Un forum de RP basé sur Dragon Ball, le manga d'Akira Toriyama, dans un monde où nos héros ne sont jamais nés...
 

Pacte Démoniaque [PV Unnamed]

 :: Zone RP :: Espace Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 10 Sep - 20:56
Korn
Korn
Messages : 33
Date d'inscription : 29/05/2018
Age : 21

Feuille de personnage
XP: 12
Power Level: 24 800
Inventaire:
Ce qui est bien avec les Saiyens, c'est qu'ils sont régulièrement envoyés aux quatre coins de l'univers et en ont donc une bonne connaissance. Ce qui est moins bien avec les Saiyens, c'est qu'ils n'en ont rien à faire de votre patrimoine, vous n'aurez pas de mal à comprendre que le tourisme n'est pas leur activité première, loin de là.
Il n'est pas difficile de savoir quelle planète risque de voir débarquer les membres de cette race. Soyez assez bien placé pour devenir un point stratégique à un empire quelconque, ou alors possédez des ressources dont vous ne serez même pas au courant de leur existence lorsque ces combattants de l'espace viendront pour vous exterminer.
Une fois cela accompli, la planète est vendue, ou gardée si ces derniers y voient un quelconque intérêt, mais, c'est rarement le cas.

Bien que la plupart des Saiyens adorent tuer, exterminer, tout détruire sur le passage de part leur puissance, il n'en est pas du goût de chacun.
Certains n'ont que faire de ces idioties. Aller sur une planète, tuer ses si faibles habitants, détruire ce qui va l'être, puis retourner sur Plant afin de faire son rapport et de pouvoir en réaliser la vente.

« Tss… Quel ennui... »

Sur une petite planète perdue dans l'univers. Le Saiyen Flamboyant, également connu sur le nom de Korn, a été chargé d'éliminer et de détruire la base de fortune réalisée par les membres d'une race dont l'un de ses collègues avait réussi à rater l'extermination.
Un signe de faiblesse de la part d'un basse-classe. Quand cela arrive, les Saiyens ne vont pas se creuser la tête.
Tu as échoué dans ta mission ? Alors tu es simplement trop faible pour la réussir, et on ne risque pas de te reprendre pour terminer ce que tu as commencé, et si mal effectué.
Les Saiyens refusent de perdre du temps inutilement sur ces guerriers de pacotilles. C'est donc un chef d'escouade qui est envoyé à la place. Celui-là, il est plus fort et est certain de terminer le boulot.

Toutefois, rien ne garanti l'envie de ce dernier à le faire, sauf que, quand on est le chef d'une escouade de basses-classes, il y a difficilement plus alléchant comme propositions.

« Urgh… Si tu crois qu'on va se laisser faire comme ça... »

« T'as p't'être descendu nos potes, Mais tu nous la feras pas à nous ! »

C'est dans une sorte d'entrepôt complètement éventrés que deux humanoïdes, qui n'ont de particulier que leurs tâches jaunes dégueulasses, faisaient face à notre Saiyen, Korn. Les mises en garde de ces derniers n'affectaient en rien le chef d'escouade, elles le poussaient même à soupirer longuement de déception tout en gardant les bras croisés.

« Ouais ouais bien sûr… C'est pas comme si j'avais l'habitude qu'on me sorte ce genre de phrase à longueur de journée. »

« Tu f'rais mieux d'pas sous-estimer not' puissance ! »

« Tu réussiras pas à te débarrasser aussi facilement de nous ! »

Voilà le genre de phrase que rêverait d'entendre le Flamboyant, si seulement elles étaient prononcées par une personne détenant réellement cette puissance.
Il porta sa main à son scouter sans réelles espérances. Ce dernier analysa les différentes informations sur les aliens devant lui, pour par la suite donner une correspondance chiffrée à leur puissance.

… Une nouvelle fois, un long soupire de la part de Korn traversa l'entièreté de l’entrepôt dans lequel il se trouvait.

« 2 000 unités... »

Soit, pour le Saiyen, l'équivalent d'une chips. Un seul coup suffira à les mettre à terre.

« Nan vraiment, avec une puissance pareille c'est difficile de pas vous sous-estimer. »

Les deux aliens firent ressortir leur agressivité par un regard crispé.

« Ah ouais ?! »

« Tu vas être servi ! »

Les "guerriers" engagèrent le combat par une impulsion simultanée de leur part. Le Flamboyant ne bougeait pas, observant leur déplacement.
Un qui passe devant pendant que l'autre arrive par derrière, une manière classique de promouvoir l’avantage de deux combattants sur un seul adversaire. Malheureusement, ce n'est pas comme cela que l'univers fonctionne.

Le premier, arrivé en face du chef d'escouade porta un coup au torse de ce dernier, n'ayant pour conséquence que de faire vibrer son os contre l'armure du Saiyen.
Par la douleur, il se rétracta légèrement, mais ne pouvait pas échapper à son destin.
Face à lui, Korn prépara un coup de poing classique visant le torse, aucune stratégie, juste de la force brute.

« Vole. »

Le poing du guerrier entra en collision avec l'alien, ce même alien qui trônait maintenant fièrement, aplatit et encastré, dans le mur en métal de l'entrepôt.
Le Flamboyant attendait maintenant que le deuxième se manifeste.

« Haaa ! »

« Hum ? »

S'y attendant, le Saiyen n'était en aucun cas surpris de savoir l'alien dans son dos, évidemment en train de serrer le supposé point faible de Korn.

« Tu sais on n'est pas dupe, on avait déjà remarqué sur l'autre que c'était votre point faible. »

« Mouais, enfin. »

Sur ces paroles, le chef d'escouade fit virevolter sa queue, offrant une attraction aérienne inouï à l’heureux chanceux lui tenant le bout, avant de violemment rabattre sa queue sur le sol, afin de monter à son adversaire l'erreur qu'il venait de commettre.

« On fait quand même en sorte que cela n'en soit plus un au bout d'un moment. »

Pour terminer, Korn positionna son corps légèrement sur la gauche, avant de tourner sur lui-même, faisant lâcher prise à son adversaire venant à faire un vol plané assez impressionnant tout le long de l'entrepôt.

Le Flamboyant resta debout quelques instants, observant son travail. La nature tout autour de lui était sous l'emprise des flammes, au moins les cadavres à l'extérieur disparaîtront d'eux-mêmes, c'est déjà un point en moins.
Dans l'entrepôt, les flammes ne parvenaient pas à se répandre. Cependant, grâce au trou béant dans le toit – que l'on doit à notre cher serviteur – la lune, ainsi que quelques flammes atteignant une certaine hauteur, venaient éclairer l'intérieur en ruine du bâtiment.

Il ne lui resterai plus qu'a rentrer, mais à quoi bon se dépêcher. Tant qu'il n'aura pas été décider d'envoyer des Saiyens sur Zélod III pour la capture d'Arachitz, le Flamboyant ne se verra rien confier de bien extraordinaire.

Bien sûr que cela montrait la puissance des Saiyens, la peur qu'il fallait en avoir. Toutefois, Korn en avait vraiment assez de faire le sale boulot. Il ne voyait absolument aucun intérêt pour lui de tout bonnement désintégrer les populations des planètes où il était envoyé.
Il voulait devenir plus fort, développer sa puissance. Son combat contre l'Astral en était la représentation. Un combat qui ne demandait pas que de la force de frappe, mais également de la stratégie, prendre en compte d'autres aspects que la force brute de son adversaire. Et malgré une défaite, Korn était ressorti beaucoup plus fort de ce combat.
Cette sensation qu'il ressentait à chaque action lors de ce duel, c'était ça qu'il recherchait.

Fatigué de devoir s'atteler à ce genre de tâche, et en sachant qu'on allait lui en confier de nouveau à son retour, le Flamboyant ne prit même pas la peine d'appeler sa capsule et partit s'asseoir en haut de divers morceaux qui composaient autrefois le toit de l'entrepôt.
Korn préférait ne rien faire plutôt que de partir perdre son temps à écraser des insectes sous son pied. Il voulait donc profiter un peu et rester assis, rien que cinq minutes, à revoir son combat contre Kodaïan et à imaginer celui à venir contre Arachitz en fermant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Sep - 12:33
The Unnamed
The Unnamed
Messages : 38
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : Quelque part entre mon univers et le tiens

Feuille de personnage
XP: -7
Power Level: 30 900
Inventaire:
TITRE


L'univers si vaste que les dieux se sont épuisé à créer à longtemps été vide, vide de vivant, vide de sens, cependant, sur de très nombreuses planètes, la vie a finit par naître, offrant des milliards de milliards de sens à des milliards de milliards de vies. Cependant, les dieux, lassés et déçus par leur création décidèrent de leur tourner le dos, de disparaître sur une planète éloignée et plus "pure". Offrant leurs jouets en pâture aux dieux maléfiques comme moi, nous avons créé les démons, fait germer le mal dans diverses civilisations, créant un chaos commun à toutes les espèces. Aujourd'hui, l'univers est notre terrain de jeu chaotique, cependant les mortels ont perdu de vue que tout ce qu'ils sont, ils nous le doivent. Ils ME le doivent.
Le problème que je rencontre est que leur force aussi n'a fait que croître pendant des millions d'années, donnant naissance à quelques rares créatures dont la puissance nous est effrayante. Ainsi, nous devons aujourd'hui nous munir de vassaux afin de mener à bien nos plans chaotiques. Évidemment, nous ne les choisissons pas au hasard, dans mon cas par exemple, je m'emploie à choisir des êtres puissants, assez puissants pour commettre des génocides sans sourciller, mais il est aussi nécessaire qu'ils aient soif de combat, de pouvoir et soit facilement domesticable. Une race précise rassemblait toutes ces caractéristiques : les sayans.

Cherchant un puissant guerrier de la race simiesque, je voyageais instantanément sur des planètes aléatoires, les unes après les autres, observant d’immondes mortels à chaque fois, mais aucun assez puissant ou déterminé pour me donner envie de le corrompre. Jusqu’à ce que j’atteigne une minuscule planète de quelques centaines de milliers d’habitants, je supposais qu’elle avait déjà été visitée par les guerriers sayans, et à la vue de la panique ambiante, je comprenais qu’un autre était déjà arrivé. Il était donc temps de trouver le guerrier, et c’était plutôt facile, il ne cachait rien de sa puissance.
Il se battait contre quelque deux aliens humanoïdes dans un entrepôt. Je m’asseyais à l’extérieur, dos au mur de taule de l’entrepôt attendant qu’il termine ce qu’il avait à faire. Et lorsque je ressentis un corps venir s’écraser contre le mur derrière moi, je me relevai, détendant lentement mes muscles avant de faire surgir une fois de plus ma nouvelle forme de puissance, balayant l’entrepôt de taule d’un puissant revers de la main comme s’il ne s’agissait que d’un carton cachant mon objectif.

La poussière redescendant lentement, j’avançais, pas à pas vers le sayan, apparaissant doucement au travers de la poussière, d’abord une lumière jaune vive émanant de mon œil, puis ma silhouette fine et informe apparaissant lentement comme une ombre, mon rire retentissant légèrement dans le vide nous séparant.

« Bien… Bien… Bien… »

Je disparaissais pour apparaître immédiatement juste derrière le guerrier qui était assis sur un monticule de métal froid et broyé, déposant mes mains sur ses épaules sans y appliquer la moindre force.

« Il paraît que tuer est un pêcher que les dieux punissent. Moi, je te propose une récompense. »


Anticipant un potentiel coup de la part du singe, je disparaissais de nouveau, pour apparaître de nouveau face au chef d’escouade sayan, riant de nouveau alors que des mains s’élevaient doucement autour de moi.

« Cependant, il faut la mériter. »

Les deux mains qui étaient apparues attrapèrent les deux morts, s’y agrippant pour les faire se mouvoir de nouveau, ils étaient sous mon emprise bien que toujours morts. Je claquais des doigts avant de disparaître, les deux morts fonçant sans la moindre attente sur le sayan, le premier sautant en préparant un orbe de ki et le second glissant au sol sur sa droite en faisant apparaître une lame de ki au bout de ses doigts.

« Nous allons venger notre peuple ! »

« Ce dieu nous offre une seconde chance, nous n’allons pas la gâcher ! »

Quant à moi, j’étais sur le toit du bâtiment, observant l’action alors que je masquais ma présence au sayan. Les deux guerriers étaient devenus plus puissants grâce à mes mains, mais ils restaient individuellement plus faibles que le sayan. J'avais notamment augmenter leur force et leur résistance en les ramenant du royaume des morts, cependant, ils n'en étaient pas devenus plus intelligents...

hrp:
 






Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Mai - 0:50
Korn
Korn
Messages : 33
Date d'inscription : 29/05/2018
Age : 21

Feuille de personnage
XP: 12
Power Level: 24 800
Inventaire:
ft. Unnamed
Pacte démoniaque
Un son vint alors perturber la tranquillité et les pensées du Saiyen. Pas un bruit du feu en train de craquer, pas un bout de tôle qui venait de tomber du bâtiment, c’était bien plus fort.
Le bruit fut si violent que Korn ouvrit les yeux immédiatement, voyant qu’autour de lui, il ne restait plus aucun mur de l’entrepôt, mais qu’il se trouvait toujours sur la pile de débris, et que le sol était toujours présent. Le Saiyen commença alors à regarder partout autour de lui, activant son scouter afin de repérer toute forme de vie qui lui aurait échappée.

Après quelques secondes à balayer les alentours du regard, un autre bruit, bien plus doux, vint attirer son attention. Il s’agissait… De bruits de pas. La personne qui approchait n’était pas pressée, au contraire, la fréquence de ses pas prouvait qu’elle faisait preuve d’un calme olympien.
Il était difficile pour Korn d’apercevoir une silhouette à travers la poussière l’entourant, apparue à cause de l’envol de l’entrepôt. Son scouter lui affirmait la présence d’une forme de vie, mais ne pouvait pas en déduire de puissance à cause de la densité du nuage de poussière.
En revanche, le Flamboyant notifia quelque chose, une petite mais vive lueur jaune réussissait à se frayer un chemin au travers de la poussière. Puis, une silhouette commença à se former, donnant à la lumière jaune la place d’un œil sur un visage, suivi d’un rire à glacer le sang.

Alors que Korn s’apprêtait à calculer la puissance de cette entité, elle prononça plusieurs fois le mot « bien », comme si elle venait de trouver quelque chose. La silhouette disparue, et le Saiyen sentit des mains se poser calmement sur son épaule.
D’habitude, Korn ne ressentait pas la peur, sa puissance était telle qu’en général, c’est plutôt lui qui inspirait la peur aux autres, et non l’inverse. Mais cette chose, impossible de savoir si elle avait bougé ou si elle s’était téléporté, il avait été impossible pour lui de suivre de son déplacement. Les paroles de l’identité étaient à glacer le sang, proposant une récompense à la place d’une punition pour l’action de tuer.

Le Flamboyant ne comprenait pas vraiment ce qu’il se passait, la personne n’était pas un Saiyen, ni un gars de la race qu’il était venu exterminer. Par réflexe, il tourna sur lui-même et tenta d’asséner un violent coup de pied à l’entité se trouvant derrière lui, mais en vain. Elle s’était de nouveau téléporté plus loin, cette fois en se positionnant devant lui. La surprise de la situation fit oublier au Saiyen d’utiliser son scouter.
Cependant, il lui était maintenant possible d’observer cette étrange personne. Son corps était tout bonnement incompréhensible. Une tête de squelette à l’intérieur d’une sorte de manteau noir, avec au bout de ses manches des mains squelettiques, mais trouées au centre de leur paume.
C’est alors que des mains identiques, mais plus grandes, apparurent autour de lui. En même temps que cela, cette chose précisa que la récompense dont elle parlait à l’instant devait se mériter. Korn observa les mains s’approcher de ses deux dernières victimes, qui semblaient être revenues à la vie.

En un claquement de doigt, l’entité disparue, et les anciennes victimes du Saiyen revenaient à la charge. Par réflexe, cette fois-ci, Korn posa la main à son scouter afin d’examiner les forces des aliens.

« C-Comment ?! »

Leur puissance avait respectivement quadruplée et quintuplée, le Flamboyant n’arrivait pas à comprendre comment cela était possible. Mais ce n’était pas le moment de réfléchir à ce genre de choses, les deux abrutis étaient devenus plus fort et sans doute plus agressif. Pas le temps de dépoussiérer ce genre de neurones du cerveau du Saiyen, autant utiliser ceux qui sont usés de manière régulière, les méninges pour le combat !

Il était temps pour Korn d’observer les mouvements de ses adversaires. Le plus fort sauta tout en préparant un orbe de ki, alors que le second, moins puissant, fonça sur le Saiyen avec une lame de ki. Il serait trop compliqué d’essayer de combattre les deux débiles en même temps, autant tenter premièrement d’en mettre un à terre pour ensuite s’occuper de l’autre.

Korn concentra alors son énergie, et lorsque l’alien à la lame s’approcha de lui, il relâcha son Aura Répulsive, envoyant d’abord valser le premier alien, puis le deuxième se trouvant légèrement plus loin, lui faisant lâcher son orbe.
Le Saiyen prit ensuite l’alien à la lame en chasse. C’était le moins puissant des deux, s’il s’en débarrassait maintenant, alors il pourrait pleinement se concentrer sur l’élimination du deuxième, plus puissant. Il se rendait alors compte de la perspective du combat que venait de lui proposer cette entité. Certes, chacun des deux aliens étaient à peine à environ la moitié de sa puissance, mais, une fois combinées, ils seraient capables de tenir tête au Flamboyant. Cette remarque réussit à faire afficher un léger sourire sur le visage du Saiyen.

S’envolant en direction de l’alien à la lame, il profita de l’action de son aura pour rattraper l’alien, lui coller une mandale pour l’envoyer valser, et tirer une vague déferlante vers l’endroit où il devrait atterrir. Cela ne le tuera peut-être pas, mais au moins il sera hors-jeux durant un petit moment, permettant à Korn de pouvoir se concentrer sur l’alien à l’orbe. Il pourrait être compliqué pour lui de se battre contre les deux aliens en même temps. Sa Pluie Explosive pourrait lui permettre de réaliser cette action, mais elle consommait beaucoup d’énergie et il préférait la garder s’il venait à se retrouver dans une situation plus ambiguë.
Une fois le premier alien envoyé dans le décor, Korn se retourna, et envoya un Ki Slash à l’horizontale en direction du deuxième alien. Il fit apparaître ses Ki Blades sur ses poignets, et pointa le deuxième alien de sa lame.

« Toi ! Je vous ai déjà vaincu une fois, alors ne pensez pas que vous allez réussir à inverser la situation ! »

Le Saiyen s’envola alors vers l’alien afin de lui asséner un coup direct avec l’une de ses lames de ki. Korn avait également compris une chose. Tout comme lors de son affrontement avec Kodaïan, il allait devoir gérer son endurance et son énergie. Mais, cette fois, il devra gérer tout ça tout en se confrontant à deux ennemis. Il allait littéralement devoir avoir les yeux partout, et pour cela, son scouter et sa détection lui seront utiles. Grâce à lui, il sera capable de savoir quand l’alien à la lame se relèvera et tentera une attaque. Toutefois, la suite du combat ne dépendra que de ses capacités à combattre, à réagir, et à réfléchir.

Regardez bien cher Dieu, vous avez sous les yeux Korn, le Saiyen Flamboyant ! Vous ne serez pas déçu du spectacle qu’il s’apprête à vous offrir.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Mai - 16:24
The Unnamed
The Unnamed
Messages : 38
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : Quelque part entre mon univers et le tiens

Feuille de personnage
XP: -7
Power Level: 30 900
Inventaire:
TITRE


Mon postérieur divin déposé sur le toit de l'entrepôt, qui était maintenant à plusieurs dizaines de mètres de l'endroit, je regardais le singe galactique combattre de nouveau ses adversaires. Je ne m'attendais pas à ce qu'il les élimine aussi aisément que la première fois, après tout, j'avais amélioré leur endurance, leur force, leur vitesse et leur résistance. Cependant, Korn était concentré, même plus, il était discipliné dans sa tenue de combat, séparant ses adversaires afin d'éviter un combat en deux contre un ; c'était intelligent, il était plus fort qu’eux, significativement plus fort, mais il savait qu’un combat direct en infériorité numérique aurai pu lui poser problème, d’autant qu’il n’avait pas eu l’occasion d’analyser les techniques de combat de ses adversaires. Jusque-là, je n’étais pas impressionné, c’est ce à quoi, je m’attendais, un combattant entraîné et discipliné.
Alors que Korn venait de traverser le plus puissant des deux aliens à l’aide d’une de ses lames, celui-ci agrippa le bras du sayan, lui adressant un large sourire alors que son comparse se redressait doucement un peu plus loin, un bras et une jambe brisés dans sa chute… Et pourtant cela ne semblait pas l’empêcher de marcher, de courir même. Il se dirigea rapidement dans la direction de celui qui était à l’origine d’un génocide sur cette planète, faisant apparaître de nouveau sa lame de ki ; au même moment, l’alien qui retenait Korn l’agrippa plus fermement, voulant permettre à son allié d’asséner un coup décisif à leur envahisseur.
Il ne faudrait pas longtemps à Korn pour se débarrasser d’eux en temps normal, mais ils semblaient tous les deux devenus insensibles aux blessures physiques, pas qu’ils ne les subissaient pas, la jambe et le bras du plus faible en était la preuve, cependant, ils ne semblaient pas en tenir compte, comme si la douleur leur était étrangère.

Je me levais de l’amoncellement de taule sur lequel j’étais assis pour marcher en direction du combat, à pas lents, il ne faisait plus aucun doute que ce singe avait été décevant, j’étais déjà persuadé que les deux pantins que j’avais fait apparaître allaient le tuer sans plus de problèmes. C’était sans compter sur la détermination impressionnante du Sayan, malgré la difficulté de sa situation, il parvint à se défaire de l’emprise du premier alien, esquivant par conséquent l’attaque du second.
Observé, cela fit naître un sourire plus grand qu’à l’accoutumé sur mon visage, peut-être bien que je tenais un premier disciple très prometteur… Bon, il ne s’était pas encore débarrassé de mes pantins, mais il avait su montrer une capacité au combat fascinante, avec mon aide, il pourrait devenir un guerrier craint dans la galaxie toute entière, je le voyais déjà écraser les champions de ces pitoyables Kaioshins. Et choisir un sayan était plus que lucide, ces créatures étant capable de décupler leur force en empruntant la forme d’un monstre géant.

Quittant soudainement mes pensées, à mi-chemin du lieu où se déroulait le combat, je m’arrêtais soudainement, atteignant le ciel d’un bond puissant pour m’y stabiliser. De là, j’allais pouvoir mieux observer ce dont mon futur champion était vraiment capable, et pour ce faire, il fallait aussi que je monte la dangerosité de ce combat d’un petit cran.
Les corps des deux guerriers aliens se mirent soudainement à se disloquer en plein milieu de leurs actions respectives, laissant place à des êtres sombres sans visage, leur puissance n’avait pas augmenter, cependant à partir de ce moment, ils semblaient en bien plus grande harmonie, leur style de combat changeant du tout au tout. Korn allait devoir montrer ce dont il était réellement capable pour vaincre ces soldats d’ombre et c’est exactement ce que je voulais.

HRP:
 




Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Mai - 15:29
Korn
Korn
Messages : 33
Date d'inscription : 29/05/2018
Age : 21

Feuille de personnage
XP: 12
Power Level: 24 800
Inventaire:
ft. Unnamed
Pacte Démoniaque
Ainsi donc, voilà un détail que Korn n’avait pas pris en compte. De toute évidence, il n’aurait pas pu le deviner lui-même, la magie étant entièrement étrangère au peuple des Saiyens.

En abattant sa lame pour transpercer le torse de l’alien, ce dernier… N’eut aucune réaction. Le Flamboyant écarquilla les yeux à la vue de la passivité de son adversaire, dans lequel se trouvait coincée sa lame de ki.

« Qu’est-ce que !? »

Pour continuer sur cette lancée, l’alien agrippa le bars de Korn planté dans son corps au même moment que le scouter de ce dernier bipa pour le prévenir que l’autre idiot venait de se relever, et s’approchait sur lui assez rapidement.

Merde, voilà le mot qui retentissait dans la tête du Saiyen. Une situation vraiment compliquée… Pour un Saiyen de bas niveau, si la recrue qui était venue avant lui se faisait avoir par ce genre d’artifice bidon, alors ce n’était pas étonnant que Korn ait été envoyé à sa place pour terminer le boulot. Il lâcha un léger soupire avant de prendre le temps d’adresser la parole à l’alien en face de lui, dont un large sourire venait d’apparaître sur le visage.

« Ce serait plutôt à moi de sourire. »

Sur ces mots, Korn utilisa la lame de ki de son bras gauche pour sectionner le membre de l’alien qui le tenait pour prisonnier, puis fit une petite impulsion pour s’élever dans les airs, laissant le deuxième abrutis porter son coup à son allié.

« J’ai quelqu’un à impressionner vous savez, et on dirait que votre résurrection n’a pas arrangé l’état de votre cerveau. »

Les aliens ne l’avaient toujours pas compris. Seul, l’un sans l’autre, il n’avait aucune chance face au Flamboyant. Ce n’est pas parce qu’ils avaient réussi à l’immobiliser que la victoire avait des chances de leur revenir. Bien au contraire, en se sacrifiant pour immobiliser le Saiyan, il n’y avait qu’un seul qui pouvait l’attaquer, de plus, leur minable résistance avait aisément permis à Korn de se libérer de leur emprise.

Alors que le Saiyen croisait les bras, attendant que ses adversaires ce relèvent, ces derniers commencèrent à agir bizarrement. Leurs mouvements de bras, de jambes, de cous… Ils étaient tous improbables, comme s’ils étaient en train de se disloquer. Leurs corps ce sont alors recroquevillés sur eux-mêmes, une ombre venant les recouvrir par la suite.

*Hum… Sûrement un coup de ce gars bizarre*

L’étrange entité devait certainement être derrière tout ça. Elle le lui avait dit, la récompense qu’elle promettait devait se mériter, et maintenant, elle augmentait la difficulté. Korn comprenait très bien, il se serait senti bafouer d’obtenir une récompense après un combat aussi rapide et pitoyable quant à l’harmonie qui régnait entre ses deux adversaires.

Les ombres formées par les deux abrutis prirent alors une nouvelle forme, plus proche de celle de l’entité que le Saiyen venait de rencontrer. Leur apparence laissait deviner un corps, une silhouette, mais dépourvue de visage, et ils étaient tout deux équipés d’une lance. Utilisant son scouter, Korn remarqua que leur puissance n’avait pas changée. Mais il n’était pas dupe, il le voyait clairement. Contrairement aux deux débiles, ces sortes de soldats d’ombre n’allaient pas séparer, elles étaient déjà en position pour attaquer ensemble.

Il allait falloir se creuser la tête, ces soldats ne seront pas aussi simples à séparer que les précédents aliens. De plus, leurs lances impliquaient le fait qu’ils possédaient une plus grande allonge, là où Korn aurait besoin de plus se rapprocher pour les toucher.

Soit dit en passant, si les soldats possèdaient la même puissance que les deux abrutis, alors il y avait bien une chose qu’ils ne pourraient pas cumuler entre eux: leur vitesse. Sur ce plan, Korn serait toujours le plus rapide, et une idée venait alors de lui germer à l’esprit.

*Ça peut être risqué à la vue de leurs puissances réunies, mais je n’ai pas vraiment le choix, tant qu’ils sont ensembles il n’y a que sur ça que je peux jouer.*

Le Saiyen prit alors une énorme impulsion et s’élança à pleine vitesse vers les soldats d’ombre. Il ne devait pas rater son timing, s’il laissait trop de temps aux soldats, ce serait l’embrochement direct. C’est pour cela qu’il ne s’apprêtait pas à arriver au contact de ses ennemis. Le ki du Flamboyant se concentrait tout autour de lui, et alors qu’il arrivait à peu près à l’endroit où les lances des soldats pourrait l’atteindre, il laissa une nouvelle fois exploser son Aura Répulsive.
Une fois l’aura envoyée, Korn prit le réflexe de faire apparaître une boule de ki au bout de chacun de ses doigts, et de les envoyer autant vers un soldat que vers l’autre. La technique de l’Aura Répulsive est très pratique, et peut même parfois assommer un adversaire qui ferait l’erreur de foncer tête baissée sur Korn. Mais, ici, les adversaires semblaient se servir de leur tête. Ces petites boules de ki ne servaient pas à mettre un adversaire hors-jeux, mais à confirmer leur déstabilisation.

Maintenant que les soldats étaient légèrement séparé l’un de l’autre, il fallait en mettre un hors-jeux. Le Saiyen décida d’appliquer la même stratégie que contre les aliens, et activa son scouter afin de déterminer lequel des deux soldats étaient le plus faible.

« … Ici ! »

Ni une ni deux, Korn s’élança vers le soldat le plus faible. Il devait impérativement réussir à le mettre K.O. avant que le deuxième ne débarque. Tout en volant vers lui, le Flamboyant envoya quelques Ki Slash de manière à détourner l’attention du soldat en l’obligeant à contrer ces attaques. C’est au dernier moment que Korn lancera une impulsion afin d’arriver vers l’arrière du soldat, là où sa lance ne pourrait l’atteindre.

*On va y aller de manière plus violente cette fois*

Plutôt que d’asséner un basique coup de poing comme il l’avait fait précédemment, Korn poserait ses mains sur ce qui ressemblait au corps du soldat, et y feraient jaillir deux Vagues Déferlantes. Le Saiyen avait bien décidé de mettre son adversaire hors-jeux. Si, cette fois, les deux ennemis venaient à se rejoindre, les choses pourraient être bien plus corsées, et l’utilisation de la Pluie Explosive ne serait plus qu’une simple option.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Juil - 13:13
The Unnamed
The Unnamed
Messages : 38
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : Quelque part entre mon univers et le tiens

Feuille de personnage
XP: -7
Power Level: 30 900
Inventaire:
TITRE


Il est difficile de surprendre un Dieu, surtout lorsque celui-ci contrôle l’acte présent, mais pourtant, j’étais impressionné par le primate qui se battait plus loin contre mes soldats. Il ne s’en rendait certainement pas compte, mais Korn semblait gagner en intensité au fur et à mesure que le combat avançait. Mon sourire était toujours aussi large, je pouvais voir que chacun de ses mouvements était inconsciemment calibré pour être le plus efficace possible, à un tel point que les corps des ombres que j’avais lancé contre le Sayan se dégradaient trop rapidement pour pouvoir pousser en définitive le mortel dans ses retranchements, il fallait que je trouve un moyen de lui faire comprendre rapidement qu’il devait m’en montrer plus.
Alors que Korn essayait de se débarasser au plus vite du plus faible des deux soldats et alors qu’il l’envoyait mordre la poussière à l’aide de puissants rayons de ki envoyé au corps à corps, alors que le corps s’effondrait sur le sol sous le poids de l’énergie relâchée par le sayan, le second soldat vit son corps se disloquer à nouveau pour prendre la forme d’un impressionant crâne de dragon, il relâchat en direction du sayan un puissant rayon de magie en un instant. Il y avait peu de chance que Korn puisse éviter ça, mais si jamais il y parvenait, il était certain  de se débarasser  du plus faible, l’angle du tir magique était fait de tel façon.

Même à la distance où je me trouvais je pouvais ressentir la pression et l’exaltation présentent en Korn, son coeur qui essayait tant bien que mal de ne pas s’emballer, son souffle qui était devenu mécanique, calibrer au nanomètre cube d’air inspiré et expiré pour être le plus efficace possible, ses muscles qui ne tremblaient pas une seconde, les mouvements fluides de son corps pour épuiser son endurance le plus lentement possible. Cette danse acharnée qu’il avait mené depuis maintenant de longues minutes contre ses deux partenaires. Il était tant de faire semballer ce cœur fragile, de faire perdre le contrôle de son souffle à ces poumons, de faire hurler ces muscles de douleur, de faire comprendre à cet esprit combatif qu’il, Korn, n’était qu’au premier pallier de ce qu’est la puissance.
Et pour ce faire il n’y avait qu’une seule solution acceptable, la peur, la douleur et le desespoir, faire chavirer une âme bien portante du côté des ténèbres et complexe, mais une âme humiliée, blessée, déchirée, c’est un jeu d’enfant.

Je me téléportais donc une fois de plus, à quelques mètres de là où avait été tiré mon rayon de magie pure, le soldat reprenant son apparence classique. Je regardais le sayan qui se tenait plus bas, attrapant mon soldat à la gorge le soulevant de quelques centimètres alors qu’il ne réagissait pas le moins du monde. Toujours en regardant le primate, mon sourire reprit sa place.

« J’ai été suffisamment diverti pour voir ton potentiel. Mais ce n’est pas suffisant pour que tu sois récompensé. Tu auras simplement réussi à repoussé ces soldats, mais ce que je cherche est plus fort que ça ! Crois-tu vraiment que je vais faire sombrer cette ère dans le chaos avec ces pantins ? »

Je broyais la gorge du soldat à l’aide de la main qui le tenait, le faisant tombe inerte avant qu’il ne disparaisse dans le sol comme s’il n’avait jamais existé.

« Non ! Il me faut des soldats plus forts, des soldats dont l’esprit combatif est tel que leur moral s’est envolé. Je pensais que tu pourrais faire l’affaire… Mais j’ai été déçu, au final, tu es comme les autres singes de ton espèce, faible et inutile. »

Maintenant que j’avais frappé son ego en plein cœur, il me suffisait de frapper son cœur, faire exploser sa rage, pousser son corps et son esprit à leurs limites.
Je disparaissais à nouveau pour apparaître en face du Sayan, frappant de manière vive et rapide le cœur de Korn, il eu simplement le temps de voir mon poing traverser sa peau pour le frapper directement en plein cœur. Mais ce n’était pas son cœur qui avait subit un puissant coup, c’était son âme. Le corps du sayan devait trembler comme jamais, la douleur physique est grande après une telle attaque, mais la blessure spirituelle, elle, est insupportable pour un corps n’ayant pas appris à résister à la magie.

« Je vais arracher ton âme et la dévorer, à moins que tu ne sois encore capable de te battre après avoir subi une telle attaque. Je ne connais aucun mortel qui en soit sorti indemne ! »

Mon rire glaçant prit la place des sons du combat acharné qui se déroulait là quelques minutes plus tôt.

«Hrp»:
 




Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Juil - 1:04
Korn
Korn
Messages : 33
Date d'inscription : 29/05/2018
Age : 21

Feuille de personnage
XP: 12
Power Level: 24 800
Inventaire:
ft. Unnamed
Pacte Démoniaque
Parfait, la stratégie avait fonctionné. Sous les yeux du Saiyen, l'étrange soldat de l'ombre était entièrement consumé par les rayons à bout portant qu'il venait d'envoyer. Encore une simple attaque et bye bye le lancier. Du moins, c'était ce qu'il pensait.

Un étrange bruit vint à l'oreille du Flamboyant, quelque chose qui venait d'être tiré à grande vitesse. Tournant de moitié son visage, il avait pu apercevoir un épais rayon se diriger tout droit vers lui. Le Saiyen entama donc une esquive pour éviter l'attaque en sautant sur le côté. Malheureusement il n'était pas suffisamment rapide, et une partie du rayon vint alors engloutir une faible partie de son avant-bras. Korn fit une très sale grimace.

« ARGH ! »

Bordel, il n'avait pas vraiment idée de ce qu'était ce truc, mais ça faisait fichtrement mal. Il allait falloir éviter de se prendre une attaque comme ça de plein fouet, sinon cela risquerait de le mettre dans une bien mauvaise posture. En tout cas, le soldat de l'ombre, lui, avait été complètement désintégré par l'attaque. Cette étrange créature ne semblait pas y aller mollo avec ses créations.

En parlant de… Lui ? Elle ?… Ce truc venait d'apparaître de nouveau dans son champ de vision, juste à côté du deuxième soldat qui semblait reprendre sa forme à partir d'une sorte de tête.

* Hmm… Ça devait sûrement venir de là. *

Soudainement, l'étrange créature attrapa le soldat par la gorge en l'élevant de quelques centimètres au-dessus du sol. La Flamboyant levait un sourcil face à cette action, tout en croisant les bras. Quoi ? C'était déjà fini ? L'entité commença alors à faire grâce d'une tirade au Saiyen.

Il prétextait en avoir assez vu, et que celui-ci avait lamentablement échoué en ne réussissant qu'à repousser ses soldats. Plus les mots sortaient de sa bouche, plus son visage se crispait en même temps qu'il serrait la gorge de son pantin. De l'autre côté, les sourcils du Flamboyant ne faisait que se froncer davantage, en même temps que son regard devenait de plus en plus noir.

L'entité reprit la parole lorsqu'il lâcha son soldat au sol, ce dernier disparaissant dans le sol comme s'il fusionnait doucement avec. Les mots de l'entité venaient nourrir la colère de Korn, mais il en avait l'habitude, il se serait contenté de partir en lui souhaitant de trouver un autre combattant à sa convenance si cela lui chantait… Jusqu'à ce qu'une certaine phrase soit prononcée.

« Au final, tu es comme les autres singes de ton espèce, faible et inutile ! »

« ... »

Le Flamboyant décroisa les bras, les repositionnant le long de son corps tout en serrant les poings. La colère commençait à le faire frémir de tout son corps.

« J'ai beau porter de l’attachement pour mon peuple… Ne t'avise jamais de m'associer à eux ! »

Son aura éclata par réflexe. Bien évidemment, des exceptions comme l'Astral existait, mais Korn avait horreur d'être associé à ces stupides Saiyens bon à taper des cailloux et à raser des planètes. Il voulut se lancer sur l'entité à pleine vitesse, mais fut stoppé net.




Il sentait quelque chose… Il y avait un truc qui n’allait pas à sa poitrine… À son cœur… Baissant le regard, il vit le bras de la créature, maintenant devant lui, enfoncé dans sa poitrine pendant un court instant, mais il n'y avait rien. Pas de chaire à l'air libre, pas de saignement. L'entité serra le poing, et une vive douleur parcourue l'entièreté du corps du Saiyen. C'était similaire au rayon qu'il avait senti précédemment, mais en bien pire. L'entité lui annonça qu'elle allait dévorer son âme et qu'il ne pourrait pas y réchapper.

La sensation se faisait de plus en plus vive. Le corps tout entier de Korn s'était mis à trembler de douleur, le faisant grimacer de plus belle. Il se laissa ensuite tomber au sol, se rattrapant comme il le pouvait à l'aide de ses bras. Il était haletant, il tentait de résister, mais la douleur était si forte. Il ne pourrait pas la contenir plus longtemps. Il n'en pouvait plus, il laissa alors sa douleur s'exprimer dans un hurlement tonitruant, laissant-même s'échapper des larmes de douleur, alors que l’entité remplissait l'espace sonore avec un rire démoniaque.

Le Saiyen se demandait ce que pouvait être cette foutue attaque pour être si dévastatrice. Il sentait sa peau s’arracher, sa chaire brûler, ses veines exploser. Il sentait le sang couler de part et d'autres de son corps à une vitesse affolante. Des blessures, des entailles, des brûlures ne cessaient d’apparaître partout sur son corps.

Putain de merde… C'était de la magie. Certaines races dans l'univers savaient la contrôler. Il y avait même quelques mages sur Kirta, et ils avaient donné du fil à retordre à Korn à l'époque. En plus de cela, cette entité semblait posséder une puissance tout bonnement incroyable. Si cela continuait, alors il allait y rester.

« … N… »

Mais il ne s'arrêterait pas là. Son corps avait beau vibrer, brûler, saigner. Il ne pouvait pas laisser tomber.

« Non... »

Les bras tremblants, il s'appuya dessus tant bien que mal, laissant son sang couler à flot sur le sol. Il le savait, il ne tiendrait sûrement pas très longtemps. Mais, pour lui, il était hors de question de quitter ce monde simplement en se vidant de son sang et de ses entrailles.

« Faible… Et inutile tu dis ?… »

Il se redressa alors très difficilement sur ses jambes, manquant de tomber à plusieurs reprises. Ses chevilles craquaient sous son poids. Le fait qu'il survive à cette attaque semblait relever du miracle.

« Tu penses vraiment… Qu'un vulgaire Saiyen… Survivrait à ça ? »

Il tenta alors de rassembler son ki au niveau de son poignet droit. Les éclairs d'énergie crépitaient et rejoignaient difficilement la zone voulue. La Ki Blade ne pouvait pas se former entièrement . Elle clignotait à des intervalles irréguliers, tel le néon d'un magasin perdu au milieu d'une planète désertique.

« Et maintenant… »

Il était clairement possible de voir le souffle du Saiyen quitter sa bouche. Mais il possédait toujours ce regard, cette lueur dans ses yeux. Sa flamme intérieure brûlait toujours en lui, et elle était plus vive que jamais.

« Admire… La détermination d'un véritable guerrier ! »

Le Flamboyant éveilla sa flamme tout autour de lui, se dirigeant aussi vite que sa condition physique le pouvait en direction de son nouvel adversaire. Il n'y survivrait certainement pas, peut-être même que son attaque ne fera même pas mouche. Mais c'était là l'une des seules morts que Korn trouvait acceptable. Mourir au combat tout en tentant de défaire un adversaire plus fort que soi.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Aoû - 16:43
The Unnamed
The Unnamed
Messages : 38
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : Quelque part entre mon univers et le tiens

Feuille de personnage
XP: -7
Power Level: 30 900
Inventaire:
TITRE


Le Sayan était à point, il fut, comme prévu, touché en pleine fierté par mes mots, je pouvais sentir sa colère, sa haine, mais aussi la honte qui accablée son être, et je savais pertinemment ce qui allait suivre, ainsi lorsque le combattant fit naître une lame de ki chancelante, je fis taire mon rire, attendant de voir dans un ultime effort ce que ce primate était capable d'offrir. Son regard était froid, son corps avait beau être dans un état lamentable, ses mouvements restés précis et configurés de manière à lui offrir le plus de vitesse et de force possible en fonction de son état, c'était surprenant de voir un mortel aussi bien entraîné. Et je ne fus, en aucun cas, déçu de sa vision, une frappe chancelante, mais très précise, je me déphasais à l'aide de ma magie, observant Korn me passer au travers, faisant un pas de côté pour redevenir tangible, attrapant le bras duquel s'échappait la ki blade. Mon sourire vint de nouveau orner mon visage froid alors que mes yeux brillants se posaient une nouvelle fois sur le jeune Sayan.

"Oui, je la vois... Tu es empli de détermination !"

Soudainement, je brisai d'un mouvement violent le poignet du primate, le libérant de ma main squelettique, alors que son corps avait probablement vibré entièrement à la suite d'une rupture aussi brutale. Ma main revenait doucement se rapprocher de mon visage alors que d'un œil, je l'inspectais rapidement, mais l'autre observant toujours l'alien, mon sourire n'ayant pas bougé d'un pouce.

"Mais je vois aussi une haine aveugle ! Tu es un enfant, tu es en colère, mais tu ne sais pas comment la canaliser, tu exploses simplement, libérant cette fureur sur tout ce qui passe sous ta main."

Je frappais du plat du pied le corps du mortel pour le faire tomber sur le dos, encore une fois un bruit lourd provenant de ses os retentissait alors que son corps subissait la pression du sol dur juste en dessous, Je me rapprochais en quelques pas de Korn, me plaçant au-dessus de lui avant de déposer mon pied sur son torse, y appliquant une pression légère mais suffisante pour diminuer considérablement son souffle pour l'empêcher de me couper dans ce que j'avais à dire. Mon sourire disparu doucement, faisant place à un regard qui était souvent la dernière vision des mortels que j'approchais de si près.

"Regarde, tu n'es peut-être pas aussi inutile et faible que je le pensais..."

Je présentais la main avec laquelle j'avais arrêté son attaque au Sayan, elle était légèrement noircie par le caractère brûlant du ki de Korn. Elle n'avait pas l'air de me faire souffrir, et ce n'était pas le cas, de plus ; elle ne semblait pas être réellement abîmée, simplement brûlée. Mais je voulais montrer à ce mortel que j'avais trouvé une chose qui n'était pas anodine à son sujet. Après tout, il devait être surpris de lui-même, je m'étais présenté comme un Dieu et il avait réussi à m'atteindre avec une attaque.

"Ce que je veux voir, c'est cette colère, cette flamme irrésistible et brûlante d'attaquer à mes ennemis, la voir brûler une planète, un déluge de feu transformant le ciel en véritable enfer. Je veux te voir, toi, au milieu des flammes, exterminer les mortels les plus faibles sans la moindre notion de remords ou d'hésitation. Ressens-tu la puissance destructrice de cette flamme de haine qui brûle en toi ? Je peux t'aider à la canaliser, à la diriger vers tes véritables ennemis, vers MES ennemis. Tu deviendrais le plus puissant Sayiajin de l'histoire de cet univers. Plus fort même que cette ridicule légende de Super Sayiajin. La seule chose que je souhaite, c'est une dévotion sans faille, serais-tu capable d'abattre tes frères si je te le demandais ?"

Mon sourire reprit sa place sur mon visage, mon pied quittant le torse du primate alors que ma main s'ouvrait doucement dans sa direction, le jeune homme devait être heureux d'avoir une alternative si réjouissante à celle de sa mort prématurée et douloureuse.
Le sayan n'était pas dans un très bon état, un côté partiellement brûlé par un rayon de magie pure, l'âme blessée par ma main et le poignet brisé, s'il lui restait encore un atout dans sa manche, ce serait ridiculement suicidaire, mais pourtant si exaltant...
Je ne suis pas un Dieu compliqué, j'ai toujours aimé deux choses : la simplicité et la surprise.
J'espérais seulement qu'après les surprises que ce mortel m'avait offert, il allait décider de devenir simple.

[spoiler:«hrp»]
Un void glitch utilisé pour esquiver l’attaque puis il te brise le poignet, te mets au sol et puis s’en suit le spitch[/spoiler]



Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Aoû - 21:56
Korn
Korn
Messages : 33
Date d'inscription : 29/05/2018
Age : 21

Feuille de personnage
XP: 12
Power Level: 24 800
Inventaire:
ft. Unnamed
Pacte Démoniaque
Malgré son état lamentable, Korn avait réussi à rassembler le peu de force qu'il lui restait afin d'asséner un dernier coup à ce nouvel opposant. Au fur et à mesure de sa course, son visage changeait, ses mouvements devenaient plus fluide et plus rapide. Sans en prendre conscience, une flamboyante colère s'était installée dans son esprit, la douleur de ses blessures s'en était allée. À cet instant, une seule chose comptait pour le Saiyen, se débarrasser de cette entité.

Mais, c'était peine perdue. L'attaque du Flamboyant passa au travers de son ennemi, littéralement. Celui-ci n'avait pas bronché, la lame passait en lui comme si elle passait dans de l'air. L'entité s'était alors décalée, et profita de la surprise de Korn pour lui attraper le poignet d'où jaillissait la lame de ki. Le Saiyen tourna doucement la tête, des gouttes de sueurs commençant à apparaître sur son front, serrant les dents.

Cette chose avait dit voir en lui de la détermination, du moins, c'est ce qu'il lui avait dit avant de lui fracasser le poignet. La Ki Blade disparue soudainement, et le Flamboyant se laissa tomber au sol, hurlant de douleur. Il critiqua alors la colère incessante du Saiyen, le comparant à un enfant ne savant pas la canaliser et la laissant exploser sur tout ce qui bouge. Suite à cela, il poussa Korn à l'aide de son pied, le faisant s'écraser au sol sur le dos, ne manquant pas de faire vibrer ses vertèbres. Ce qui eut pour conséquences de couper sa respiration un bref instant, et donc ses hurlements.

Alors qu'il allait reprendre une longue inspiration et se relever aussi difficilement que possible, l'entité le cloua au sol en appuyant son pied sur son torse. Impossible pour le Saiyen de se dégager d'une telle pression, celle-ci l'empêchant d'ailleurs de pousser la moindre parole. Toutefois, il lui était toujours possible de respirer. L'entité se pencha, faisant de nouveau entrer leurs regards en conflit. Korn voyait quelque chose brûler en elle… Cette chose s'était présenté comme telle… Alors… Serait-ce réellement un Dieu ?

Ce Dieu voulu, par ailleurs, montrer que Korn n'était pas si inutile et faible qu'il l'imaginait en lui montrant sa main, main noircie par son attaque de ki. Le Flamboyant avait-il été capable de blesser un Dieu ? Peut-être, mais il ne s'agissait là que d'une brûlure, rien qui ne permettra de mettre une créature aussi puissante dans le mal. Le Dieu entama ensuite un monologue, une proposition pour Korn. Certaines parties du discours captaient de manière impressionnantes l’attention du Saiyen… D'autres beaucoup moins.

Le Dieu sans nom retira son pied du torse du Saiyen, lui permettant de pouvoir de nouveau prendre la parole, tendant une main vers lui. Son regard sombra légèrement dans les ténèbres, et il prit quelques secondes pour réfléchir à sa proposition. Ce Dieu pouvait avoir raison, la colère de Korn était des restes de l'animosité qu'il avait récupérée de Kirta, et peut-être que cela consistait en l'un de ses points faibles… Y aurait-il un moyen de mettre fin à ceci ?

« Combattre tes ennemis... »

Il restait allongé, pas la peine d'entrecouper ses phrases avec des onomatopées de douleur.

« S'ils sont tous aussi puissant que vous... Alors, je peux me permettre d'entrevoir cet avenir que je vise. Faire s'abattre l'enfer sur eux est une perspective alléchante, très alléchante même... »

Toutefois, son poing se serra légèrement, et sa voix prit une intonation plus grave.

« Cependant… « Exterminer les mortels les plus faibles » ?… Je m'attendais à mieux de la proposition d'un « Dieu »… Cela ne me donne ni remords ni hésitations… Mais un grand guerrier n'est pas reconnu à sa capacité d’exterminer les plus faibles que lui. »

Là-dessus, le Flamboyant était intransigeant. Affronter des ennemis bien plus faibles que soit, il trouvait ça tout bonnement inutile. Mais il y avait autre chose, une autre demande que le Saiyen ne pouvait tout bonnement pas accepter.

« Et je te l'ai déjà dis… Je ne porte peut-être pas mes frères et sœurs Saiyens dans mon cœur… Pour autant je ne m'attaquerai pas à eux sans de réelles raisons… Bien sûr, si l'un d'entre eux venait à poser problèmes, alors je m'en occuperai, comme je vais devoir le faire avec ce traître d'Arachitz… Mais je ne me retournerai pas contre mon peuple aussi facilement…Le seul dont je pourrai vouloir la tête est Tichot. Les autres, peut-être faibles pour le moment, pourront un jour devenir de véritables guerriers si notre roi changeait ses manières de faire. »

Le Saiyen tourna alors son regard en direction du Dieu sans nom qui s'était déplacé.

« Comme tu le dis, je pourrais devenir le plus puissant des Saiyens, mais aussi posséder de puissant frères et sœurs. »

Le Flamboyant commença à faiblement tendre la main en direction de son interlocuteur.

« Par-dessus tout, je hais les personnes se croyant si supérieur de part leur puissance et leurs pouvoirs. »

Difficilement, de l'énergie se rassembla au creux de la main de Korn.

« Alors, soit tu acceptes mes conditions… Soit nous continuons là où nous nous sommes arrêtés. Peu importe ton choix, sache que n'auras pas fini d'entendre parler du Flamboyant. En fonction de ton choix, cela pourra être pour des raisons bien différentes... »

Rien ne pouvait briser la fierté d'un Saiyen, et c'était cette dernière qui permettait à Korn d'imposer ses propres conditions à une entité se présentant comme étant divine. Mais après ce qu'il avait fait, il serait près à la suivre même après sa mort. Soit ils allaient devenir alliés, soit cela serait pour notre Saiyen le début d'une longue route à la puissance pour détruire un Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Aoû - 17:13
The Unnamed
The Unnamed
Messages : 38
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : Quelque part entre mon univers et le tiens

Feuille de personnage
XP: -7
Power Level: 30 900
Inventaire:
TITRE


La poussière tout autour de moi retombait sur le sol, à l'image de la neige qui recouvre les feuilles en hiver, elle couvrait les vestiges d'un combat court, mais intense. Je ne fis pas l'effort d'observer ce spectacle, mes yeux étant rivés sur le saiyajin en dessous de moi, même dans cette position, blessé et accablé, il me tenais tête, chose amusante avec du recul, il n'était certainement pas capable de survivre si je le laissais simplement là, mais il continuait à vouloir me démontrer son inutile détermination. Avant même que le jeune guerrier n'ouvre la bouche pour me répondre, je relâcha un léger soupir, mon aura apparaissait doucement, sans violence mais de façon involontaire, c'était l'expression de ma réaction implicite à ce que le sayan allait me répondre, j'entendais déjà sa voix me répondre avec irrespect et orgueil.
Et enfin, les mots, entrecoupés de toussotements ridicules accompagnés de sang prirent la place du court silence qui s'était instauré.
J'entendais bien sa façon de voir les choses, il se considérait comme un guerrier puissant et ne trouvait aucun intérêt dans l'extermination des faibles. Je souriais, répondant en levant les yeux vers les étoiles, qui étaient visibles malgré la poussière qui tombait autour de nous.

"Les êtres les plus faibles sont un frein à l'avancé de notre univers, leur extermination n'est certes pas glorieuse pour un guerrier comme toi, cependant, s'attaquer à eux forcera les forts à sortir de leur cachette pour tenter de t'arrêter. Et là, je te promets des combats qui seront plus glorieux que la défaite que tu as subis ce soir."

Je regardais de nouveau le sayan toujours allongée sur le sol, mon sourire apparaissant de nouveau subitement.

"Et personne ne te demande de te battre contre eux, un déluge de feu sera largement suffisant !"

Je perdis immédiatement mon sourire lorsque Korn aborda le point suivant, comme je m'y attendais, n'étant pas encore sous l'influence négative de mes ténèbres, son sens de l'appartenance à cette race de singes étais forte. Il ne souhaitait pour le moment pas se battre contre les siens. Intérieurement, c'est un rire qui résonnait en moi, la simple idée de me dire qu'il allait dans quelque temps devenir un fléau pour sa propre race. L'entendre les défendre me donnait simplement plus envie encore de le faire devenir mauvais, je voulais le voir brûler vif ses congénère en riant à plein poumons.
Mon sourire reprit place alors que le guerrier finissait de me donner ses conditions, baissant la tête dans sa direction, l'énergie dans sa main étant si proche d'elle qu'il aurait pu la faire exploser contre sans effort supplémentaire.

"Bien sûr, je ne te forcerai pas à combattre tes congénères tant qu'ils ne se mettront pas en travers de ma route. Quant à tes frères et sœurs, je me fiche bien qu'ils se joignent à toi du moment que je n'ai pas à me soucier de ta loyauté à mon égard. La seule chose que tu dois garder en mémoire, c'est que je ne tolérerai pas la moindre tentative de trahison. Tu vois ce que mon être incomplet est capable de faire, il serait donc idiot de faire exploser cette énergie que tu tiens ; tu ne crois pas ?"

Je me redressais doucement, mon corps se craquelant doucement pendant son mouvement, je regardais ensuite une nouvelle fois le guerrier simiesque dans les yeux, tendant de nouveau ma main vers lui.

"Concernant ce "Tichot", je pense que tu sera bientôt capable de t'en débarrasser toi-même. Va, chasse ce traître dont tu m'as parlé, et quand je te jugerai prêt, je viendrai te trouver, où que tu sois dans l'univers et je t'offrirai la force de terrasser le roi des Saiyajins. Il vaut mieux que ton nom résonne comme celui d'un grand guerrier que comme celui d'une victime sur une planète isolée, tu ne penses pas ?"

Mes yeux jaunes brillants étaient alors la seule source de lumière résonant avec celle émanant de l'énergie du saiyan, créant une atmosphère lourde mais chaleureuse, un paradoxe tout à fait en concordance avec mon être.



Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Aoû - 18:50
Korn
Korn
Messages : 33
Date d'inscription : 29/05/2018
Age : 21

Feuille de personnage
XP: 12
Power Level: 24 800
Inventaire:
ft. Unnamed
Pacte démoniaque
L'entité avait relâché un soupire avant même de commencer à entendre les paroles du Flamboyant. Toutefois, elle était restée très attentives et apportait une réponse à chacune des prises de paroles du Saiyen.

Il en vint d'abord au fait d'exterminer les plus faibles présent dans cet univers. Au moins il comprenait qu'il n'y avait rien de glorieux à éliminer ce genre de personne, mais il y reconnaissait quelque chose de tactique, de stratégique. Se servir des plus faibles pour attirer les plus forts… Korn garda cette idée dans un coin de sa tête. Cela avait beau être de l'ordre des choses qui le répugnaient, il devait admettre que cette vision des choses pourrait s'avérer bien utile. Il n'hésitait pas cependant à appuyer sur la défaite de Korn, froissant légèrement son honneur.

Il avait aussi raison sur un autre point. Pas besoin de combattre, un simple déluge d'énergie ferait l'affaire. Le Flamboyant voyait cela comme une perte de temps et d'énergie, même minime, mais il devait reconnaître que le Dieu marquait un point.

Il perdit ensuite son sourire lorsqu'il entendit le Flamboyant refuser de devoir s'en prendre au sien. Toutefois, il était consentant sur le fait de ne pas le forcer à combattre ses congénères, outre le fait que si l'un d'entre eux venait à s'en prendre directement à lui.
Il n'avait également que faire si d'autres Saiyens venait à former à une alliance avec Korn. Non, la seule chose que cette entité divine refusait, c'était une trahison. Korn roulait légèrement les yeux vers le ciel. Pas la peine d'avoir à le trahir, autant juste partir qu'il n'en aurait plus besoin. Et puis, peut-être que cette entité finira par offrir un combat digne de ce nom également.

Il avait donc fini sa phrase par une mise en garde. Ce Dieu était apparemment incomplet et prônait l'idée qu'il serait idiot de faire usage de l'énergie que Korn venait de faire apparaître au creux de sa main. Peut-être, mais il préférait la garder en main tant qu'il n'était pas certains d'avoir entendu tout ce que cette entité avait à dire.

L'entité divine se relevait doucement, laissant entre ses « ossements » craquer et son corps se craqueler au fur et à mesure qu'il s'élevait, plongeant une nouvelle fois son regard dans celui du Saiyen.
Vint alors un discours qui n'avait pas manqué d'attirer l'intérêt du guerrier de Plant.

Tichot, le fameux roi de Plant que Korn ne portait pas véritablement dans son cœur. Après tout c'est à cause de ses lois qu'il avait été envoyé sur Kirta. Mais, il ne fallait pas non plus oublié qu'il s'agissait du plus puissant des Saiyens. Du moins, pour l'instant. Il avait gagné la figure d'un but à atteindre pour le Flamboyant, d'une place qui lui permettrait de viser encore plus haut.
L'affirmation du Dieu sans nom avait fait naître un large sourire sur le visage du Saiyen. Pouvoir se débarrasser de son roi… voilà une perspective qui ne risquait pas de lui déplaire.

Finalement, le Dieu acheva sa sentence, laissant le soin au Flamboyant d'aller chasser le traître de sa planète. Arachitz pouvait bien se tenir, car son futur opposant venait de découvrir toute une nouvelle facette de l'univers. L'offre de cette entité l'avait boosté, le combat promettait d'être plus spectaculaire que prévu.
Et enfin, quand il sera enfin prêt à accomplir sa destiné de guerrier, alors ce Dieu viendrait le chercher et lui accorder la puissance dont il aurait besoin pour terrasser cet imbécile qu'est le roi Tichot.

« Haha… Tu as raison... »

Il valait mieux que le nom de Korn résonne comme celui d'un grand guerrier.

« La perspective de puissance que tu m'offres va me permettre d'atteindre un nouveau palier. »

Le Saiyen posa son autre poing sur son armure, faisant résonner un léger bruit métallique.

« Cette armure… Elle prouve ma sortie de la seconde zone… En m'occupant de ce traître, je rentrerai certainement sur Plant en entrant dans les Saiyens hauts-gradés. Et enfin, une fois que tu me retrouveras, mon ascension pourra se poursuivre. Je pourrai enfin me rendre dans des endroits encore inexplorés, me battre face à des adversaires me proposant des défis toujours à la hauteur de ma puissance… Je pourrai enfin trouver ce que je recherche. »

Ainsi donc, c'est un « Dieu » qui va aider Korn à parcourir la galaxie… Si ce dernier lui permet de garder une marge de manœuvre sur ces actions, alors il ne voit pas pourquoi il devrait s'y opposer.
Le Flamboyant tourna légèrement la tête, remarquant que l'entité divine lui tendant de nouveau la main, après s'être élevé au-dessus de lui.
Le Saiyen prit encore quelques secondes pour réfléchir, plongeant son regard dans les pupilles jaunes de son interlocuteur. Lentement, l'énergie dans la main droite de Korn s'atténua, jusqu'à complètement disparaître. Il avança sa main en direction de la main squelettique du Dieu sans nom.

« J'accepte ton offre. »

Le contact eu enfin lieu. Cette fois-ci, pas d'attaque dans le dos, pas de contact donnant lieu à une tentative d'asséner un coup, ce qui est rare pour un Saiyen. Maintenant, il serait temps pour Korn de retourner sur Plant. Pour affronter Arachitz, il devrait être au meilleur de sa forme… Ce qui, à ce moment précis, n'était pas vraiment le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Sep - 16:16
The Unnamed
The Unnamed
Messages : 38
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : Quelque part entre mon univers et le tiens

Feuille de personnage
XP: -7
Power Level: 30 900
Inventaire:
TITRE

Le combat avait pris fin, les décharges d'énergie, les explosions de ki et les os se brisant ou étant broyés se turent pour laisser la place à un silence, non pas pesant, mais rassurant au contraire. Ce silence était la preuve que quelqu'un avait gagné, oui gagné, mais quoi ? L'assurance d'une future mort violente ou bien une vie plus longue qu'elle ne l'était originellement ? La seule certitude que nous avions Korn et moi était celle que nous allions tout deux quitter cette planète satisfaits. Korn, car il avait mené à bien sa mission, avait survécu et avait gagné une nouvelle vie pleine de combats à venir ; moi car j'avais trouvé un combattant féroce et puissant afin de mener à bien mes plans, les kaioshins avaient beau être au courant grâce à leurs pouvoirs télépathiques, ils n'imaginaient pas même le chaos qui se cachait derrière mon sourire leur étant destiné.
Non, il n'est pas encore temps que je vous énonce mon plan, je ne suis pas un méchant de BD, croyez-vous seulement que je vais vous en parler si vous avez encore la moindre chance de me stopper ?

Reprenons où nous nous étions arrêtés : Korn, convaincu par ce que je lui avais promis, avança doucement sa main dans la direction de la mienne, mes fins et squelettiques doigts entrèrent en contact avec les siens, il pouvait sans aucun doute ressentir leur froideur alors que je refermais ma poigne autour de sa main frêle de mortel. Un contrat venait d'être passé, mais malgré cela, je ne pouvais offrir tout de suite de la puissance à ce sayan, avant cela, il me fallait être certain qu'il n'allait pas être une dépense inutile.
Je tirai doucement la main de Korn vers moi, lui imposant une légère pression tout au long de sa colonne vertébrale alors que lentement, il pouvait sentir ses blessures les plus graves se rafistoler, non pas guérir, je ne suis pas un saint, mais il devait désormais être en suffisamment bon état pour pouvoir rentrer chez lui avant que ses blessures ne s'ouvrent à nouveau.

"Parfait, tu as fait le choix le plus sage Korn. Maintenant je ne te demanderai qu'une seule chose, tu vas retourner chez les tiens et attendre une nouvelle mission, si tu la mènes à bien, je te retrouverai pour t'offrir la puissance dont tu auras besoin pour me servir. Oh, et inutile de te dire que la mort n'est pas une option pour toi."

Je laissais échapper un léger rire alors que je libérais la main du saiyan de mon emprise, le laissant retomber sur le sol doucement. Me redressant, je posais ma main sur un objet de taille moyenne à notre gauche, tapant dessus à plusieurs reprise, faisant résonner un son métallique avant de me tourner de nouveau vers Korn.

"Vos vaisseaux sont plutôt lents, mais tu devrais survivre au voyage."

Je nous avais transporté au lieu d'atterrissage de Korn, lui permettant de regagner sa planète en faisant le moins d'efforts possibles.

"Une dernière chose : je n'existe pas, peu importe ce qu'on te demande, je te laisse te débrouiller, mais ne parle de moi à personne, la dernière chose dont j'ai besoin, c'est d'une escouade de singes essayant de me retrouver ou de s'informer sur ce que je suis."

Sur ces dernières paroles, je disparaissais dans un léger souffle, laissant le sayan devant lui-même, seul sur cette planète désormais vide.
Apparaissant dans un murmure sur la plus haute tour construite par les Terriens, je regardais la vie grouiller dans leurs immenses fourmilières, un sourire plus grand que d'habitude sur le visage. Je pouvais déjà voir les fourmis courir dans tous les sens en observant une immense lune rouge écarlate s'approcher de leur pitoyable planète, j'entendais les échos des futurs cris de douleur et de terreur de ces mortels quand ils allaient tous brûler. Un orchestre de plusieurs milliards d'instruments hurlants leurs complaintes devant l'espace vide, personne pour les aider, personne pour les sauver, seulement moi, riant aux éclats devant leur désespoir et leur tourment.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Another :: Zone RP :: Espace-