Un forum de RP basé sur Dragon Ball, le manga d'Akira Toriyama, dans un monde où nos héros ne sont jamais nés...
 

 :: Zone RP :: Namek :: Archipel Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Méditer ? Est-ce bien utile ? [Entrainement]

avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 02/06/2018

Feuille de personnage
Power Level: 5 380
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Sam 16 Juin - 12:15

Assit au pied d'un majestueux Ajisa, qui de loin, concurrencer ses pairs de par son feuillage verdoyant et sa haute stature, se tenait là, juste ici, un Namek répondant au nom de Theba. Assit en tailleur, les poings joins face à lui et les coudes parfaitement alignés, les yeux fermés et sans aucune expression sur le visage, le jeune Namek méditait ainsi depuis de longues heures sous les soleils de la planète verte. Ayant ainsi cherché un certain calme au sein de cet petit archipel, loin, bien loin de l'agitation de son village, mais surtout et avant tout, de ses plus jeunes Namek qui passaient leur temps à joueur bruyamment, Theba voulait être avant tout, seul.

Méditant, complètement stoïque, ne sourcillant guère aux quelconques bruits ambiants, à ses multiples sons qui pourraient pourtant le sortir de son état, le trentenaire Namek ne voyait en eux rien de bien conséquent. Cherchant ainsi une certaine plénitude au sein même de son esprit, Theba, que l'on aurait sans doute ainsi comparé à une statue, avait plongé profondément en son sein.

Se projetant dans un espace de son esprit, propre à sa personne, vide et d'un blanc immaculé, le jeune Namek vint à matérialiser et visualiser son propre corps au sein même cette pièce. Entamant une série de mouvements propres à un entraînement lié au combat, déplaçant ses membres dans un ordre bien précis et fluide, donnant une impression de légèreté, presque semblable à une quelconque danse, Theba utilisait cette visualisation pour parfaire ses bases.

Après de longues minutes à gesticuler seul dans cette espace totalement vide, le trentenaire Namek chercha à visualiser un adversaire. Ne souhaitant pas mettre, sur cet être fictif, un visage familier, car étant les seules choses êtres qu'il pouvait concevoir à cette heure, il fit prendre à cette matérialisation l'apparence d'une ombre noirâtre au physique tout de même proche de sa propre personne. Se mettant face à lui dans une position prêt à en découdre, ce dernier vint à en faire de même. L'ombre bondissant sur lui, Theba riposta rapidement encaissant le moindre coup et enchaînant rapidement de vives riposte à l'égard de son adversaire fictif. Se repoussant violemment à quelques mètres l'un de l'autre, le trentenaire Namek était toujours prêt à en découdre, pourtant une chose vint à mettre son esprit en intrigue, l'ombre en face de lui vint à émettre d'étrange bruit. Son pourtant quelque peu familier, après quelques secondes, Theba comprit qu'il s’agissait là, de coassements.

Forcé à sortir de son état de méditation par une présence sur sa cuisse droite, d'un révéré de la main, il délogea alors un pauvre batracien qui vint à virevolté à quelques mètres. Le Namek, réagissant à son action bien trop réactive, vint alors à s'approcher de l'animal, puis à faire usage de sa magie. Prenant ainsi soin de refermer la petite plaie de cette petite bête dont-il était alors responsable, il attendit que cette dernière reprenne complètement ses esprits, puis une fois celle-ci reprenant son chemin, il s'éleva dans le ciel avec légèreté.

Grimpant ainsi graduellement au-dessus de l'îlot où il avait pris place durant quelques heures, le trentenaire Namek vint à atteindre une certaine hauteur. Surplombant de quelques centaines de mètres un regroupement d'îles, Theba vint à faire rayonner ses yeux, puis en expulsa un rayon jaunâtre qu'il fit s'abattre dans l'eau. Le faisceau frappant le liquide avec une certaine force, vint alors à la faire s'élever sur quelques mètres avant de lourdement retomber. Le Namek tenant le regard, mais surtout le rayon sur sa cible aqueuse, vint à balayer le contour des îles avec le dit faisceau. Frayant son rayon au gré des côtes de cet petit archipel, cherchant à éviter de toucher la moindre parcelle de plage, Theba bougeait les yeux, mais aussi la tête en fonction des contours qui se dressait devant lui, devant de plus en plus rapide à mesure du temps. Pourtant, arriva un moment où son regard, ou plutôt son rayon, vint à rentrer en contact avec une roche en bordure d'un des îles. Fendant la roche net et sans bavure, il vint à stopper son imitions oculaire.

Fermant les yeux, passant ses doigts sur ses paupières, il prit quelques instant pour atténué la chaleur de ses yeux, puis les rouvrit lentement. Portant son regard sur l'eau qui c'était lentement calmé, il réitéra l'expérience une seconde fois, puis une autre encore et ainsi de suite pendant prêt d'une heure. Cherchant ainsi à maintenir le regard le plus longtemps possible, avec tout de même une précision des plus accrue, il s’efforça de pratiqué sur les eaux verdâtres de sa planète, du moins le temps qu'il souhaitait.

Ayant ainsi mit ses yeux à rude épreuve, il prit le temps les reposer, les fermant ainsi pendant un temps, profitant par ailleurs de cette instant pour parfaire son aptitude de vol. Virevoltant, tournoyant, au dessus des îlots à grande vitesse, il mettait par la même occasion ses sens en alertes, du simple fait qu'il volait réellement à l'aveugle, quand bien même il ce trouvait à bonne distance du moindre obstacle.

Après avoir donné de longues minutes de repos à ses yeux, il poursuivit son vol en pleine possession de ses moyens. Passant à la vitesse supérieur, il entreprit de voler à basse altitude, cherchant ainsi la difficulté d'évolution de vol en milieu dangereux. Rasant le sol et esquivant les roches et autres végétations qui obstruaient son chemin, Theba, de par ses déplacements répétés et rapide, dessinait ainsi de petites rainures dans l'herbe à chacun de ses passages. Accélérant au mieux, à chaque tour qu'il compléter et dont-il avait fixer les points de passage, le trentenaire Namek restait concentré sur sa tâche.

Évoluant dans son entraînement depuis un certain temps maintenant, au cours de ses déplacements, il entrevue une ombre planer au-dessus de lui. Bien que rapide, l'ombre elle ne l'était guère, intrigué, il vint à lever la tête, malheureuse au mauvais moment, car il vint à rentré dans un arbre et roula sur quelques mètres un peu plus loin.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 02/06/2018

Feuille de personnage
Power Level: 5 380
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Sam 16 Juin - 15:12

Reprenant ses esprits et se relevant douloureusement, son bras gauche avec lourdement pris, ballant alors sans que le Namek ne peut le bouger autrement. Saisissant le poignet de son bras invalide, il tira dessus avec force et acharnement, parvenant ainsi à l'arracher dans un éclat violacé de sang. Levant le regard, il aperçut l'être responsable de sa mésaventure, un Pteranodon. Le regardant avec un regard froid, Theba vint prendre position, puis à lui jeter violemment son bras perdu au visage. Touchant sa cible, ce dernier n'apprécia guère un tel affront, pourtant, il était bien là pour en découdre, il avait faim.

Face à ce carnivore qui semblait plutôt jeune, le trentenaire Namek n'avait guère besoin de ses deux bras pour rivaliser, pourtant il se devait de retrouver l’usage de son bras perdu. Avec volonté, il parvint à faire repousser son bras précédemment arraché en un éclaire. Le dinosaure n'ayant aucune compassion pour son future repas, vint alors à fondre sur sa proie, au même moment où se dernier cherchait à faire repousser son membre disparue. Esquivant de justesse le bec du carnivore, Theba vint à tendre le bras droit en direction de la tête de l'affreuse bête, puis fit jaillir de sa paume un puissant faisceau d'énergie. Le rayon frappa de plein fouet la créature qui fut expulser violemment sur un rocher.

Fracassé contre la roche, le prédateur écailleux était totalement sonné. Bien que vivant, il allait mettre un certain temps à revenir à lui. Ne cherchant pas à exécuter une simple créature qui chercher à se repaître, quand bien même avait-elle une par de responsabilités dans son malencontreux accident, Theba le laissa et s'envola au loin.

Survolant plusieurs amas d'îlots, laissant derrière lui le Pteranodon qui voulait faire de lui son quatre-heure, Theba s'aventura bien plus loin. S’avançant dans un coin reculé de sa planète natale, un recoin dont-il n'avait guère des habitudes, le jeune Namek constatait avec un air détaché la présence de plusieurs espèces de grande envergure. Dinosaures de diverses espèces, chaîne alimentaire habilement constituée, la nature au sein de la planète Namek était loin de s'arrêter à de quelconques humanoïdes verts.

Poursuivant son périple, Theba vint à poser pied-à-terre dans ce qui s'apparentait alors à un cratère plutôt imposant. Fosse à l’abri des regards et de la faune environnante, l'humanoïde verdâtre pouvait dés lors ne s'occuper que de sa personne et vaquer librement à ses occupations. Composé de quelques arbres et autres roches plutôt volumineuse, cette fosse offrait alors un parfait terrain d’entraînement pour le Namek.

Voulant profité des arbres à disposition, Theba vint à avoir l'idée d'en faire des cibles d’essai pour sa technique de constriction. Faisant face à un de ses imposant végétaux à quelques mètres de distance, le Namek vint à ouvrir la main, puis d'un geste, il étendit son bras. Son membre parcourant la distance qui le séparait de sa cible en à peine quelques seconde, il vint à courber le poignet pour venir l'enlacer autours du tronc. Posant sa main sur l’écorce, il vint à tirer d'un coup d'épaule et son bras s'arrêta net. Ne s’attendant ainsi plus, se dernier serait fortement le tronc qui craquait légèrement sous la pression. Relâchant la force exercé sur l'arbre et écourtant son bras pour le faire revenir à une taille convenable. Réitérant l'expérience en changeant de bras, mais aussi de cible, ce fut au tour d'un rocher de faire office de cible. Allongeant de nouveau et serrant avec force la roche, il vint à relâcher la pression et recommença avec l'autre bras.

Renouvelant l’entraînement de ses bras en alternant les coups, puis de façon simultané sur de différente cibles, Theba cherchant à développer la rapidité et l'endurance de cette technique. Pris dans son entraînement, le trentenaire Namek enchaîna ses lancer le bras durant quelques heures, jusqu'au point où l'un des arbres vint à céder sous la pression de son bras. Ayant exercer une force trop conséquente, le tronc vint à craqueler, puis exploser devant le Namek.


S'approchant pour constater les dégâts, Theba n'était pas trop fière de cette agression envers la nature. N'ayant rien contre le fait d'exploser un caillou, un arbre était tout autre chose, étant donné que les siens qui en replante depuis la catastrophe. S’excusant auprès de l'arbre et de ces congénères, quand bien même n'étaient-ils pas là, il se jura de faire bon profit de cet arbre.

Usant de sa force pour saisir l'arbre, il décida de s'en servir pour poursuivre son entraînement. Le portant à bout de bras, il s'envola avec sur quelques mètres, puis fit quelque soulever avec. Forçant sur ses bras pour les développer, il poursuivit par des passes ou le tronc vint à tourner autour de lui, passant de main en main, allant ainsi de plus en plus vite. Tournant autour de lui, l'arbre vint à lui échapper des mains, emporté par son propre poids et chutant lourdement quelques mètres plus bas.

Descendant, Theba se saisit à nouveau du tronc, il vint à utiliser du creux de sa paume une fin rayon d'énergie, s'en servant ainsi pour trancher l'arbre en plusieurs morceaux. Disposant dorénavant de quelques bûches, il s'en servie alors comme cible, les lançant donc avec force dans le ciel et leur tirant dessus avec des rayons d'énergie très peu concentré.

Saisissant d'une main une bûche, la jetant avec force dans le ciel, puis visant avec son autre main, pour enfin faire feu sur la cible. Renouvelant la chose en envoyer de plus en plus de cibles, cherchant à en toucher le plus, Theba s'exerça jusqu’à l’épuisement de ses ressources végétales.

Prenant ainsi une pose, il vint à s'envoler de nouveau pour aller chercher de l'eau, chose qu'il n'avait pas à manquer en raison de sa position géographique. Venant à s'abreuver d'une main portée à sa bouche, il but jusqu'à en être repus. Venant à s’asseoir en bord de plage, il poursuivit la mise à l'épreuve de son rayon d'énergie en pointant sa main vers l'eau et à tirer sur cette dernière à multiple reprise.

Usant de rayons plus ou moins soutenus pour fluctuer le mouvement de l'eau, balayant par ailleurs la surface de ses mêmes faisceaux, Theba commençait à trouver le temps long, relativement long.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Another :: Zone RP :: Namek :: Archipel-
Sauter vers: