Un forum de RP basé sur Dragon Ball, le manga d'Akira Toriyama, dans un monde où nos héros ne sont jamais nés...
 

Lun 20 Mai - 18:34
Bruzzell
Messages : 16
Date d'inscription : 16/05/2019

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 13 000
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Je te tiens...



Lumière aveuglante, blanche et dont la pureté est indéniable, inondée une pièce petite et au mobilier minimaliste. Comportant une simple banquette, servant ainsi de lit et surmonté, d'une maigre toile d'un tissu noir, la pièce disposait aussi d'une toilette métallique et d'une vasque, elle aussi forgée du même métal chromé, d'où sortait alors un robinet, n'apportant qu'une eau à température ambiante. Les murs, capitonnés d'une matière semblant absorbée une certaine quantité de coup, ne portait aucune décoration, étant simplement immaculée d'un blanc reflétant la lumière du plafond. Il fut un temps, au pied d'un de ses murs, était disposé un petit bureau, agrémenté d'une chaise, mais malheureusement, tout deux firent les frais d'une colère de l'occupant de cette pièce et ne furent jamais remplacé.

Au milieu de la pièce, assis face à un mur qui n'en était en réalité pas un, trônait un jeune garçon, dont la queue, très simiesque, belotait au gré de ses humeurs. Posant ainsi son regard vers ce mur, qui, en réalité, était une vitre aux propriétés technologique, servait à la foi de porte, mais aussi de vitre sans tain, pour les curieux et avides de science, qui échangeait dans un dialecte que ne pouvait entendre le jeune saiyan, de là où il était.

Ainsi établie dans cette position depuis des heures durant, le jeune Bruzzell attendait. Ayant fait de la patience un credo bien malgré lui, il savait que plusieurs jours étaient déjà passé depuis le dernier examen que ses tortionnaires lui avaient fait passé, ayant eux de multiple extinction des feux depuis cet instant, il redoutait l'approche inévitable de la future qui ne devait guère tarder. Chaque fois était un combat, mais un qui était déjà perdu d'avance. Les êtres qui l’étudiaient, avaient rapidement compris l'une des plus grandes faiblisse de ses pairs, ainsi donc la sienne, autrement dit, sa queue.

Anneau de métal et summum de la technologie de ses êtres qui le retenait en cage, telle une bague ceinturant sa queue, celle-ci avait comme propriété principale de s'attaquer à sa queue s'il venait à être trop turbulent ou dangereux, coupant ainsi court à sa volonté. Pourtant, avec les années, cette technologie du évoluer avec la résistance que fit alors preuve le jeune saiyan face à sa condition. Devenant de plus en plus puissante avec le temps, commençant même parfois à perdre de l'efficacité dans sa démarche, l'anneau restait tout de même un frein face aux pulsions du jeune garçon.

L'attente était insoutenable pour jeune saiyan, quand bien même son visage semblait impassible, sa queue elle, trahissait sa nature en se mouvant continuellement. Le calme qui régnait dans la pièce n'était interrompue que par de bref gouttelette d'eau, qui s’égouttaient alors dans la vasque métallique, résonnant ainsi dans le silence pesant qui rongeait peu à peu le garçon.


Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Mai - 18:35
Bruzzell
Messages : 16
Date d'inscription : 16/05/2019

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 13 000
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Je te tiens...





En quelques secondes, sans crier gare, le mur qui faisait face au jeune garçon vint à s'évanouir. Surprit et levant le regard, le jeune Bruzzell constata alors la présence menaçante, d'une multitude d'être, armes aux poings, le mettant ainsi en joug et échangeant en leur langue des mots qu'il ne connaissait que bien trop. Lui demandant de ne pas bouger, le garçon ne chercha guère à les écouter, venant à se redresser, mais rapidement mis à genoux, terrassés par la douleur.

S'en prenant à lui, par le biais de cet anneau accroché à sa queue de singe, ses tortionnaires cherchaient alors à le soumettre de par leur ingéniosité. Courbant l'échine de douleur, sentant ainsi l'emprise de l'anneau compressant la base de sa queue et relâchant quelques impulsions électriques au passage, le jeune saiyan se tordra sur lui-même. Affaiblit, agonissant même, les quelques êtres qui le dévisageaient vinrent à l'entourer rapidement, puis deux d'entre eux vinrent à le saisir sous les bras pour le sortir de la pièce. Portant son corps endolori et évanouie sous le choc, le cortège ne tarda pas à rejoindre une autre pièce.

Attachant le pauvre garçon à une table, puis projetant sur lui des faisceaux de lumière, des boîtiers ne tardèrent pas aussi à être dirigeaient vers lui, filmant alors la scène et captant des informations sur lui et plus particulièrement ses fonctions vitales. Reprenant lentement conscience, constatant dans toute son impuissance sa situation, paniquant même à l'idée de subir une nouvelle fois les sévices qu'il dut surmonter à de nombreuses reprises, le jeune saiyan chercha à s'extirper de l'emprise qui le maintenait à cette table.

Usant de sa force, aussi faible soit-elle pour ses congénères, pour ce qui était des êtres qui le retenaient, elle était bien plus puissante que celle d'une demi-douzaine des leurs. Leur matériel était solide, il avait résistait, quand bien même, il fut revu maintes fois pour palier à l'évolution du jeune garçon qui le mettrait à mal, selon de brillants calcule. Ils avaient réfléchi, pourtant ce jour-là, l'une des menottes vint à faillir, déclenchant alors le système visant à l'oppresser.

Il hurla de plus belle avant de se taire à nouveau, puis une fois l'anneau éteint, il reprit de plus belle, parvenant même à s'extirper d'une nouvelle menotte. L'anneau reprit et il se tut encore une fois. Ce cycle s'enchaîna alors plusieurs fois, les êtres le rattachant, mais venant à s’émanciper à chaque fois, pire encore, l'anneau ne parvenait plus à le maintenir, développant ainsi une résistance de plus en plus grande face à cette technologie qui était là pour le contraindre.

Au fil des chutes, il parcourut la salle, balaya les soldats qui cherchaient à le repousser, il parvint même à sortir dans le couloir. Après une dizaine de tentatives, l'anneau vint à ne plus avoir le moindre effet sur lui, au même titre que les armes des forces en place dans ce centre de recherche qui peinaient bien avant cela à le faire.

Se frayant un chemin parmi ses ennemis, le jeune garçon parvint même à s'aventurer à l'extérieur de la base, c'était là, la première fois, pourtant la brise qui venait de l'Est fut relativement courte. Tous ces efforts s'arrêtèrent quand le tire énergétique d'un module de guerre vint à le frapper de plein fouet et le sonner. Bruzzell tituba alors et une nouvelle attaque survint le sonnant pour de bons.

Ce n'est que plus tard qu'il reprit ses esprits, de nouveau dans sa chambre, l'anneau était toujours là, mais il n'avait plus le moindre effet. Ses geôlier redoublèrent de génie pour le soumettre pendant les quelques années qui suivirent, mais sa queue n'était alors plus un point faible pour lui, l'anneau n'en était plus que décoratif.


Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Juin - 17:45
Bruzzell
Messages : 16
Date d'inscription : 16/05/2019

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 13 000
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Je te tiens...



Sa captivité, avait ainsi pris une nouvelle tournure. Lui, l'enfant perdu, innocent et ignorant, n'ayant de son passé, que des souvenirs embrumés, ne savait de ses origines que peu de chose. De ses pairs, il ne savait plus grand chose, sachant seulement, qu'il n'était en rien comparable, à ses tortionnaires, ceux-là même qui lui avaient fait perdre le peu de savoir et souvenirs de son passé.

L'une des rares choses qu'il connaissait, était la douleur, celle exercée sur son corps meurtrie, mais dont-il luttait de tout son être, pour ne pas y laisser son esprit. Cette douleur, ses êtres abjects lui avaient fait endurer sur sa peau, d'abord étirée, puis tranchée, on lui donnait le temps de cicatriser, mais ils ne tardaient pas à récidiver. Après de nombreux mois, leurs outils peinaient à faire le sale boulot, ne pouvant plus être utile à ce pourquoi, ils avaient été créés.

Ainsi, ce qui était un moyen de le maîtriser, dans les cas où il cherchait à s'émanciper, devint ainsi de plus en plus obsolète. Dès lors, dans une situation délicate, ses êtres étaient pourtant loin de se voir désemparés, ayant gardé dans leur manche, un atout, un qui avait fait parler de lui entre les hommes de sciences, mais qu'ils n'avaient pas daignés exploiter sur le moment, s'avèrent insignifiant, mais devenant alors le dernier en leur possession.

Cette chose, aussi banale, soit-elle, était ce que Bruzzell apprit bien plus tard, comme étant l'un des points faibles majeurs des siens, un que beaucoup avait durement lutté pour s'en absoudre, leur queue de singe. Cet appendice, ultra-sensible depuis la naissance, avait chez le jeune Saiyan, la faculté une fois compressée, d'exercer un choc violant dans son système nerveux. Cette douleur, était pour lui insoutenable, raidissant tous ses muscles, puis les relâchant, il se trouvait alors à la merci de quiconque le saisissait ainsi.

De cette tare, aussi héréditaire, soit-elle, était pour lui, devenu l'unique faiblesse exploitable par ses tortionnaires. Ainsi, il se vue placer à la base de sa queue, un dispositif, un anneau qui réagissait à chacune de ses actions, du moins celles jugées dangereuses pour ses geolier. Choqué à chaque initiative de rébellion, les chocs que subissait alors le jeune garçon était insoutenable, perdant régulièrement connaissance, venant même à méticuleusement réfléchir à ses actes, dans la pièce où il se trouvait confiné, il n'en restait pourtant pas moins combatif une fois extirpé de celle-ci, quand bien même il perdait à chaque fois, du moins, jusqu'à ce jours.

Pareillement à son épiderme, avec les mois et les années, sans compter sa volonté de survive qui l'animait alors, Bruzzell surmonta petit à petit cette faiblesse qui s'agitait derrière lui. Parvenant à surmonter pas après pas les effroyables chocs émient par son corps en répercutions à la pression exercée sur sa queue simiesque, le jeune Saiyan parvint à se défaire de cette anomalie que ses autres exploitaient perfidement.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Another :: Zone RP :: Univers alternatifs et Flash back :: Flash-Back-