Un forum de RP basé sur Dragon Ball, le manga d'Akira Toriyama, dans un monde où nos héros ne sont jamais nés...
 

 :: Zone RP :: Namek :: Villages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Force de l'esprit [Entrainement]

avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 02/06/2018

Feuille de personnage
Power Level: 5 380
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Sam 23 Juin - 14:56
La Force de l'esprit [Entrainement]

Vacant à dépoussiérer les quelques maigres meubles qui composaient sa bâtisse, Theba, jeune Namek dans la force de l'âge, entretenait son foyer avec attention. Ayant acquit cette petite demeure, bâtit par ses aînés et offert par ces derniers à un âge qu'ils jugèrent bons, Theba accepta ce cadeau, gage de la reconnaissance de sa maturité de par ses pairs.

Passant de meuble en meuble un chiffon à la main, il vint par la suite à s’atteler aux vitres, quand bien même, celle-ci n'était guère sales. Passant consciencieusement son morceau de tissu sur le verre globuleux, son regard vint à se poser sur l'un de ses frères, de quelques décennies plus âgé que lui. Ce dernier vacant à ses propres occupations, avait pour habitude de travailler aux champs, plantant comme beaucoup d'autres de ses congénères, des Ajissa. Parcourant le petit village en transportant avec lui de jeunes pouces d'Ajissa, le Namek en question ne portait guère sa charge à bout de bras, usant à la place de ses capacités télékinésique.

Theba contemplant la scène avec intérêt, n'avait pour sa part et par le passé, jamais vraiment porter d’importance à cette faculté. Connaissant son existence et les préceptes d’apprentissage basique de la chose, il n'avait pourtant jamais exercé cette faculté de par lui-même. Portant son regard sur son frère jusqu'à perde de vue ce dernier, le jeune Namek retourna à ses occupations, puis au cours de ces dernières, fut prit d'une hésitation.

Debout au milieu de sa hutte, le morceau de tissu poussiéreux à la main, le trentenaire Namek réfléchissait à l'utilité de cette capacité, autant dans la vie de tout les jours, mais aussi lors de ses escapades mouvementé. Débattant intérieurement sur le pour et le contre de cette tout de même, fabuleuse faculté, Theba vint à envisager son apprentissage.

Se remémorant les dires d'un de ses frères sur le sujet, pour ce dernier, l'un des exercices principaux lorsqu'il est question de télékinésie était la visualisation. Qu'il s'agisse de soi-même ou des objets environnant, visualiser était le point primaire de développement de cette faculté. S'approchant alors de la table trônant au milieu de la pièce, Theba vint à y déposer le chiffon encore couvert de poussière, puis reculant de quelques pas, ferma les yeux commença à visualiser son environnement. Tout comme la méditation, les résultats passaient avant tout par l'esprit et la force de ce dernier pour plier les lois du monde réel.

Visualisant petit à petit au creux de son esprit les éléments qui composaient son environnement, comprenant par ailleurs sa propre personne, Theba vint à focaliser son esprit sur le morceau de tissu placé à la surface de la table. Prenant son temps, vidant son esprit et relâchant quelque peu ses muscles, gardant simplement à l'esprit cette image mentale de ce qui l'entoure, Theba resta planter devant sa table pendant de longues heures.

Cherchant à unifier son essence à celle de l'objet, c'est surtout, mais aussi inconsciemment, à celle des particules de poussières qu'il vint à se lier lors de son apprentissage. Le temps s'écoulant, le jeune Namek ne cessa de faire fluctuer son énergie magique, cherchant l'équilibre, à ne faire tout bonnement qu'un avec l'objet qu'il cherchait à manipuler. Au court de cette période, le morceau de tissu ne bougea pas d'un pousse, pourtant, sans qu'il ne s'en rende vraiment compte, il avait commencer à agir sur quelques grains de poussières.

Après donc quelques heures à méditer et mettre à l'épreuve autant son esprit que son corps, Theba arrêta alors pour tout bonnement faire une pose et reprendre plus tard.


--

Étant parti vaquer à d'autres occupations afin de se changer l'esprit, Theba, convié par ses frères, passa ainsi plusieurs heures à venir en aide à certain de ses derniers au sein même du village. Usant avant tout de ses bras et de ses mains au cours de divers activités, le trentenaire Namek ne rechignait pas à la tâche et donnait de sa personne qu'importe la difficulté. Passant de la culture d'Ajissa, à de la rénovation de certaines huttes dont le temps appliquait ses effets, pour enfin finir par instruire certains jeunes et les amuser de ses capacités, Theba remplit ainsi sa journée.

La nuit ne tombant jamais sur la planète aux eaux vertes et aux pâturages bleutés, le jeune Namek, comme tout ses congénères, profita d'un moment d’accalmie pour prendre du repos. Ne replongeant dans son entraînement qu'après cette pose mérité, Theba réitéra son entraînement, reprenant étape par étape. Reprenant l'exercice sur ce morceau de tissu dorénavant dépoussiéré, l'humanoïde verdâtre, ainsi, assit en tailleur au milieu de la pièce, sa cible posée sur le sol, il vint alors à visualiser de nouveau l'espace environnant. Replongeant son être dans les méandres de la méditation, le jeune Namek, au creux de son esprit, affichait alors, chaque élément de son environnement avec une précision déconcertante.

Se projetant sur ce banal morceau de tissu, cherchant à insuffler en son sein sa propre énergie, Theba établissait tranquillement un certain équilibre entre sa personne et l'objet de sa convoitise. Les yeux clos, l'esprit posé et le bras ainsi tendu en direction du chiffon, seul son poignet et ses doigts fluctuaient légèrement au même titre que l'énergie qu'il laissait s'échapper en direction de sa cible.

Laissant ainsi s'écouler quelques heures dans cette posture d'échanger de force, profitant d'un calme plat qui régnait en maître dans le village, cela desservant alors sa méditation. Le jeune Namek n'y prenait pas encore conscience, mais dès lors, son esprit agissait, bien qu'encore de manière légère, sur le morceau de tissu. Fluctuante au gré de son énergie et des mouvements de ses doigts, la pièce de tissu s'élevait et retombait avec délicatesse.

Intrigué par un léger bruit, sans chercher à rompre la connexion qui le liait à l'objet, Theba vint à lever lentement l'une de ses paupières. Portant son regard vers l'origine du bruit, le jeune Namek distingua pendant un court instant les mouvements étranges du morceau de tissu, puis sentant le lien se perdre au même titre que sa concentration, l'objet vint à saccader, puis retomba au sol pour ne plus bouger.

Il l'avait fait, le trentenaire Namek avait réussit à développer, quand bien même partiellement, cette capacité de télékinésie. Ne restant pas sur ses acquis, il profita tout de même d'une petite pause, pour ce changer de nouveau l'esprit et ce désaltérer.

Reprenant place après quelques minutes à faire tout autre chose, Theba reprit une nouvelle fois son entraînement. Connaissant dorénavant qu'il en était capable, il se devait maintenant de perfectionner son habilité, de pouvoir ainsi en user avec plus de facilité, ce n'était là, que le début d'une période d'entraînement et ce qu'il avait ainsi fait avant, n'était rien comparé à ce qu'il pourra ainsi faire dans le future.

--

Ayant poursuivit son entraînement plusieurs jours durant, échelonnant la difficulté une étape après l'autre, tout en ne négligeant pas le repos de son esprit, le jeune Namek vint alors les jours passé, à atteindre une certain degré de développement pour sa capacité de télékinésie. Étant passé de ce petit et banal morceau de tissu, à des objets de plus en plus volumineux, aujourd'hui, après avoir donner à son esprit le temps de se perfectionner, Theba peut facilement manipuler la table de son domicile avec une certaine aisance.

Étant de base partit d'une forme de méditation, après de nombreuses et laborieuses heures, mais surtout jours d'entraînement, le trentenaire Namek manipulait son environnement les yeux projeter sur ce dernier. Ne cherchant plus à plonger dans son esprit, pour mouvoir ses cibles, il n'en restait sans pour autant, pas moins que concentré et en plein possession de se dernier pour plier à sa guise les choses l'environnant.

Soumettant l'eau à sa volonté, les pierres à la force de son esprit, pouvant parfois même modeler la terre en quelques formes basiques, Theba c'était ouvert à une nouvelle vision du monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Another :: Zone RP :: Namek :: Villages-
Sauter vers: