Un forum de RP basé sur Dragon Ball, le manga d'Akira Toriyama, dans un monde où nos héros ne sont jamais nés...
 

 :: Zone RP :: Espace :: Autres Planètes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pacte Démoniaque [PV Unnamed]

avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 29/05/2018

Feuille de personnage
Power Level: 19 800
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Lun 10 Sep - 20:56
Ce qui est bien avec les Saiyens, c'est qu'ils sont régulièrement envoyés aux quatre coins de l'univers et en ont donc une bonne connaissance. Ce qui est moins bien avec les Saiyens, c'est qu'ils n'en ont rien à faire de votre patrimoine, vous n'aurez pas de mal à comprendre que le tourisme n'est pas leur activité première, loin de là.
Il n'est pas difficile de savoir quelle planète risque de voir débarquer les membres de cette race. Soyez assez bien placé pour devenir un point stratégique à un empire quelconque, ou alors possédez des ressources dont vous ne serez même pas au courant de leur existence lorsque ces combattants de l'espace viendront pour vous exterminer.
Une fois cela accompli, la planète est vendue, ou gardée si ces derniers y voient un quelconque intérêt, mais, c'est rarement le cas.

Bien que la plupart des Saiyens adorent tuer, exterminer, tout détruire sur le passage de part leur puissance, il n'en est pas du goût de chacun.
Certains n'ont que faire de ces idioties. Aller sur une planète, tuer ses si faibles habitants, détruire ce qui va l'être, puis retourner sur Plant afin de faire son rapport et de pouvoir en réaliser la vente.

« Tss… Quel ennui... »

Sur une petite planète perdue dans l'univers. Le Saiyen Flamboyant, également connu sur le nom de Korn, a été chargé d'éliminer et de détruire la base de fortune réalisée par les membres d'une race dont l'un de ses collègues avait réussi à rater l'extermination.
Un signe de faiblesse de la part d'un basse-classe. Quand cela arrive, les Saiyens ne vont pas se creuser la tête.
Tu as échoué dans ta mission ? Alors tu es simplement trop faible pour la réussir, et on ne risque pas de te reprendre pour terminer ce que tu as commencé, et si mal effectué.
Les Saiyens refusent de perdre du temps inutilement sur ces guerriers de pacotilles. C'est donc un chef d'escouade qui est envoyé à la place. Celui-là, il est plus fort et est certain de terminer le boulot.

Toutefois, rien ne garanti l'envie de ce dernier à le faire, sauf que, quand on est le chef d'une escouade de basses-classes, il y a difficilement plus alléchant comme propositions.

« Urgh… Si tu crois qu'on va se laisser faire comme ça... »

« T'as p't'être descendu nos potes, Mais tu nous la feras pas à nous ! »

C'est dans une sorte d'entrepôt complètement éventrés que deux humanoïdes, qui n'ont de particulier que leurs tâches jaunes dégueulasses, faisaient face à notre Saiyen, Korn. Les mises en garde de ces derniers n'affectaient en rien le chef d'escouade, elles le poussaient même à soupirer longuement de déception tout en gardant les bras croisés.

« Ouais ouais bien sûr… C'est pas comme si j'avais l'habitude qu'on me sorte ce genre de phrase à longueur de journée. »

« Tu f'rais mieux d'pas sous-estimer not' puissance ! »

« Tu réussiras pas à te débarrasser aussi facilement de nous ! »

Voilà le genre de phrase que rêverait d'entendre le Flamboyant, si seulement elles étaient prononcées par une personne détenant réellement cette puissance.
Il porta sa main à son scouter sans réelles espérances. Ce dernier analysa les différentes informations sur les aliens devant lui, pour par la suite donner une correspondance chiffrée à leur puissance.

… Une nouvelle fois, un long soupire de la part de Korn traversa l'entièreté de l’entrepôt dans lequel il se trouvait.

« 2 000 unités... »

Soit, pour le Saiyen, l'équivalent d'une chips. Un seul coup suffira à les mettre à terre.

« Nan vraiment, avec une puissance pareille c'est difficile de pas vous sous-estimer. »

Les deux aliens firent ressortir leur agressivité par un regard crispé.

« Ah ouais ?! »

« Tu vas être servi ! »

Les "guerriers" engagèrent le combat par une impulsion simultanée de leur part. Le Flamboyant ne bougeait pas, observant leur déplacement.
Un qui passe devant pendant que l'autre arrive par derrière, une manière classique de promouvoir l’avantage de deux combattants sur un seul adversaire. Malheureusement, ce n'est pas comme cela que l'univers fonctionne.

Le premier, arrivé en face du chef d'escouade porta un coup au torse de ce dernier, n'ayant pour conséquence que de faire vibrer son os contre l'armure du Saiyen.
Par la douleur, il se rétracta légèrement, mais ne pouvait pas échapper à son destin.
Face à lui, Korn prépara un coup de poing classique visant le torse, aucune stratégie, juste de la force brute.

« Vole. »

Le poing du guerrier entra en collision avec l'alien, ce même alien qui trônait maintenant fièrement, aplatit et encastré, dans le mur en métal de l'entrepôt.
Le Flamboyant attendait maintenant que le deuxième se manifeste.

« Haaa ! »

« Hum ? »

S'y attendant, le Saiyen n'était en aucun cas surpris de savoir l'alien dans son dos, évidemment en train de serrer le supposé point faible de Korn.

« Tu sais on n'est pas dupe, on avait déjà remarqué sur l'autre que c'était votre point faible. »

« Mouais, enfin. »

Sur ces paroles, le chef d'escouade fit virevolter sa queue, offrant une attraction aérienne inouï à l’heureux chanceux lui tenant le bout, avant de violemment rabattre sa queue sur le sol, afin de monter à son adversaire l'erreur qu'il venait de commettre.

« On fait quand même en sorte que cela n'en soit plus un au bout d'un moment. »

Pour terminer, Korn positionna son corps légèrement sur la gauche, avant de tourner sur lui-même, faisant lâcher prise à son adversaire venant à faire un vol plané assez impressionnant tout le long de l'entrepôt.

Le Flamboyant resta debout quelques instants, observant son travail. La nature tout autour de lui était sous l'emprise des flammes, au moins les cadavres à l'extérieur disparaîtront d'eux-mêmes, c'est déjà un point en moins.
Dans l'entrepôt, les flammes ne parvenaient pas à se répandre. Cependant, grâce au trou béant dans le toit – que l'on doit à notre cher serviteur – la lune, ainsi que quelques flammes atteignant une certaine hauteur, venaient éclairer l'intérieur en ruine du bâtiment.

Il ne lui resterai plus qu'a rentrer, mais à quoi bon se dépêcher. Tant qu'il n'aura pas été décider d'envoyer des Saiyens sur Zélod III pour la capture d'Arachitz, le Flamboyant ne se verra rien confier de bien extraordinaire.

Bien sûr que cela montrait la puissance des Saiyens, la peur qu'il fallait en avoir. Toutefois, Korn en avait vraiment assez de faire le sale boulot. Il ne voyait absolument aucun intérêt pour lui de tout bonnement désintégrer les populations des planètes où il était envoyé.
Il voulait devenir plus fort, développer sa puissance. Son combat contre l'Astral en était la représentation. Un combat qui ne demandait pas que de la force de frappe, mais également de la stratégie, prendre en compte d'autres aspects que la force brute de son adversaire. Et malgré une défaite, Korn était ressorti beaucoup plus fort de ce combat.
Cette sensation qu'il ressentait à chaque action lors de ce duel, c'était ça qu'il recherchait.

Fatigué de devoir s'atteler à ce genre de tâche, et en sachant qu'on allait lui en confier de nouveau à son retour, le Flamboyant ne prit même pas la peine d'appeler sa capsule et partit s'asseoir en haut de divers morceaux qui composaient autrefois le toit de l'entrepôt.
Korn préférait ne rien faire plutôt que de partir perdre son temps à écraser des insectes sous son pied. Il voulait donc profiter un peu et rester assis, rien que cinq minutes, à revoir son combat contre Kodaïan et à imaginer celui à venir contre Arachitz en fermant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : Quelque part entre mon univers et le tiens

Feuille de personnage
Power Level: 28 565
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Mar 11 Sep - 12:33
TITRE


L'univers si vaste que les dieux se sont épuisé à créer à longtemps été vide, vide de vivant, vide de sens, cependant, sur de très nombreuses planètes, la vie a finit par naître, offrant des milliards de milliards de sens à des milliards de milliards de vies. Cependant, les dieux, lassés et déçus par leur création décidèrent de leur tourner le dos, de disparaître sur une planète éloignée et plus "pure". Offrant leurs jouets en pâture aux dieux maléfiques comme moi, nous avons créé les démons, fait germer le mal dans diverses civilisations, créant un chaos commun à toutes les espèces. Aujourd'hui, l'univers est notre terrain de jeu chaotique, cependant les mortels ont perdu de vue que tout ce qu'ils sont, ils nous le doivent. Ils ME le doivent.
Le problème que je rencontre est que leur force aussi n'a fait que croître pendant des millions d'années, donnant naissance à quelques rares créatures dont la puissance nous est effrayante. Ainsi, nous devons aujourd'hui nous munir de vassaux afin de mener à bien nos plans chaotiques. Évidemment, nous ne les choisissons pas au hasard, dans mon cas par exemple, je m'emploie à choisir des êtres puissants, assez puissants pour commettre des génocides sans sourciller, mais il est aussi nécessaire qu'ils aient soif de combat, de pouvoir et soit facilement domesticable. Une race précise rassemblait toutes ces caractéristiques : les sayans.

Cherchant un puissant guerrier de la race simiesque, je voyageais instantanément sur des planètes aléatoires, les unes après les autres, observant d’immondes mortels à chaque fois, mais aucun assez puissant ou déterminé pour me donner envie de le corrompre. Jusqu’à ce que j’atteigne une minuscule planète de quelques centaines de milliers d’habitants, je supposais qu’elle avait déjà été visitée par les guerriers sayans, et à la vue de la panique ambiante, je comprenais qu’un autre était déjà arrivé. Il était donc temps de trouver le guerrier, et c’était plutôt facile, il ne cachait rien de sa puissance.
Il se battait contre quelque deux aliens humanoïdes dans un entrepôt. Je m’asseyais à l’extérieur, dos au mur de taule de l’entrepôt attendant qu’il termine ce qu’il avait à faire. Et lorsque je ressentis un corps venir s’écraser contre le mur derrière moi, je me relevai, détendant lentement mes muscles avant de faire surgir une fois de plus ma nouvelle forme de puissance, balayant l’entrepôt de taule d’un puissant revers de la main comme s’il ne s’agissait que d’un carton cachant mon objectif.

La poussière redescendant lentement, j’avançais, pas à pas vers le sayan, apparaissant doucement au travers de la poussière, d’abord une lumière jaune vive émanant de mon œil, puis ma silhouette fine et informe apparaissant lentement comme une ombre, mon rire retentissant légèrement dans le vide nous séparant.

« Bien… Bien… Bien… »

Je disparaissais pour apparaître immédiatement juste derrière le guerrier qui était assis sur un monticule de métal froid et broyé, déposant mes mains sur ses épaules sans y appliquer la moindre force.

« Il paraît que tuer est un pêcher que les dieux punissent. Moi, je te propose une récompense. »


Anticipant un potentiel coup de la part du singe, je disparaissais de nouveau, pour apparaître de nouveau face au chef d’escouade sayan, riant de nouveau alors que des mains s’élevaient doucement autour de moi.

« Cependant, il faut la mériter. »

Les deux mains qui étaient apparues attrapèrent les deux morts, s’y agrippant pour les faire se mouvoir de nouveau, ils étaient sous mon emprise bien que toujours morts. Je claquais des doigts avant de disparaître, les deux morts fonçant sans la moindre attente sur le sayan, le premier sautant en préparant un orbe de ki et le second glissant au sol sur sa droite en faisant apparaître une lame de ki au bout de ses doigts.

« Nous allons venger notre peuple ! »

« Ce dieu nous offre une seconde chance, nous n’allons pas la gâcher ! »

Quant à moi, j’étais sur le toit du bâtiment, observant l’action alors que je masquais ma présence au sayan. Les deux guerriers étaient devenus plus puissants grâce à mes mains, mais ils restaient individuellement plus faibles que le sayan. J'avais notamment augmenter leur force et leur résistance en les ramenant du royaume des morts, cependant, ils n'en étaient pas devenus plus intelligents...

hrp:
 





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Another :: Zone RP :: Espace :: Autres Planètes-
Sauter vers: