Un forum de RP basé sur Dragon Ball, le manga d'Akira Toriyama, dans un monde où nos héros ne sont jamais nés...
 

 :: Zone RP :: Terre :: Montagnes Rocheuses Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une vibration parcourant l'échine de chaque créature vivante [Solo]

avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : Quelque part entre mon univers et le tiens

Feuille de personnage
Power Level: 24 115
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Ven 3 Aoû - 0:21
TITRE

Il m'est souvent arrivé de me demander si la puissance est réellement le point le plus important d'un être dépassant toutes les limites de la compréhension des mortelles, de me demander comment même un mortel plus grand et plus fort que nous autres divinités transcendantes pouvait ignorer notre complexe supériorité, notre immunité effroyablement efficace à la mort ou encore notre capacité à être partout, tout le temps, pour toujours. La réponse était finalement simple : les mortels ne comprennent pas ce qui parvient à revenir chaque fois qu'ils s'en débarrassent, que se soit une maladie, un insecte ou un Dieu, la seule chose qu'ils comprennent et dont ils s'inquiètent est ce qui résiste à leur poing avant de les écraser, avant de les balayer d'un revers de la main hasardeux sur le chemin duquel ils ne faisaient que, non pas vivre, mais survivre.
Les mortels n'arrivent pas à se rendre compte que le temps passe et que nous dormons, ils ne se rendent pas compte que ne mourra jamais ce qui peut à jamais revenir et qu'au fil des âges seuls les mortels finissent par mourir. Peu nous importe votre existence, peu nous importe votre force, peu nous importe vos actes, à la fin rien d'autre n'existera que ce qui à jamais reviendra, à la fin rien d'autre ne subsistera que ce qui jamais ne disparaîtra...

Perdu dans mes pensées au sommet d'une immense crête rocheuse, ces lignes se forgeaient en moi, une réflexion grandissant lentement, aussi lentement que le germe d'une graine à peine née. Une réflexion qui était le fruit d'une confrontation avec un seigneur démon déchu et déchiré dans le corps d'une humaine... Un démon qui ne se rendait pas même compte que son existence n'était qu'anecdotique, qui ne se rendait pas compte qu'importait bien plus mes recherches que son pitoyable ego meurtri. Dans ma bonté je n'avais ôté que très peu à Yamai, je ne lui avait pris qu'un fragment d'âme et un peu de son temps si peu précieux. Et lui, il ne comprenait pas, il ne concevait pas la grandeur de mes plans.
L'avenir tout entier du Makai et de son opposé me semblait pourtant logiquement bien plus important qu'un simple trône de seigneur démoniaque parmi les dizaines qui naissent et périssent chaque siècles... Malgré tout ceci, ce fut une leçon très enrichissante, j'avais appris que jamais aucune créature ne courberait l'échine devant une aura et quelques mots, mais pas seulement, j'avais aussi appris que ce que je croyais être ma puissance pure et maximale, celle que je possédais n'était en fait qu'un grain de poussière en comparaison de mon véritable potentiel.
Yamai m'avait permis de ressentir un frisson de puissance si exaltant que j'avais pu, l'espace d'un instant, ressentir une vibration de magie pure et absolue. C'est ce frisson que je veux ressentir de nouveau, que je veux attraper et modeler afin d'offrir à ce monde triste et mort un visage plus gracieux, plus pur mais aussi sombre qu'il puisse l'être.

Et la première étape était bien entendu de maîtriser la forme que j'avais pris l'espace d'un instant face au fanfaronnant démon qu'était Yamai.

Alors que je concentrais ma magie au plus profond de mon semblant d'âme, je sentais la magie afflué rapidement, absorbée dans l'air et dans les quelques végétaux autour de moi, mon corps se crispait rapidement avant que je en la ressente de nouveau, cette vibration qui créa une véritable explosion de puissance pure et divine en moi, brisant ma plus simple coquille pour révéler un corps plus grand, un visage plus meurtri et des membres encore plus longs...
Ma respiration qui s'était accélérer se calmait doucement, elle était lourde mais redevenait de plus en plus régulière, des goûtes de magie pure suintant avant se dérober à mon corps pour toucher le sol, le brûlant et le dévorant lentement à quelques endroits avant que finalement je ne me rende compte que je l'avais fais. J'avais repris cette forme différente, je me sentais suffisamment puissant pour détruire ce monde, pour le refaçonner et alors que je baissais les yeux pour observer mes mains, je remarquai que ces dernières tremblaient tant elles étaient soumise à une puissance dont elle ne s'était pas accommodée.

Je me redressais lentement sur cette vide parcelle de terre dominant le monde, je savais comment montrer à toute une espèce qu'ils ne devaient plus nous prier ou nous ignorer, mais qu'il était enfin temps de nous craindre, j'allais offrir à cette terre une démonstration de puissance grondante et implacable, un avant goût de ce qui pourrait les toucher de plein fouet si jamais ils venaient à nous... Non. Si jamais ils venaient à ME défier. Plus de triche, plus de dissimulation. Uniquement la crainte ou la destruction, uniquement la soumission ou la désintégration.
Pour ça je comptais mettre au point un sort à échelle planétaire, une décharge magique, qui, l'espace d'une journée allait provoquer des caprices météorologiques du plus simple au plus dévastateur, il n'y a aucun doute que des humains en mourront, mais c'est un maigre prix à payer pour assurer que tous entendent l'écho de ma voix grondant sous la terre.

Le concept du sort était simple, un murmure envoyer au plus haut sommet de la planète et se diffusant en son cœur avant d'exploser dans une infinité de directions, faisant trembler le manteau terrestre, éveillant les volcans, faisant trembler chaque parcelle de terre et bouleversant les nuages les plus tranquilles tout en faisant résonner mon message jusqu'au coin le plus reculé de la Terre. Certes les dégâts occasionnés à la planète seraient mineurs, mais l'impact sur la psychés des êtres ne faisant pas partis des plus forts serait forcément présent.
Je ne voulais pas que ce sort soit une arme de destruction, mais bien une arme de dissuasion. Evidemment, porté directement sur un être et non pas envoyé sur une planète le sort rendrait certainement sa victime folle à liée, en tout cas s'il ne transformerait pas tout bonnement sa cervelle en une bouillie amorphe... Mais ce n'était pas le but, j'avais des moyens bien plus simple de tuer, ici, le but n'était que de faire naître peur et adoration morbide.

Je décidais donc de commencer à confectionner cette arme redoutable, pour ce faire, je canalisais en premier lieu la majorité de ma puissance magique dans ma voix, créant un sceau d'incantation que je pouvais apposer d'un murmure sur la paume de ma main. Le sceau étant très instable à cause de sa puissance débordante, il s'activerait sur la première chose qui entrerait en contact avec lui, peu importe sa nature, et à vrai dire j'avais peur de détruire ce sommet en y apposant directement le sort. Il fallait d'abord que je l'essai à plus petite échelle.
C'est dans ce but précis que je me transportais instantanément au sommet d'une tour en plein centre ville d'une petite ville sans importance. Dans une souffrance inénarrable, je réduisais de trois quarts la magie que j'avais implantée dans l'incantation sur ma paume.
C’est enfin que d'un mouvement vif, je frappais le sommet de la tour relâchant mon murmure grondant dans la tête de chaque citoyen de cette petite ville tout en y provoquant un tremblement puissant mais cependant bénin.


"Craignez ce que vous avez éveillé, craignez celui qui n'est pas nommé..."


Le grondement muet, j'observais de ma position l'impact sur les mortels, et il semblait que ces créatures étaient encore plus pathétiques que je ne l'avais imaginé... La majorité d'entre elles étaient soit morts, le cerveau réduit à l'état d'une bouillasse inutile, soit dans un état végétatif... Ceux qui avaient mieux finis semblait n'agir que guidée par une folie qui venait de les emporter, là où les plus chanceux gémissaient, pleuraient ou hurlaient à la mort...
Mon sort semblait trop puissant ou trop persuasif pour agir efficacement à si petite échelle.
Avant que quelqu'un ne puisse me voir, je disparaissais pour retourner au sommet du monde, soupirant dépité par ce premier essai qui m'avais pourtant demander beaucoup d'énergie.

Alors que je reprenais mes forces, réfléchissant à la puissance que je devais instaurer dans mon attaque pour la rendre optimale, une voix s'élevait doucement quelques mètres plus bas dans mon dos.

"Ton énergie... C'était bien toi. Au nom du Dai Kaio Shin, je t'ordonne de me suivre, je ne permettrai pas qu'une créature démoniaque fasse disparaître cette magnifique planète !"

Mon corps bougeait de manière très organique, se retournant vers celui qui venait d’interrompre mes pensées. Je pouvais voir à son âme et son physique ridicule qu'il s'agissait d'un Kaioshin, il devait avoir ressenti l'impulsion de puissance de mon sort...
Je restais silencieux, me laissant lourdement tomber plus bas, face au Dieu en herbe qui pensait jouer au héro.

"..."

Je relâchais un très léger grognement en me redressant de toute ma hauteur devant celui qui paraissait désormais minuscule et alors que j'allais lui répondre, il bondit en un instant, frappant ma mâchoire avec une puissance qui dépassait largement celles des deux créatures que j'avais rencontré ici. Le choc m'envoya valser contre une paroi rocheuse, la brisant sur le coup. Un sourire commençait à naître sur mon visage alors qu'il réapparaissait face à moi pour de nouveau frapper à l'aide de son pied, cependant, cette fois mon bras gauche avait intercepté l'attaque, attrapant sa jambe lui imposant une pression rude. Et alors que je faisais apparaître l'une de mes mains sous sa forme de dragon, il nous transporta tout les deux à plusieurs centaines de mètres d'altitude, espérant me faire lâcher prise.
Son initiative eut cependant l'effet inverse, étant dans une position plus libre je pu lever mon bras suffisamment haut pour garantir au Dieu un impact douloureux.
Intelligent, le dieu nous transporta de nouveau juste avant l'impact afin que je le fasse s'écraser dans un lac au pied de la montagne plutôt que sur la roche dure qui jonchait le sol de cette dernière.

"Tu es remarquablement malin pour un dieu de second ordre."

Ma voix résonnait dans la cuvette que formait la montagne et pendant qu'elle le faisait, mes mains apparaissaient les unes après les autres dans mon dos. De son côté, le Kaioshin réapparu face à moi, trempé et haletant à rythme réguler.

"... Qu'est-ce que t'es ?! Ah....J'ai jamais rencontré un démon aussi tenace sur Terre..."

Je laissait mes mains tournaient pour se placer tout autour de nous deux, répondant à sa question avec une pointe d'orgueil.

"Je suis le Dieu maléfique non-nommé, l'incarnation de la manipulation et de la magie impie, banni, immortel et toujours vainqueur !"

Après cette phrase de présentation des plus théâtrales, je murmurer sans que mon interlocuteur puisse l'entendre pour appliquer mon nouveau sort à ma main droite, pendant ce temps, le kaioshin semblait finir de reprendre son souffle, se téléportant de nouveau derrière moi pour me frapper, mais encore une fois, il se faisait attraper avant l'impact par la main qui l'attendait dans mon dos. Je levais ma main droite avant de la déposer sur le crâne du dieu, déchargeant mon incantation directement dans son corps. Il hurlait à la mort alors qu'un mot résonnait dans son crâne sans jamais se taire.

"Meurt."


Après une minute entière de hurlement, le kaioshin se tut finalement, je le lâchais donc, observant son corps tomber à l'eau avant de couler lentement...

"Mmh... Lui non plus n'était pas assez fort pour y résister..."

Oui, ce sort était monstrueusement létal, mais malheureusement, encore une fois, la majorité de mon énergie y était passée... Ce sort était donc parfait comme je l'avais conçu, mais je devais m'entraîner plus afin de parvenir à doser la magie que je lui insufflais.
Enfin, je reprenais ma forme d'origine, me transportant de nouveau au sommet du monde pour m'y allonger, fermant les yeux en attendant que mon énergie revienne. Après tout, j'avais un insecte à écraser et un marché à passer...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Another :: Zone RP :: Terre :: Montagnes Rocheuses-
Sauter vers: