Un forum de RP basé sur Dragon Ball, le manga d'Akira Toriyama, dans un monde où nos héros ne sont jamais nés...
 

Tundra Polar, le faux héros [Validée]

 :: Gestion du RP :: Fiches de personnage :: Personnages validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 30 Juin - 14:35
Tundra Polar
Messages : 26
Date d'inscription : 24/06/2018

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 12 230
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Tundra Polar

Physique

Qu'est-ce que le physique ? Pas grand-chose me direz-vous, ou encore que c'est tout. Pour un Démon du Froid, l'apparence n'est rien qu'une image qui les reliaient au monde physique et cette même image, n'est pas immuable, bien au contraire. Serte les Démon du Froid naissent sous une apparence qui leur est plus ou moins définie par nature et pour le lien du sang, mais celle-ci, bien qu'elle ne vieillira pas trop avec le temps, subira les aléas de la vie et des transformations dont-ils sont maître.

Dans sa tout première forme, il est un Démon d'à peine un mètre soixante, à la peau rosâtre couverte de stries, caché sous un tissu noir tel l'encre, semblable à une seconde peau. Des marques rouges au niveau des joues, dans une teinte rappelant celle des globes qu'il arbore sur ses excroissances jaunâtre semblable à une armure. Sur sa tête, il dispose de deux cornes, totalement asymétrique et pointant vers le haut. La droite est bien plus imposante que la gauche, ils sont de couleur noir. Il détient de même une queue relativement longue, presque aussi grande que son corps lui-même.

Sous sa seconde forme, ses proportions sont nettement plus grande, gagnant quelques tête de haut, ainsi qu'une musculature bien plus volumineuse. Il devient ainsi une véritablement armoire à glace.


Mentale

Tundra est avant tout autre chose, un maître dans l'art du mensonge, maniant les mots bien mieux que les poings, il pourrait ainsi faire croire à n'importe quoi ou presque. On peut dire que le mensonge et pour lui, bien plus qu'une seconde langue dont il est maître, elle est avant tout la première.

Individu réglé et organisé, c'est un être actif, épanoui et entreprenant. Il est conscient dans un combat de la réalité de la chose, sachant lorsque l'adversaire est plus puissant que lui et cherchant dès lors tout les moyens pour dépasser cette difficulté. Il ne fait pas de faux pas même s'il déteste savoir qu'il y a peut-être plus fort que lui. Un certain savoir-faire, une cohérence qui lui permet de savoir prendre la problématique dans le bon sens du terme et de la résoudre facilement. Il sait ordonner ses envies, mettre de l'ordre et les hiérarchiser. Il a une certaine confiance en lui, surtout en matière de psychologie, plus qu'un art du combat. Il éprouve une aisance dans ce monde un peu perdu, n'hésitant pas à profiter des faiblesses des autres à son profit. Des ambitions sans limites, un démon qui aime relever les défis. Il sait ce qu'il désire et comment l'obtenir, de nature calme et calculateur, avec ses qualités, il sait comment jouer son rôle dans un groupe, celui de Chef.

Arrogant et un tantinet méprisant, il prend plaisir à rabaisser d'autres personnes pour leurs erreurs, pourtant, il sait rester courtois et faire comprendre les choses de la manière la plus posée possible. Malgré qu'il est assez calme en temps normal, surtout pour l'image qu'il souhaite donner, il peut pourtant être impulsif et exige en temps normal une gratification immédiate pour tout ce qu'il fait. C'est pour ainsi dire maladif, une tare héritée de ses paires, qui parfois peut entacher sa patience. Son sens de la loyauté envers ses ''subordonnés'' est pour ainsi dire inexistant, il abandonnera sans motif ses alliés après avoir été vaincu, du moins s'ils n'en valent pas la peine. Mis à part son arrogance, Tundra agit également comme un enfant immature et geignard, qui fait des crises quand il n'obtient pas ce qu'il veut, il crie, menace et rentre dans des colères qui pourraient en intimider plus d'un, bien que généralement, il ne fait pas ça en public.

Il ne semble aimer que peu de chose à part lui, il y a aussi bien évidemment le pouvoir, mais aussi l'argent, ou du moins les biens matériels. Si une chose n'est pas à quelqu'un, c'est que c'est à lui, tout simplement, exigeant même poliment des offrandes de certaines personnes. Il va là où il y a du profit. Il a aussi la réputation de ne jamais abandonner ce qu'il fait et il s'y tient la plupart du temps, même si cela peut être suicidaire dans certain cas, image oblige. En bref, c'est un démon pas comme les autres, jouant parfois les héros pour manipuler son monde. Il est prêt à tout pour réussir son objectif et récupérer sa part, de même, il n'hésite pas à se vanter d'une victoire surtout si son adversaire était plus puissant que lui. Malgré ces défauts, il sait se contenir pour que son arrogance ne nuise pas à son objectif. Il connaît la pitié, mais ne l'offre qu'une seule fois et dans de très très rares cas, car l'offrir une fois peut être problématique si l'on n'est pas préparé aux retombées.


Nom :
Polar
Prénom :
Tundra
Surnom :
Seigneur, Haaaa ou encore Maître
Age :
70 ans
Sexe :
Compliqué à expliqué, mais disons Masculin pour faire simple
Taille :
Variable
Poids :
Variable
Race :
Démon Du Froid
Planète d'origine :
Trenzalore
Provenance de l'avatar :
Deviantart - Ishida1694

Histoire

Bien loin est la cour de mon enfance, celle, où depuis des siècles les miens évoluent et cherche à prospérer, … en vain. Qu'il s'agisse de mon père, de ses frères ou de leur propre père, voir même avant eux, tous regrettent les années passé sur leurs piètres trônes, reflet de leurs de rang relativement modeste parmi les Démon du Froid.

Ayant ainsi vu le jour à Ab'insur, capital de la planète Trenzalore, autrement connue comme le domaine souverain farouchement défendu du Clan Polar. Cette planète était, il y a encore des millénaires, propriété du peuple qu'elle avait vue naître, les Trenzalien.  Forme de vie relativement sous-développé et ignorante, la planète fut ainsi colonisé par un paria rejeté de son propre clan. Le peuple autrefois souverain de Trenzalore, faible de ses connaissances, c'est ainsi vue habilement et facilement asservie par cet être tombé du ciel. S'agenouillant devant ce paria qu'ils prirent pour une Dieu, ses êtres au capacités médiocres, devinrent les pions de ce qui devint le clan Polar.

C'est ainsi, sur cette planète, fief du clan Polar, dans cette dite cour, cela même, où je fis mes premiers pas sous les yeux de miens, que je vins à passer les premières décennies de ma vie. Je me souviens encore de cette place immense, arrière cour d'un plutôt somptueux palais, ainsi que de ces statues aux effigies de mes aïeux, imposantes et prestigieuses, régnant ainsi en maîtres sur cette partie du domaine impériale. Des monuments, érigés à une quelconque gloire, symboles d'une réussite faussée et mensongère, souvenir honteux d'une seule vérité, celle d'avoir simplement survécus au temps sans avoir eut le courage de lever le petit doigt pour évoluer, voir de n'avoir que tout raté dans sa vie.

Pourtant, à l'âge qui était le mien à l'époque, ses représentations n'avaient qu'une banale utilité, celle de me permettre de poursuivre autour, d'insignifiante créature pour que ce dernier daignent jouer avec moi, ou du moins, se laisse exploiter par ma petite personne et mes envies d'expérimentation.

Enfant chéri, mon père était véritablement très fiers de moi. Serte, j'avais suivi ses enseignements sur le ki, le combat, la stratégie et ces autres préceptes liés à la magie, tout cela au pied de la lettre, mais pas que. Pour lui, qui semblait pourtant, plutôt regardant, j'avais tout de même fait l’acquisition de ses connaissances, dans un temps relativement court selon ses propre critères. Ne mettant à peine qu'une dizaine d'années, ce qui pour lui, relevait bien plus que d'une base acceptable, me voyant même comme une prodige, ce que j'étais loin d'être. Pour tout dire, il se voilait simplement la face, il était faible, comme tout les autres au sein de cette famille.

Étant très curieux de nombreuses choses au court de mon apprentissage, affichant un certain entrain dans le domaine des sciences, cela me permit d'attirer les grâces d'un de mes oncles, pilier dans le domaine au sein du clan, me permettant ainsi de devenir en quelques années, un scientifique très prometteur parmi les miens. Ce talent dans le domaine des sciences fut même reconnu par mon grand-père, ce qu'à l'âge de cinquante ans, mon oncle n'avait pas reçue avant au moins plus du double.

Pendant cette période, où rien de grandiloquent ne vint à bousculer la vie banal et morose de la famille, je vins à participer à de nombreuses recherches, me penchant notamment sur l'amélioration des dispositifs de création d'énergie mise au point par mes paires, venant alors à contribuer à l'élaboration d'un corps d'armée robotique pour le clan qui était le mien.

Quel opportunité ne vit pas mon grand-père, dans ses êtres de métal. Voyant une chance de redonné au clan Polar ses lettres de nobles, celle-là même, perdu lâchement par son propre père avant lui. Le même qui s'était ridiculisé face à un autre clan au court d'une bataille bêtement déroulé, perdant entre autres ses troupes, une planète, mais surtout la face devant l'adversité.

Tout aller bien dans le plus paisible des mondes qu'était Trenzalore, les habitants vivaient une vie sans soucis, sans guerres, et cela, depuis quelques siècles maintenant. Pourtant, avec l'arrivé de ces unités robotique au sein de ce petit empire, une animosité s'éleva au sein même de la famille.

Ce jour-là, dans l'hémisphère nord de Trenzalore, au cours de l'un des quelques jours fessant partit de cette période de l'année où il fessait le plus chaud, cette période que les Trenzalien nommaient N'Utso, tout vint à basculer. C'était un jour tout à fait normal, il y avait bien de récente rumeur provenant du palais comme quoi l'Empereur avait dans l'idée de guerroyer dans un secteur quelque peu éloigné, mais rien ne présageait que la guerre frapperait à leur porte. Les Trenzalien étaient insouciants, ils étaient bien là les seuls à connaître les tenants et aboutissants du sujet en question.

Ce peuple quasi-pacifique depuis quelque temps maintenant, se pensait à l'abri des conflits, mais ce jour-là en fut tout autre. En moins de temps qu'il faut pour le dire, une immense explosion apparut à l'endroit même où se tenait le palais. Pour ma part, j'étais loin de tout cela, préparé, car ayant vu et entendu des choses, comprenant d'avance ce qu'il allait se passer.

Mon grand-père voulait la guerre, repartir et vivre comme les siens en leur temps, souhaitant parcourir l'espace pour asservir des mondes avec l'aide des unités de ma création. Mon père lui, ainsi que mes oncles, ne virent pas la chose de même œil, ce complaisant dans leur vie paisible et souveraine, ne voyant dans la guerre que la possibilité d'attirer bien plus fort qu'eux, craignant de perdre le peu qu'ils avaient.

Les intérêts divergent, un conflit vint alors à éclater au sein même du palais. Venant ainsi rapidement aux mains, le combat opposa donc mon père et ses deux frères, face à mon grand-père et un petit bataillon d'unité robotisé produit et optimisé par mes soins. Le combat fit rage, aucun ne pouvait véritablement prendre le dessus, du moins dans l'état actuel des choses. La fratrie, ainsi uni, pouvait serte prétendre égaliser la puissance de leur père, mais l’appui stratégique des êtres métalliques permirent à mon grand-père de rivalisé sans mal.

De mon côté, j'avais rapidement intégré un vaisseau en partance pour l'espace, stationnant un temps en orbite de la planète, je pouvais ainsi assit à un spectacle des plus grandiose. Des explosions, immenses, visibles depuis l'espace parcouraient la surface de ce monde. Par ailleurs, utilisant les infos transmis par mes robots sur l'évolution du combat, j'étais au courant du moindre retournement de situation de cet affrontement.

Ne perdant tout contact avec le sol qu'à la disparition du dernier robot quelques instant après la mort confirmé d'un de mes oncles, les seules informations que j'avais à ce moment était l'état déplorable de trois derniers combattants, ainsi que l'était critique où en était la planète.

Les chocs avaient déstabilisé le noyau central de la planète, engendrait d'importants dérèglements météorologiques et sismiques. Le combat en plus de ravager la population, avait aussi scellé le destin de cette planète, dorénavant mourante et prêt à exploser.

Sachant l'explosion de la planète imminente, j'avais fait éloigner mon vaisseau et pus ainsi assister, avec un certain émerveillement, à l'explosion de ce qui fut Trenzalore. Jubilant à la vue de cet événement, je ne perdis tout de même pas de temps pour faire retrouver les corps des miens. Sachant qu'il était possible pour eux de réchapper à un tel cataclysme, je parvins à retrouver des morceau de mes oncles, mais aussi de mon grand-père. M'en débarrassant hâtivement dans l'étoile la plus proche, je parvins de même à mettre la main sur mon père, toujours vivant, mais en piteux état.

Ressortant son corps parmi les débris spatiaux et l'embarquant dans le vaisseau que j'avais réquisitionné, ce dernier me remercia de l'avoir ainsi secourue. Véritablement dans un état déplorable, il crut comprendre mon geste, pensant que j'avais fuis dans l'idée de pouvoir ainsi lui venir en aide. Il imagina même que nous allions tout deux pouvoir régner à nouveau, pourtant, je ne tardai pas à lui faire comprendre, avec arrogance et mépris, que je n'avais aucunement envie de gouverner des gravats, encore moi devoir à partager quoique ce soit avec lui.

Perturbé par mes paroles, il n'eut guère le temps de réagir à mon coup que je vins à lui porter, lui autant ainsi la tête d'un rapide coup tranchant de la main. Me débarrassant de son corps comme avec celui de ses paires avant lui, je pris la décision de partir, laissant derrière moi un champ de gravats.


Quelque temps plus tard, loin de là, dans une autre partie de l'univers, d'innombrable être se mirent à survoler les villages de toutes une planète, réduisant en quelques minutes le peu de défenses que détenait la planète. Mettant à feu et à sang les villages, ces êtres n'avaient aucune pitié.

Sur mes écrans holographiques, j'assistais à ce massacre, souriant face aux effusions de sang, j'attendais le moment venue pour faire mon entrée. Patientant quelques instants, je vins à m'élever et sortis du vaisseau dans lequel je me tenais. Passant du vide spatial à l’atmosphère de cette planète, je vins à me rapprocher du plus grand village que contenait cette dernière. Constatant les corps et les cries, je vins à ouvrir le feu sur les êtres qui rependaient la mort et la destruction.

Nettoyant la planète de ses envahisseurs en peines quelques heures, je vins à m'approcher de certains êtres issus de cette planète. Beaucoup étaient inconscients, certains étaient morts, écrasés ou embrochés par des gravas ou les attaques de ses robots, les autres portaient sur moi un regard à la fois apeuré et empreint d'espoir.



Derrière l'écran

Pseudo : Magellan
Comment avez-vous connu le forum ? DC
Âge : 23 ans
Double compte ? Oui
Un avis ? Il est bien ce forum....
Je certifie avoir lu et m'engage à respecter le règlement : Vous souhaitez vraiment croire sur parole un Démon du Froid, surtout un manipulateur comme lui.

Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Juil - 23:09
Tundra Polar
Messages : 26
Date d'inscription : 24/06/2018

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 12 230
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Je glisse juste un petit Up des familles.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Juil - 13:21
Protein
Messages : 42
Date d'inscription : 27/06/2016
Age : 22

Feuille de personnage
XP: 0
Power Level: 19 500
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Je te valide à 12 000 unités j'ai également changé ton pseudo pour qu'il corresponde au nom de ton perso tu peux aller faire ta fiche technique maintenant o/


Mes statistiques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Another :: Gestion du RP :: Fiches de personnage :: Personnages validés-