffe noire hirsute en guise de cheveux, plus de muscles qu'un animal de course...il est pas net ce type.


"Du coup...si tu n'es pas trop pressé, ou trop cassé, je peux te soigner moi-même, si ça te dit je hausse finalement les épaules en me fendant enfin d'un sourire, songeant avec une pointe d'ironie que faire un grand feu est un bon moyen de rencontrer des gens après tout "Ça nous permettra de discuter un peu."

Même sa magie était bizarre après tout. C'est pas normal qu'un sort fasse tout péter comme ça, du coup il avait sûrement des tas de trucs à dire !
Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Juin - 17:30
Arachitz
Arachitz
Messages : 51
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 22

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 52 250
Inventaire:









La Zélodienne ne voulait pas que je la raccompagne. Bof, elle avait peut être d'autres choses à faire dans cette forêt... Hmm... peut être qu'il y avait un trésor dans le coin ! Hin ! Tant pis, elle pouvait le garder je n'avais pas besoin d'argent. Quoique peut être que je pourrais soudoyer les Saiyans pour qu'ils se cassent pour toujours de cette planète, apparemment ils vendaient des planètes donc peut être qu'un trésor les intéresserait... Après j'avouais ne pas savoir combien valait une planète et si c'était plus qu'un simple trésor... Ça devait probablement valoir beaucoup. Dommage, y'avait un début d'idée.

Elle précisa qu'elle pratiquait la magie blanche, ça voulait qu'elle pouvait me soigner ? Oh ce ne serait pas de refus ! Elle semblait m'observer attentivement, j'avais quelque chose dans les cheveux ou quoi ?! Je me grattai la tignasse, mais ne sentis rien du tout. Ça faisait bizarre de se faire observer comme ça. Pas comme lors d'un combat où on observait l'adversaire pour découvrir une faiblesse, mais se faire scruter comme si il m'était poussé des oreilles de lapin...

« Euh... non je suis pas spécialement pressé... après trop cassé... » Je regardai mon corps « Nan ça va j'ai connu pire. En ce moment j'y vais doucement avec l'entraînement, mais si tu veux aider vas y ! »

Je me rendis compte que son énergie était assez élevée, elle devait pas mal s'y connaître en magie, et pas qu'en soins ou en flammes à mon avis.

« Dis moi tu es une combattante ? Je veux dire, tu utilises la magie blanche mais pas que n'est ce pas ? »

Je me mis alors à l'observer attentivement comme elle l'avait fait avant moi, sa corpulence ne changeait pas vraiment du Zélodien lambda en matière musculaire, ça confirmait au moins un style 100% magie. Je n'avais pas encore rencontré de Zélodien qui tentait de maîtriser le Ki, il fallait dire que c'était beaucoup plus simple pour eux de se concentrer sur la magie, tout comme il était beaucoup plus simple pour moi de maîtriser le Ki.

« Est-ce que tu sais voler ? »

Une question pour satisfaire ma curiosité, car là encore je n'avais pas rencontré beaucoup de Zélodiens sachant le faire et peut être la grande puissance de celle-ci lui permettait d'accéder à la technique ?




Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Juin - 16:31
V.Fenryka
V.Fenryka
Messages : 15
Date d'inscription : 27/06/2016

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 2550
Inventaire:

Nous étions donc probablement partis pour une discussion capable de briser notre routine réciproque. Tout comme moi, ce...Arachitz était un original, assez mal vu par ses compères et qui appréciait de pouvoir se livrer à ses petits...euh...plaisirs sans se faire juger par tout son village.
En jetant un coup d'oeil au cratère né de l'association d'un joli feu innocent et d'une grosse bouboule qui fait boum, je me demandai brièvement si nos voisins n'avaient pas un peu raison dans le fond...

Une de ses remarques m'interloqua hautement. "Il y allait doucement" ? Écharper ses fringues, finir croûté de partout et sentir le fauve à des lieues de distance, c'était y aller doucement pour lui ? Mais qu'est-ce que c'était que ce bourrin ?
Enfin. Avant de juger trop fort, j'essaye de me convaincre que "chacun sa méthode" après tout. C'est vrai, il pourrait tout à fait être en droit de me dire que faire cramer la forêt n'est pas une façon saine de pratiquer sa magie et...je n'aurais pas grand chose à objecter.

Je haussai les épaules en me préparant à lancer un soin. Il n'avait pas l'air trop mal en point, je devrais pouvoir vite régler ça...enfin, s'il n'enchaînait pas les questions aussi étranges que stupides.
"Est-ce que tu es une combattante ?". Je ne m'y attendais tellement pas que je lui répondis d'une grimace désabusée. Et avant même que je ne trouve quelque chose à répondre, cet imbécile en rajoute une couche en se croyant malin de faire remarquer que je ne pratique pas que la hiéromancie.

Plissant les yeux alors que mes oreilles s'abaissent jusqu'à l'horizontale, je suis partagée entre l'admiration face à cette incarnation de l'innocence, ou consternée de constater qu'il ait réussi à grandir en dépit du fait que ses parents le cognaient probablement contre un mur en guise de berceuse.
Aaah...la maltraitance parentale...soit on en fait trop, soit pas assez.

Puis l'angoisse revient au pas de charge pour chasser le dépit. "Voler". C'est vrai que, qui que ce soit ce cinglé au potentiel destructeur inversement proportionnel à sa puissance cognitive, il possède des pouvoirs étranges, notamment celui de défier la gravité.
Certes, tous les Zélodiens savent faire de la télékinésie. Comme je le dis souvent "compter sur ses muscles, c'est bon pour les animaux" mais...je n'ai pas l'impression que ce soit sa manière à lui de flotter dans les airs. Il faut bien reconnaître que ça me rend curieuse, mais en toute honnêteté je ne sais pas si je tiens à vraiment rentrer dans son petit jeu sans en savoir plus...

Aussi, par prudence, je m'entoure d'un voile psychique afin de m'élever quelques peu au-dessus du sol, comme je l'avais fait afin de venir ici avant de hausser les épaules. J'espère que ça lui conviendra...j'ai pas trop trop confiance dans ses histoires, moi.


"Dis-moi, comment la forêt a autant cramé à ton avis ? 'fallait quand même pas être bien cuit pour comprendre que j'avais merdouillé en jouant avec le feu ! Bien sûr que je pratique plusieurs magies, pas toi ?"

Pas un instant il ne me serait venu à l'idée qu'il puisse exister autre chose que la force musculaire pure, la puissance des éléments, et la magie qui permet de contrôler cette dernière. Arachitz ne ressemblait pas à un mage, mais s'il m'avait confié être un spécialiste de la Terre et de l'Air, ça m'aurait paru plausible. Il fallait bien au moins ça pour voler et faire exploser le sol.
Ramenant mes jambes sous moi, pour m'asseoir à genoux dans les airs - c'est quand même plus confortable que par terre - je commence à rassembler les énergies positives, jouant des doigts et des mains pour les manipuler afin de les concentrer sur Arachitz et de les faire imprégner ses chairs pour les restaurer petit à petit.

En me concentrant à fond, j'aurais probablement pu le soigner d'un pet'...mais je redoutais, je l'avoue à moi-même, qu'il ne fasse encore un truc trop spectaculaire à mon goût s'il retrouvait toute sa force. Et puis, même s'il me donnait envie de me taper la tête contre un arbre afin de me mettre à son niveau, ce bonhomme m'intriguait. Je m'assurais ainsi avec une guérison sur la durée qu'il reste encore un peu.


"Cela dit, je suis tout sauf une...combattante. J'aime pas m'agiter, je déteste la violence, j'aime pas non plus faire du mal aux autres je joignis mes doigts en détournant un peu la tête, poursuivant d'une petite voix même si ça arrive...souvent... puis je reprends normalement, comme pour le convaincre de ma bonne volonté, et moi-même au passage mais ce n'est jamais volontaire ! Et puis tant qu'à faire aussi, j'aime encore moins être blessée. C'est vraiment pas mon truc."

Ouaip. Il faut vraiment être secoué du cerveau, ou dans une situation désespérée, pour avoir envie de se mettre sur la tronche. Et faut l'être dans des proportions encore plus extrêmes pour considérer une activité aussi barbare comme un loisir ! Je suis bien trop civilisée pour ça, pfuah !
Je rejette un morceau de ma crinière claire par-dessus mon épaule avant de pencher la tête.


"Toi par contre, tu ne ressembles à aucun autre mage. En fait, tu ressembles presque au croisement entre un Zélodien et un Maïmoùk des jungles !"

Ma voix se brisa sur une note amusée, avant que mon sourire ne s'efface. Ce personnage fort amical m'évoquait un singe. Son intellect limité, son physique hypertrophié, sa queue tout ce qu'il y a de plus simiesque, ses oreilles arrondies situées bas plutôt qu'une belle paire pelucheuse sur la tête...tout chez lui me faisait penser à un grimpeur de lianes.
Sauf que le lui jeter au visage était un manque extrême de délicatesse...et même si c'était p'tet un peu vrai, je me sentais mal d'avoir été si...crue, si méchante quelque part.
Je dépliais mes jambes pour redescendre sur la terre ferme en me mordant la lèvre d'un air coupable.


"Ahem...désolée. C'est pas ce que je voulais..."

Dire ? Penser ? Ben si en fait, mais j'aurais préféré me taire, ou au moins le tourner différemment.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Juin - 21:54
Arachitz
Arachitz
Messages : 51
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 22

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 52 250
Inventaire:









Fenryka semblait intriguée par mes paroles, plissant les yeux et les oreilles, mais finit par décoller légèrement du sol après ma question sur le vol, je ne m'en rendis pas compte mais mon regard changea tandis que j'analysai la technique mon interlocutrice, cela dura un instant, mais j'avais l'air plus sérieux. Hmm... je ne sentais pas de mouvements de Ki, par contre je percevais de la magie... de la télékinésie ? Peut être. Alors c'était ça sa méthode de vol, la magie...

« Hein ? »

Je repris mon air... normal lorsque Fenryka parla :

« Oh euh... nan, la magie j'ai essayé mais c'est pas mon truc. A mon village tandis que les gosses apprenaient des incantations et autres.... trucs, moi je faisais autre chose ! »

Fenryka s'assit sur ses jambes, en flottant dans les airs et prépara sa magie pour me soigner. Elle semblait assez... perturbée, elle disait qu'elle n'était pas une combattante mais qu'elle blessait parfois les gens. Hmm... elle contrôlait mal son énergie ? Pourtant elle n'avait pas l'air d'être instable... Était-ce un problème de discipline ? En général quand on contrôlait mal quelque chose de stable c'était la faute de l'utilisateur.

Moi en tout cas, elle me blessait pas, au contraire la douleur commença à disparaître au moment où elle se mit à me soigner. C'était vraiment un pouvoir cool et utile, ça permettait de continuer l'entraînement et le combat sur un temps beaucoup plus long et... et merde je pensais déjà à retourner faire des pompes alors que j'étais juste en train de récupérer ! Nan, d'abord je bouffe, après je dors, je passe dire bonjour à Arsinoe, et après je retourne faire des pompes !

C'est alors qu'elle se posa, de nouveau mal à l'aise... à merde elle avait dit un truc ? Elle avait fait un truc ?
Je restais quelques secondes sans rien dire puis :

« Euh... désolé j'ai pas écouté ta dernière phrase héhé... »

Je me ressaisis alors, me rappelant de ce dont je voulais parler :

« M'enfin c'est pas grave, tu sais je t'ai dit que je faisais pas de la magie, je fais ça ! »

Je levai la main gauche et matérialisai une boule de Ki bleue de petite taille, la lumière de son énergie se reflétait sur nos visages

« Je suis plus dans le Ki que la magie, le Ki est directement lié à ton énergie vitale et a sa propre aura, je ne sais pas si tu peux la percevoir. Et avec ce Ki on peut faire plein de trucs comme avec la magie, et c'est grâce à ça que je vole ! Bon par contre le Ki nécessite une bonne condition physique pour être utilisé. Ah et euh... si tu te demandes pourquoi j'utilise ce style... »

J'éteignis la boule de Ki et souris alors en me grattant la joue et en regardant vers le ciel, réfléchissant à comment je pouvais annoncer ça :

« … en gros je suis pas un Zélodien, je viens même pas de cette planète en fait, j'y suis depuis tout petit mais j'ai appris l'année dernière que j'étais un Saiyan et de ce que j'ai compris on utilise tous le Ki. »




Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Juin - 15:23
V.Fenryka
V.Fenryka
Messages : 15
Date d'inscription : 27/06/2016

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 2550
Inventaire:
Il est même pas mage ? Là, je commence à être perdue...et en même temps, pas je ne suis pas vraiment surprise. Cela dit, qu'est-ce qu'il entend par "je faisais autre chose" ? En temps normal, je l'aurais imaginé cantonné à des travaux ingrats et dégradant comme...empailleur de chaise, ou éleveur de poulets !
Sauf qu'un mec qui cultive un champ n'est pas censé pouvoir en creuser un au milieu d'un incendie en l'espace de quelques secondes ! Et puis...comment il vole d'abord, sans magie, hein ? Par l'intervention du saint esprit de la capillarité hérissée ?

Je le fixais avec d'autant plus de consternation lorsqu'il s'excusa de ne pas m'avoir écouté. Sérieusement, mec ? Je retire ce que je pensais un peu plus tôt, même les singes sont plus attentifs que lui.
Affligée, je me passe une main sur le front en me demandant si ma curiosité vaut bien de devoir supporter cet énergumène avant qu'il ne manifeste soudainement son "pouvoir" à lui et fasse apparaître une étrange boule lumineuse dans sa paume.
Surprise, j'ouvre de grands yeux tandis que mes oreilles se dressent. Qu'est-ce que c'est que ça ? On dirait...une sphère de lumière, pourtant ça a l'air...brûlant ? C'est probablement avec un truc similaire qu'il a fait ce trou dans la forêt. Mais le plus perturbant, c'est que ce je ne sens aucune émanation magique de ce globe brillant.

Mon oreille s'agite un peu pour écouter les explications - probablement la première fois qu'Arachitz me montre une capacité intellectuelle - alors que je penche prudemment vers sa boule d'énergie, fascinée par cette étrangeté comme un papillon par une flamme.
Le "Ki, hein ? Je n'en avais jamais entendu parler...d'après l'autre clochard volant, ça serait la...force vitale ? L'énergie interne, un truc comme ça. En gros, il tire son pouvoir de son épaisseur musculaire, un truc du genre ? Je peux difficilement en douter, après avoir vu tout ça...

Je cligne des yeux, avec de faire la moue lorsqu'il fait disparaître la sphère. Meeeh ! Je voulais continuer à regarder ce truc moi ! On m'apporte enfin la preuve qu'il existe des choses aussi formidables que passionnantes et dont j'ignorais absolument tout, moi j'ai envie d'en apprendre plus !
Cela dit, je n'ai pas le temps d'exiger de lui qu'il refasse son petit tour car l'ultime et inattendue révélation tombe. "Je ne suis pas zélodien, je suis d'une autre planète, et on utilise tous le Ki".
Parce qu'en plus de l'énergie vitale, qui n'a rien à voir avec la magie et qui permet de voler et "d'éteindre" un malencontreux feu de camp, la vie extrazélodienne existe, et notre monde et race ne sont pas les seules à peupler l'immense univers.
Maaais ouiii !


"Myeweheh !"

Soit c'est un rêve tordu car j'ai encore mangé un double curry avant de dormir - maman avait raison, le piment, c'est pas bon avant le lit - soit c'est le truc le plus improbable qui puisse arriver dans ma vie. C'était...un peu trop d'un coup pour moi. Un bon rire nerveux, rien de tel pour évacuer le stress !

"T'es un machin venu des étoiles et tu peux lancer ta grosse vitalité sous forme de sort qui n'en sont pas, cool je haussais les épaules et les mains avec un soupir désabusé et maintenant, tu vas me dire qu'en fait, tu es venu sur Zélod afin de détruire notre race car toi et tes copains musclés pensiez que nous étions faibles, hein ? ahaha !"

Oh bordel, je me sentais fatiguée... C'est trop d'émotion en une seule journée pour mon petit cœur de renarde tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Juin - 21:04
Arachitz
Arachitz
Messages : 51
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 22

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 52 250
Inventaire:









Fenryka semblait intéressée par mes explications sur le Ki, mais eu un petit rire quand je lui annonçai que j'étais un alien. Elle prenait la nouvelle de façon assez... détendue et plaisanta même sur le fait que j'étais peut être envoyé pour les tuer... Je grinçai des dents et me grattai la tempe gauche :

« Eh beeeennnnn... »

Comment lui dire ? Est ce que je lui répétais les mots de Daikono « Je suis un Saiyan, un peuple de guerriers qui exterminent les populations des planètes pour les revendre au plus offrant et qui envoient leurs gosses trop faibles sur des planètes de faibles pour qu'ils soient quand même utile ! »

Hmm... Ça manquait peut être d'un peu de subtilité. Bon en tout cas je pouvais pas mentir sur le fait que j'étais là pour tous les tuer au départ...

« En fait ouais... mais j'ai pas accompli ma... mission. Tu sais tout ça je l'ai appris genre l'année dernière donc bon... Ce qu'il s'est passé c'est qu'un de mes semblables est venu et a commencé à me donner des ordres et à m'engueuler sur le pourquoi la population était encore en vie du coup j'avais pas compris et il m'a dit que j'avais été envoyé au départ pour exterminer la population de cette planète. »

Je laissai une petite seconde à la Zélodienne pour qu'elle assimile l'info :

« Sauf que je lui ai dit que non j'avais pas envie, du coup il s'est énervé et on s'est battu et poouuuh ! »

Je secouai la main droite :

« Aie ! Merde ! »

Sauf que j'avais oublié que c'était la main qui avait la blessure la plus grave :

« Enfin c'était le combat le plus violent de ma vie ! J'ai gagné de justesse ! »

J'avais un grand sourire sur le visage en regardant légèrement vers le ciel :

« Il a dit qu'il reviendrait avec des copains et s'ils sont aussi balaises que lui ça va être dingue ! »

Elle pouvait clairement discerner l’enthousiasme dans ma voix, et c'était vrai, j'avais hâte malgré le danger. Je n'avais jamais ressenti un tel frisson lors d'un combat ! Si c'était ça un combat de Saiyans alors je voudrais en affronter tous les jours ! Et puis déjà qu'en un contre un c'était génial alors je n'imaginais même pas s'il se ramenait avec des potes !

« Ah euh... autre chose, petite astuce pour toi. Apparemment ils ne sentent pas les énergies par eux mêmes, ils utilisent des appareils, si jamais j'échoue et qu'ils décident d'exterminer la population, cache ton énergie. »

Après cette phrase je levai la main droite :

« Mais je te promet que je ferai tout ce que je peux pour gagner ! »

Oui, à part le sport et ma fierté, c'était aussi le sort de la planète qui se jouerai pendant cette bataille, je ne comptais pas leur rendre la tâche facile, loin de là ! Je savais que j'étais seul, l'avantage du nombre et probablement de la puissance étaient de leur côté, mais ce challenge me donnait dix fois plus envie de m'entraîner, avec un peu de chance, mes progrès pouvaient équilibrer les forces.




Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Juin - 22:55
V.Fenryka
V.Fenryka
Messages : 15
Date d'inscription : 27/06/2016

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 2550
Inventaire:
Ta gueule Fenry.
Je fermai les yeux et commençai à me masser les tempes alors qu'Arachitz, énergumène parmi les improbabilités, me débiter horreur sur horreur dans des notions qui défiaient toute logique et raison.
J'avais juste envie d'aller me coucher et de faire comme si cette journée n'était jamais arrivée. J'avais pas envie de savoir qu'il existait un pouvoir inconnu aux Zélodiens qui était au moins aussi destructeur que la magie. Je voulais pas savoir que d'autres races peuplaient l'univers, que certaines étaient extrêmement belliqueuses, et que l'une d'elles projetait d'anéantir à la fois notre espèce et notre planète.
Je voulais juste cramer un truc discrétos pour me faire plaisir, moi...
Alors très franchement. Ta gueule, Fenry. La prochaine fois, tu te contenteras de sourire et d'aller faire du tricot.


"Donc la survie de notre civilisation et de notre monde dépendent uniquement de toi..."

Je me passai à nouveau les mains en vidant mes poumons dans un immense soupir. Ma vie, et celles de toutes les créatures de ce monde, étaient entre les mains d'un débile mental qui est tout content à l'idée de se faire rétamer par des singes de l'espace psychopathes.

"On a pas les couilles sorties des ronces..."

Le bon sens aurait voulu que je sois mortifiée d'une telle vulgarité...mais là, très honnêtement, je m'en brossais les poils du bon sens. Je voulais pas crever moi ! Et encore moins à cause des copains de ce crétin fini ! Déjà qu'il me fout mal à l'aise alors qu'il est sympa malgré sa déficience, je préfère pas penser à ses semblables.
Me pinçant l'arrête du nez en essayant de réfléchir, je jette un coup d'oeil à la destruction du milieu naturel qu'il orchestra un peu plus tôt. Qu'est-ce j'aurais pu faire à cette...invasion ? Hein ? Un macaque volant venu d'un autre monde, doublé d'un flemmard et d'un déserteur - si j'ai bien compris - pouvait oblitérer la moitié de la forêt en l'espace de quelques minutes si l'envie lui en prenait...voire la région entière, peut-être.
Qu'est-ce que moi, pauvre renarde pyromane et malhabile - et ce en toute innocence, ahem - j'aurais pu faire pour sauver mes poils et ceux de mes pairs, hein ?

Désespérée, je renforçai mon sort de soin. J'avais l'horrible sentiment que c'était bien la seule chose dont j'étais capable pour essayer de faire pencher la balance en notre faveur.


"J'sais pas si j'ai tout compris, mais j'ai l'impression que si tu te fais descendre, me cacher ou non n'aura aucune importance."

Vu le trou qu'il avait fait dans l'urgence, en étant fatigué, je n'ose pas imaginer les dégâts que plusieurs comme lui pouvaient faire.

"Il y a moyen qu'on fasse quelque chose d'autre que prier très fort pour ta victoire, et accessoirement notre survie ?"

Il y a vraiment des jours où on devrait rester au lit, écouter les anciens, et fermer sa gueule...
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Juin - 21:22
Arachitz
Arachitz
Messages : 51
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 22

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 52 250
Inventaire:









Fenryka n'avait pas l'air enchantée de ce que je venais de dire... bon c'était normal, j'avais comme l'impression qu'elle regrettait d'avoir posé la question. Même si la conversation prenait une tournure bizarre, je me sentais obligé de la prévenir, au moins pour qu'elle prépare quelque chose ou qu'au moins elle ne soit pas surprise au moment où un gars qui me ressemble arrive pour la tuer.

« Ben de moi... non peut être pas si tu connais un guerrier Zélodien fort... »

Elle soupira et prononça une phrase étrange « Les couilles sorties des ronces » ?! Qu'est ce que ça voulait dire ? Oh c'était peut être une façon de parler ! Elle était probablement dépitée.

C'est alors que je sentis la douleur commencer à s'estomper et vis mes blessures les plus légères se disparaître complètement. La blessure de mon bras ne saignait plus. Ouah ! J'avais l'impression que c'était allé tout d'un coup plus vite. Peut être qu'elle y mettait un peu plus d'effort.

« Oh si tu pourras te cacher ! Ils utilisent un appareil de détection du Ki, une machine si tu préfères, si tu caches ta présence tu pourras abuser leurs détecteur. » je tapotai ma tempe « C'est un genre de monocle qu'ils accrochent à leur oreille. »

Elle me posa la question de leur survie... Mince alors je commençai à culpabiliser. Je devais lui dire la vérité pour qu'elle sache mais maintenant elle sombrait dans le désespoir. C'était vrai, elle n'avait aucune chance elle même, si les Saiyans sont au moins aussi forts que Daikono, elle était foutue, comme tous les autres. A moins que...

« Eh bien... tu pourrais peut être te réfugier dans une autre dimension, j'ai vu certains Zélodiens ouvrir des portails, si un village arrive à s'enfuir comme ça les Zélodiens ne disparaîtront pas ! Je sais que c'est pas grand chose... mais là j'ai pas vraiment plus d'idée que ça, surtout que la magie c'est pas mon truc comme je t'ai dit... »

Les Zélodiens avaient peut être des cordes à leurs arcs que je ne connaissais pas... en tout cas je pensais bien que si j'avais décidé d'appliquer cette mission d'éliminer tous les Zélodiens, je ne savais pas si j'aurais pu réussir... pas sans difficulté en tout cas. Hmm... Tiens à quoi aurait ressemblé ma vie si j'avais décidé de tuer les Zélodiens ? Aurais-je été banni comme un démon ou un mage noir ? Tué ? Gravement blessé dans un coin de la planète ? Ou bien aurais-je accompli ma mission haut la main et serais parti avec Daikono ?

Je regardai la lumière du sort de soin, puis Fenryka... Ce n'était pas la vie que j'avais choisi en tout cas. J'avais vécu parmi eux, les avais combattu et défendu... tués lorsque cela avait été nécessaire... et même si cette vie venait à prendre fin dans les prochains mois... Ça aurait valu le coup.

« Euh... Hey... si ça te fatigue tu peux arrêter hein. Je me sens mieux c'est bon ! Et pi t'auras besoin de ton énergie pour pouvoir rentrer ! »

Mon ton avait été un peu plus bas, moins enjoué et confiant, trahissant peut être ma réflexion intérieure...




Revenir en haut Aller en bas
Lun 24 Juin - 12:08
V.Fenryka
V.Fenryka
Messages : 15
Date d'inscription : 27/06/2016

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 2550
Inventaire:

Il y a des jours quand même où on regrette franchement de pas être restée sous sa couette. Je voulais juste cramer un truc ou deux, innocemment, moi. Pas apprendre que la vie extra-zélodienne existe, qu'elle en veut à la nôtre, et qu'on peut rien à faire à part compter sur un représentant de nos futurs envahisseurs - bête comme un chou accessoirement - pour survivre.
Profondément accablée, je soupire longuement en me massant les tempes. Je comprends pas la moitié de ce qu'il me raconte, et le reste est improbablement stupide. Un guerrier Zélodien ? Quoi, un sac à muscles dans son genre ? 'pas souvenir d'en avoir vu un jour...et mes semblables oeuvrant pour la sécurité ne feront jamais le poids contre la menace sans cervelle.

Je regarde avec dépit, sentant la dépression me guetter, l'énorme cratère qui remplace la forêt qui poussait encore paisiblement là ce matin. J'ai déjà vu des Zélodiens ébranler des maisons, invoquer des tempêtes ou retourner la terre sur un seul ordre de leur volonté...moi-même, je pourrais littéralement incendier la région, et probablement plus encore.
Et pourtant, je sais que ces exploits ne sont que poussières. Ces...Saïyans sont probablement plus forts qu'Arachitz, puisqu'il a déjà réussi à en repousser un, les autres seront plus puissants, et je doute déjà qu'il existe un mage sur cette pauvre et belle planète qui puisse vaincre ce taré hirsute.
Tout ce que je retiens : C'est que ma race va disparaître. Notre civilisation, notre monde, tout sera anéanti, réduit en cendres qui seront piétinés par des êtres dont nous ignorons tout. La science des portails m'est peut-être étrangère, mais je sais déjà que ça serait vain. Pourquoi fuir ? Vers un monde inconnu, qui ne sera pas notre foyer, et qui serait tout aussi sujet à la venue des Saïyans ? Quitte à mourir comme des chiens, autant le faire chez soi, non ?


"C'est toi qui me fatigue..."

Que pouvais-je faire d'autre, alors que la mort approchait à grand pas et que je le savais désormais ? Tout à coup, j'eus juste envie de rentrer chez moi et d'écluser coupes et choppes jusqu'à oublier ce péril, en espérant qu'il me prenne avant que j'en ai conscience. Je préférerais mourir torchée que de vivre dans l'ombre.

"T'en fais pas pour moi...ça ne me demande aucun effort d'utiliser la télékinésie. Par contre, tu devrais vite retourner à l'entraînement en fait, si t'es notre seul espoir, autant que tu sois prêt autant que possible, non ?"

"Arachitz, fort comme un boeuf, bête comme un caillou, et l'unique chance de survie de Zélod III."
Mes oreilles s'affaissent mon regard s'assombrit lorsque cette vérité me frappe presque littéralement. Putain, ma vie dépend de ce mec.
On est foutus.


"Moi, je...je crois que je vais rentrer au village, et me prendre la plus grosse cuite de ma vie..."

Il va sûrement falloir que je vole les tonneaux de ma convoitise, car les villageois ont peur que je m'en approche. C'est vrai que ça aussi ça m'énerve, j'ai pas le droit de picoler, une fois de temps en temps, tranquillement sans que tout de suite on me menace de m'arroser au moindre geste en craignant que je n'enflamme un liquide contenant un fort pourcentage d'alcool.
Pfft ! Comme si ça risquait quoi que ce soit...et puis de toute façon, on va tous crever dans pas longtemps, alors si jamais ça pète, ça ne changera plus grand chose, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Juin - 21:56
Arachitz
Arachitz
Messages : 51
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 22

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 52 250
Inventaire:









Je restais silencieux, tandis que Fenryka semblait sombrer encore plus profondément dans le désespoir. Cette Zélodienne était drastiquement différente de moi sur les approches d'une telle situation. Personnellement, je m'entraînais souvent trop fort, je le savais, je manquais plusieurs fois de me tuer, poussé par ma volonté de devenir plus fort et de toujours mieux maîtriser mon corps et mon esprit. Mais tout ça serait impossible sans, justement, ma volonté. Celle qui me faisait me relever alors que mon regard était flou et mes oreilles presque complètement dépourvue d’ouïe, alors que mon sang s'échappait de mes blessures et recouvrait mon visage, alors que mes os étaient brisés à maints endroits et auraient fait hurler de douleur n'importe qui d'autre au moindre mouvement, alors que mon souffle était saccadé et bestial et que mon cœur s'emballait, résonnant dans ma tête, à cause de l'effort mais aussi, à cause du frisson, et du désir de surmonter les épreuves.

Cette volonté qui m'avait fait me relever était la même qui m'empêchait de perdre espoir malgré les faibles chances de remporter la victoire. Même si je réussissais à repousser la seconde vague, jusqu'où pourrais-je continuer ? Y'aurait-il un moment où les Saiyans finiraient par me submerger ? Y'aurait-il un moment où le simple entraînement ne suffirait plus ? Et dans ce cas, que me resterait-il à part cette volonté de continuer le combat jusqu'à mon effondrement total, voire ma mort ? Quel pouvoir miraculeux pouvait sauver un Saiyan poussé à bout face à d'autres Saiyans ? Et pouvait sauver une planète peuplée de gens trop faibles pour se défendre face aux menaces extérieures ?

Fenryka me suggéra de retourner à l'entraînement, elle avait les oreilles basses et le regard sombre, apparemment elle voulait rentrer chez elle pour aller boire... Eh bien, si c'était sa manière de se faire à la situation. Si j'essayai de l'en empêcher je me doutais qu'elle ne m'écouterait de toute façon pas.

« Ok. Fais gaffe quand même... et merci. »

Je décollai doucement les pieds du sol et pris de l'altitude en tournant à moitié le dos à la Zélodienne :

« Hey. »

Je tournai la tête vers elle :

« Je te promet que je vais tout faire pour que cette planète reste telle quelle. Ok ? »

Je la saluai ensuite avec deux doigts sur la tempe et lui donnai un sourire sincère :

« A la prochaine ! »

Puis je fis exploser mon aura et m'envolai trouver un nouvel endroit pour m'entraîner. Cette rencontre m'avait donné encore plus envie de poursuivre mes exercices, mais je savais que ce n'était pas la bonne chose à faire, les Saiyans pouvaient arriver d'un jour à l'autre, je devais y aller plus doucement, du moins jusqu'à leur arrivée...




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Another :: Zone RP :: Zélod III :: Forêts-