Un forum de RP basé sur Dragon Ball, le manga d'Akira Toriyama, dans un monde où nos héros ne sont jamais nés...
 

 :: Zone RP :: Plant :: Plaines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Tu veux qu'on s'tire la queue ?" [Pv : Korn]

avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 28/11/2017

Feuille de personnage
Power Level: 25700
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Mer 6 Juin - 16:45

Plant était un monde constamment agité. Entre les Saiyans, motivés seulement par la bagarre et la nourriture - qu'il fallait bien taper pour pouvoir la manger - et les divers espèces tout aussi violentes pour espérer survivre, on avait rarement le temps de s'ennuyer.
Sauf quand on s'appelait Kodaïan. Le guerrier du ciel était connu, conspué pour son attitude calme et patiente, mais on ignorait bien souvent ses ambitions cachées. Comme tous les membres de son peuple évidemment, il souhaitait devenir plus fort, ça n'était un secret pour personne.
Seulement l'Astral ne désirait pas taper plus dur que les autres pour le seul plaisir de se cogner avec des débiles. Il avait un projet, un rêve même, et un rêve des plus atypiques.

Kodaïan rêvait de liberté, tandis qu'il volait si haut dans le ciel, dans son domaine solitaire. En aucun cas le guerrier élancé ne voulait asservir les autres peuples ou semer la destruction. En fait, c'était même plutôt le contraire, car plus d'une fois en soumettant des planètes, le Saiyan avait regretté que les siens saccages les magnifiques paysages qui peuplaient la galaxie.
Plant était son foyer, et pour cela elle aura toujours une place précieuse dans son coeur qu'il faisait croire de pierre...mais l'Astral était un explorateur, un simple curieux qui voulait voir toutes les beautés et les mystères que l'Univers avait à lui montrer. Ni plus, ni moins.
Sauf que pour se faire, il devait être fort. Assez fort pour échapper à la volonté de son roi, assez fort pour dissuader même les Démons du Froid et autres monstres de l'approcher. Assez fort pour n'avoir de compte à rendre à personne d'autre que lui-même.

Fort heureusement, c'était dans la nature de son peuple de toujours repousser ses limites...et Kodaïan savait qu'à lui seul il pouvait asservir des civilisations entière, alors qu'il était encore très faible ! Mais c'était bien là le problème. Sans défi, pas de progrès.
Plant, et l'armée...le bridaient. En restant enfermé sur sa patrie, il ne faisait que revivre encore et encore la même journée, les mêmes bagarres, la même peine jour après jour pour de minuscules améliorations. Il lui fallait quelque chose de plus, et surtout de neuf !
Son caractère et son style atypiques ne l'avaient pas empêché d'être un redoutable combattant, au contraire ! Et Kodaïan était persuadé qu'être confronté à de nouvelles formes de combats et de menaces l'aideraient à tendre vers son rêve...seulement comment faire ?
En tant que soldat, il attaquait parfois d'autres planètes...mais rares étaient les combats qui se distinguaient vraiment des autres. Et de la même façon, il ne pouvait choisir ses cibles. Aucune chance donc de partir de lui-même vers quelque chose qui mériterait vraiment sa présence...

Et cela faisait des mois, des années que le Saiyan ruminait cette pensée. Il était coincé sur Plant, prisonnier de sa propre planète et de son propre peuple...mais aucune solution sensée ne lui apparaissait jamais.
Alors il se défoulait comme il pouvait en volant, si haut dans le ciel que personne ne viendrait l'embêter, en quête d'une liberté illusoire. Généralement, il y restait jusqu'à ce que la faim ne le tiraille et l'oblige à redescendre pour assouvir le plus important besoin des Saiyans.
Mais ce jour-là, quelque chose différa. Kodaïan jouissait d'une vue extraordinaire et avait l'habitude d'étudier ses compatriotes plus terre à terre...et il remarqua un individu plus isolé.

Rien de très surprenant à vrai dire, beaucoup de ses semblables aimaient s'entraîner dans leur coin, comme lui. Il aurait pu ignorer cette vision, guère plus qu'un petit point noir au sol même pour lui, mais quelque chose l'étonna.
Habituellement, les Saiyans cassaient tout autour d'eux. Ils frappaient les arbres pour tester leur force, les rocs pour éprouver leur robustesse, ou dévastaient le sol en libérant leur énergie ou des rafales de kikoha. Mais pas celui-ci. Est-ce qu'il se contentait de revoir les mouvements de base ? Ce serait un entraînement particulièrement...pauvre !
Curieux de nature, et aimant les distractions, Kodaïan s'arrêta le temps de réfléchir un instant puis descendit à bonne allure. En se rapprochant, il put remarquer que ce n'était pas un simple exercice de baston...et ça lui rappelait ses propres efforts pour entraîner sa queue, et faire en sorte qu'elle ne soit plus un point faible.
Intéressant.

Entouré d'une lumière claire dans laquelle il volait - à vitesse standard pour lui, vif comme l'éclair pour les autres - l'Astral ne prit même pas la peine de ralentir alors qu'il s'approchait du sol et du guerrier isolé.
Ce n'est qu'à un mètre du sol qu'il inversa sa position et cessa son vol avec habilité pour poser enfin le pied à terre avec souplesse, sans même agiter la poussière autour de lui.


"Hé bien, un Saiyan qui se tire la queue tout seul ? T'as pris un coup de trop sur la tête ou tu es trop faible pour plaire à une Saiyanne digne de ce nom ?"

Amabilité négative détectée. Ouaip, Kodaïan est un grand curieux...mais pas un bon diplomate. Et puis il s'ennuyait, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas tapé quelqu'un, ça commençait à le démanger un bon petit conflit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 29/05/2018

Feuille de personnage
Power Level: 19 800
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Jeu 7 Juin - 15:33
Depuis l'annonce qui avait été faite dans le bar quelques temps auparavant, Korn ne pensait plus qu'à une seule chose pendant ses entraînements, ou plutôt il ne pensait plus qu'à une seule personne: Arachitz.
Il faisait une sorte d'obsession sur le traître de Zelod. Quelque chose l'excitait dans cette histoire.

La sensation d'un challenge. Il faut dire que le Saiyen commençait un peu à s'ennuyer d'avoir seulement à se rendre de planète en planète pour y exterminer les populations. Il voulait un adversaire digne de ce nom, mais surtout un combat serré, dont on ne peut connaître le gagnant à l'avance.

Une puissance de 13 000 unités… Ce n'était pas pour rien que Korn s'était réjoui d'entendre ce nombre. Il s'agissait précisément de sa puissance à ce moment précis. Comme quoi, le destin fait parfois bien les choses.

Mais le Flamboyant ne devait pas se reposer sur ses lauriers. Si le traître était au courant de l'arrivée de plusieurs Saiyens, alors il allait sûrement s'entraîner afin de leur résister. Ce dernier avait beau être un traître, cela n'empêchait qu'il restait un fier membre de la race de la planète Plant.

Korn s'était rendu seul dans les plaines de Plant pour s'entraîner, loin de tous ces Saiyens se tapant dessus et détruisant tout ce qui leur passait sous la main. Le but de l'entraînement du guerrier Saiyen était plus technique que ça.
La queue de singe, symbole de la race des Saiyens, permettant l'incroyable transformation en gorille géant, mais en dehors de ça, elle était également l'encore plus incroyable point faible de cette race de guerriers.
Le Flamboyant le savait, il lui était arrivé plusieurs fois de se faire tirer, voir arracher la queue durant les vingt années qu'il avait passé sur Kirta. Et la fois où il la perdit face au dernier survivant de cette planète aurait pu signer sa mort, si sa colère ne lui avait pas fait oublier la douleur. Mais, il devait y avoir un moyen, un moyen de l'entraîner pour éviter que ce genre de mésaventures arrivent de nouveau.

Le Saiyen aurait bien pu demander de l'aide pour cet entraînement, mais il ne pouvait mettre en jeu sa fierté de cette façon. Si Korn était le chef de son escouade, c'était parce qu'il en était le plus puissant, et il tenait à le rester. Il était donc hors de question que les membres de son escouade découvrent un moyen de supprimer ce point faible, s'ils le voulaiten ils n'avaient qu'à le faire eux-mêmes.

Ainsi, seul, perdu quelque part dans les plaines de Plant, le Flamboyant commença à réfléchir sur la manière de s'y prendre. La première chose à faire était de réduire la douleur procurée par la queue lorsque l'on attrape cette dernière, ou du moins s'habituer à cette douleur.

Le Saiyan faisait onduler sa queue, puis l'avait rapproché de lui, de manière à ce qu'elle soit à porter de main. Il avança sa main, et empoigna la continuité de sa colonne vertébrale. Le choc était inattendu, du moins sa puissance l'était. C'était comme si une onde électrique venait de parcourir tout le corps du guerrier, dont la source était la partie de la queue empoignée par ce dernier.
Il lâcha prise immédiatement, et fut forcé de reprendre son souffle suite à la douleur et à la surprise. Le natif de Plant remarqua alors le contraste de la douleur quand elle est reçue en dehors d'un combat. Sûrement que l'adrénaline ressentit par les Saiyens pendant leurs combats aidait beaucoup à réduire cet effet de douleur, l'entraînement ne s'annonçait donc pas comme étant aussi simple qu'il aurait pu l'être.

Mais, pour autant, cela n’arrêta pas le Flamboyant, qui n'avait pas reçu ce surnom pour rien. À peine avait-il repris son souffle qu'il s'était remis à empoigner l'extrémité de sa colonne vertébrale. Son objectif était simple, essayé de tenir le plus longtemps possible avec la douleur ressentie, tout en cherchant à augmenter la durée de l'entraînement.
Le Saiyen dût marquer plusieurs pauses, dont certaines pour s'éviter de s'évanouir. L'évanouissement serait le résultat d'un échec, il devait parvenir à ses limites, non-pas pour les surpasser, mais bien pour les repousser. Surpasser ses limites reviendrait, pour Korn, à dire qu'il était nécessaire de donner plus que son potentiel maximum pour réaliser l'action voulue. Ce qui, dans le cas de supporter la douleur infligée par sa queue, serait complètement inutile, voir handicapant.

Korn passa plusieurs jours à s'entraîner dans les plaines, apportant avec lui de quoi reprendre des forces, pour ne pas avoir à faire des allers-retours sans arrêt. Au bout d'une petite semaine, les pressions sur le point faible de la race des Saiyens étaient devenues largement supportables. Il était donc temps de passer à la deuxième phase de l'entraînement.

Maintenant que la pression n'était plus un problème, le fait de tirer la queue en était toujours un.

« Hmm... »

Il est plutôt difficile d'envisager une façon de s'entraîner à cela. Le Flamboyant aurait bien pu utiliser un tronc d'arbre à tirer avec sa queue, mais il ne voulait pas prendre le risque de se la faire arracher si celle-ci n'était pas assez entraînée pour ça.

« Bon, j'imagine que j'ai pas le choix. Et puis c'est pas comme si quelqu'un était en train de m'observer. »

Le Saiyen fit alors passer sa queue entre ses jambes, l'empoigna de ses deux mains, et commença à tirer. Nous ne compterons pas le nombre de double-sens que cette phrase pourrait posséder. Cependant, la douleur ressentie par le guerrier à cet instant était équivalente à celle ressentie au début de son entraînement.

Mais Korn se forçait, il s'était donné comme objectif de tenir bien plus longtemps qu'avec une simple pression. Son visage se crispait et des gouttes de sueur partaient de son front pour arpenter son visage de haut en bas.
Un bruit vint alors alerter les sens du Saiyen, semblant venir des hauteurs. A peine avait-il eu le temps de changer la direction de son regarde qu'un autre Saiyen était apparu. Une vitesse incroyable, au point que Korn ne pouvait dire de quel côté ce Saiyen était arrivé, d'autant plus qu'aucunes fissure n'était présente au pied de ce dernier.

Une chose était sûre, c'est que ce guerrier ne manquait pas de cran ! Une entrée en scène vexante, mais bien audacieuse, ce qui était du goût du Flamboyant et qui ne manqua pas de réveiller son envie de combat. Il lâcha sa queue afin de pouvoir dialoguer sans problème.

« Hin ! Comme si les Saiyennes étaient devenues mon principale intérêt ! Tu sais, il existe des Saiyens qui ne sont pas du genre à taper sur tout ce qu'ils trouvent dans le but de satisfaire leurs envies, pour certains, on va dire que ça ne suffit plus. »

Il se tourna en direction du guerrier qui venait d'arriver… Et la plupart de ces questions sur la vitesse de ce dernier ce sont vite envolées, les tatouages ne risquaient pas de le faire hésiter.

« Oh… Voyez-vous ça, l'Astral en personne ! Je comprends mieux pourquoi je n'ai donc même pas aperçu ton envol. »

Le Flamboyant cessa de se donner un air moqueur, et croisa les bras tout en devenant plus sérieux, mais en gardant un léger sourire.

« J'imagine que je n'ai pas besoin de t'expliquer pourquoi je m'amuse à me tirer la queue tout seul, en plein milieu des plaines de Plant. A moins que l'Astral n'aurait pas eu l'idée de ce genre d'entraînement ? »

L'attitude de Korn n'avait en aucun cas pour objectif de prouver une quelconque supériorité. En tant que Saiyen chef de sa propre escouade, il avait déjà quelques fois entendu parler de Kodaïan, surnommé l'Astral. Il savait également que leurs façons de penser semblaient assez similaires.

La plupart des habitants de Plant aurait profité de l'occasion pour sauter directement à la gorge de son adversaire. Ce que Korn recherchait, c'était un vrai défi. Certainement qu'il ne refuserait pas à combattre l'Astral.

« Au fait, moi je m'appelle Korn. Mais j'imagine qu'une présentation à la manière des Saiyens nous permettras de faire plus ample connaissance non ? »

Le Flamboyant prit donc quelques distances d'un petit bond en arrière, et prit sa pose de combat. Le bras droit légèrement tendue vers l'arrière, ainsi que le bras gauche venant s'élever à hauteur de son visage, ses jambes semblant prendre les mêmes directions sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 28/11/2017

Feuille de personnage
Power Level: 25700
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Jeu 7 Juin - 16:13

Tiens donc, ce type qui ne semblait pas des plus futés - mais sûrement pas des plus stupides puisqu'il procédait à un entraînement quelque peu inhabituel - avait au moins tenté d'avoir de la répartie. Et si la réponse ne fit même pas bouger un poil de nez à l'Astral, il souleva au moins un point intéressant.
Apparemment, ce punk était du genre à ne pas se satisfaire du "quotidien Saiyan", comme lui. C'était inattendu de rencontrer un "camarade", restait à savoir maintenant si cela suffirait à en faire une bonne rencontre.

Et pour aller de surprise en surprise, voilà que le collègue le reconnaissait, probablement grâce à ses tatouages au vu de la façon dont son regard s'était attardé dessus. Bon joueur, et fier qu'on l'identifie grâce à ses véritables attributs, Kodaïan se fendit d'une parodie de révérence.
D'autant que pour le brosser dans le sens du poil, le Saiyan complimentait sa vitesse, ce qui n'était pas pour lui déplaire.
La suite le laissa plus circonspect. En bon guerrier, celui qui se présenta ensuite comme étant "Korn", un nom qui ne lui évoqua que vaguement quelque chose, comme tant d'autres, essaya de lui retourner sa pique. Cependant, il semblait penser que l'Astral était déjà passé par cette étape. Autrement dit, après avoir reconnu sa vitesse, il lui reconnaissait son intelligence.
C'est bien la première fois qu'un Saiyan random ne l'accueillait en soulignant les deux caractéristiques dont il était le plus fier. C'était même déstabilisant.

Puis, étant visiblement encore plus impatient que lui de se dégourdir les pattes, Korn lui proposa une bagarre/présentation dans les règles. Bon, Kodaïan en était certain à présent : C'était un crétin.
Mais un crétin sympathique. Il préférait un idiot honnête et direct plutôt qu'un sournois vicieux et rusé.
M'enfin ce n'est pas pour autant qu'il se montrera plus tendre avec lui !


"Tu es bien courageux de me défier, Korn, puisque tu sais qui je suis dit l'Astral en faisant craquer son cou mais ton offre me convient. Essaye juste de ne pas cligner des yeux."

Contrairement à lui, Kodaïan ne prit pas la peine d'adopter une garde tenace. Il resta debout, décontracté. Pendant quelques secondes, il pesa le pour et le contre de plusieurs plans. Ce guerrier avait l'air un peu plus "subtil" que les bas-du-front habituel. Il bougeait souplement et se distinguait de par sa mentalité.
Cela dit, à vue de nez, il semblait plutôt du genre offensif...pas trop le genre de gars avec qui il fallait rester au contact. Bon, un peu comme tous les Saiyans en fait, voire même tous les adversaires. L'Astral encaissait relativement mal les coups directs...le meilleur plan serait donc de lancer un assaut éclair, de se donner à fond pour l'épuiser le plus vite possible et se mettre ainsi hors d'atteinte de ses attaques.
Mais le rêveur solitaire était joueur. Ce n'est pas tous les jours qu'il croisait un guerrier aussi...simplement franc. Ce serait du gâchis que de ne pas faire durer un peu le plaisir. Et puis, les combats étaient toujours meilleurs quand ils duraient un peu, non ?

Sans prévenir, Kodaïan tira un faible Kikoha à ses pieds pour soulever un important nuage de poussière. Peu après, l'Astral projeta une boule d'énergie dans une trajectoire courbe en direction du flanc droit de Korn en s'envolant pour suivre le même trajet, en miroir, pour attaquer du côté gauche, entouré de son aura brillante.
Il se préparait à poursuivre son adversaire si celui-ci se dégageait vers l'arrière pour esquiver le double assaut, ou mieux encore s'il faisait l'erreur de s'envoler. Kodaïan excellait tout particulièrement en combat aérien. Et si jamais le Saiyan le chargeait pour le contrer, alors l'Astral n'aurait eu qu'à s'écarter, lui flanquer un coup en passant et reprendre ses distances.
Mais au lieu de tout cela, Korn dézingua son kikoha d'un coup tranchant et s'avança dessus maintenant que le passage était libre.

D'accord, il l'avait sous-estimé. En cela au moins, l'Astral devait bien le reconnaître, Korn faisait preuve d'une certaine astuce et d'audace. Mais ça ne suffirait pas contre lui, et au lieu de le poursuivre Kodaïan stoppa sa course pour tirer une vague déferlante d'une seule main.
"Une politesse", on appelle ça chez eux. Une bonne façon de faire monter la tension progressivement, d'exprimer leur nature violente, de tester les forces et faiblesses de l'adversaire et le tout sans épuiser son énergie.
Finalement, la journée allait sûrement bien se passer. Rien de tel qu'un petit combat aussi inattendu qu'intéressant pour se remonter le moral et apprendre un ou deux trucs.



Hrp : En bon gentleman, koda commence les "présentations" à 40%
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 29/05/2018

Feuille de personnage
Power Level: 19 800
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Jeu 14 Juin - 15:33
La réponse de l' Astral ne se fit pas attendre, il salua tout d'abord le courage dont Korn faisait preuve en lui proposant de combattre. Comme il l'avait si bien dit, il devait savoir à quoi s'attendre en le combattant.

« Ce n'est pas en continuant de me battre contre des Saiyens aussi bêtes que leurs pieds que je réussirai à devenir plus fort. Les challenges, y a que ça pour pouvoir s'améliorer du mieux qu'on le peut ! »

Une fois les flatteries terminées entre les deux combattants, Kodaïan s'était permis de donner un dernier conseil à Korn : Ne pas cligner des yeux.
Un réel conseil, l'Astral était connu pour son incroyable vitesse, rien que le perdre de vue pourrait mettre notre Saiyen en mauvaise posture.
« Don't blink. Don't even blink. Blink and you're dead. » comme disait l'autre.

Dans ce cas, on pouvait dire que l'entrée jeu n'était alors pas favorable en l'honneur du Flamboyant.
Son adversaire n'avait même pas prit la peine de prendre une pose de combat. À la place, il avait pris l'initiative d'envoyer une légère boule de kikoha à ses pieds faisant s'élever un nuage de poussière autour de la zone dans laquelle il se trouvait.
A peine le combat avait-il commencé que Korn venait déjà de perdre son ennemi de vu, s'il voulait réussir à vaincre l'Astral, il allait devoir la jouer intelligemment, il était loin d'être comme les autres.
Soudainement, une boule de kikoha était sortie du nuage de poussière, afin d'atteindre Korn sur la droite. Sa première idée aurait été de l'esquiver, mais cela paraissait trop simple.

Il ne devait pas sous-estimer la vitesse de l'Astral, une simple esquive ou un simple saut pour éviter l'attaque le ferait se retrouver en mauvaise posture, étant beaucoup moins à l'aise dans les airs que son adversaire. Sans parler de l'idée de le contrer de face, notre Saiyen savait qu'il n'était pas assez rapide pour tenter cela, son adversaire prendrait vite l'avantage.

Une idée germa alors dans l'esprit de Korn. L'attaque qui était lancée était une attaque en miroir, le but pour le Saiyen en face étant que son opposant évite la boule d'énergie, afin de le reprendre en tenaille de l'autre côté. La première attaque était donc, quoi qu'il arrive, vouée à l'échec, et ceux dès qu'elle fut lancée. Dans ce cas-là, personne ne s’attendrait à ce qu'elle fonctionne.
Ni une ni deux, le Flamboyant fit apparaître sur sa main droit l'une de ses Ki Blades et s'élança sur le kikoha, la tranchant en deux et le faisant exploser. Une fois passé à travers l'explosion, le Saiyen s'était alors servi de ses pieds et de sa lame pour stopper sa course au sol, tout en se mettant face à son adversaire.

Comme il l'avait prévu, Kodaïan se trouvait face à lui, ce qui fit esquisser un léger sourire à Korn. Voilà exactement ce qu'il attendait ! Enfin un combat demandant de la réflexion, où les opposants ne passent pas leur temps à se mettre des pains à la figure de plus en plus fort jusqu'à ce que l'un d'entre eux tombe au sol.

Mais le combat ne faisait que commencer. Korn le sentait, l'affrontement allait devenir de plus en plus intéressant. L'Astral avait stoppé sa course, levant son bras en direction du Flamboyant pour lui faire parvenir une vague déferlante.
Kodaïan n'était pas rapide que dans ses déplacements, ses coups l'étaient également. Cette vague déferlante était difficile à esquiver, Korn pouvait tenter une esquive mais, à cause de sa vitesse, aurait certainement été touché. Cependant, la vitesse de l'attaque en semblait pas proportionnel à sa puissance, celle-ci avait l’air assez faible en comparaison à sa rapidité.
Le Flamboyant tendit alors son bras également, envoyant lui aussi une vague déferlante de sa main gauche. Il ne lui avait alors suffit que d’augmenter d'un seul coup sa puissance pour faire s'annuler les deux attaques.

En enchaînement, Korn fit apparaître de petites boules de ki à l'extrémité de chacun de ses doigts. Il croisa ses bras devant lui en forme de X, et sauta de manière à pouvoir envoyer les kikohas circulairement autour de Kodaïan..
Le but ici n'était pas de le blesser, mais de l'empêcher de se déplacer. Si l'Astral se retrouvait dans l'impossibilité de se déplacer, alors il serait simple pour Korn d'arriver au corps à corps et de prendre le dessus. Et si jamais Kodaïan venait à tenter d'esquiver cette attaque, la taille des kikohas ferait qu'il pourrait se heurter à l'un d'entre eux sans l'apercevoir, et là : Boom !

Korn préparait son impulsion, si son opposant se retrouvait coincé au milieu des kikohas, ou s'il venait à entrer en contact avec l'un d'entre eux par inadvertance, il serait immobilisé pendant un petit moment. Notre Saiyen profiterait alors de la situation pour foncer sur son adversaire et pour lui asséner un coup de poing qu'il sentirait alors passer. Les politesses de bienvenue, c'était une chose, la suite en était une autre.

Si la stratégie du Flamboyant venait à échouer, alors il se préparerait à rejoindre le sol tout en prenant une pose défensive. L'attaque lancée allait certainement faire s'élever plusieurs petits nuages de poussière, allant obstruer la vision du champ de bataille. S'il restait au sol, notre Saiyan réduisait les possibilités de déplacement de son adversaire, et pourrait ainsi plus facilement tenté de le suivre du regard malgré sa vitesse. Dans les airs, il serait une cible trop facile.



HRP: Comme convenu dans ton post, Korn a évité ta première attaque. Pendant l'utilisation de sa vague déferlante, il passe pendant un léger moment à 70% de sa puissance pour faire s'annuler les attaques.

Il t'envoie ensuite de très petits kikoha circulairement autour de toi, et s’apprête à t'asséner un coup de poing à 50% de sa puissance s'il te touche. Sinon, il rejoindra le sol en position défensive à 50% également.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 28/11/2017

Feuille de personnage
Power Level: 25700
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Jeu 14 Juin - 18:46

Pour dire vrai, Kodaïan ne s'attendait pas à rencontrer un véritable "semblable" en venant ici par simple curiosité. Tout au plus, il pensait trouver un énième Saiyan comme les autres, un acharné du combat, avec au moins à son crédit une bonne détermination.
Au lieu de quoi, Korn était un peu comme lui. Il voulait progresser, repousser ses limites, se surpasser toujours plus par des défis dignes de ce nom...et se battre avec sa tête. L'Astral avait eu tort de le considérer comme un idiot parce que sa tête ne lui revenait pas - comme avec n'importe qui à vrai dire - car son interlocuteur se désespérait autant que lui de la stupidité de leurs pairs.

D'autant qu'il avait du cran le gaillard, ce n'est pas tout le monde qui mettrait à mal ses plans en fonçant droit sur ses attaques, tout en répliquant dans la seconde qui suit. Sans nul doute possible, Korn n'était pas le dernier des manches, et cela promettait un combat intéressant.
D'autant qu'au lieu de lui foncer dessus, comme l'aurait fait n'importe quel Saiyan normalement constitué, ce qui aurait été une énorme erreur car la vitesse de l'Astral lui permettait de retourner la plupart des engagements frontaux à son avantage, l'autre guerrier avait préféré prendre de la hauteur pour lancer une étrange technique.
Très étrange technique même. Doté d'une excellente vue, Kodaïan vit très distinctement les minuscules boulettes de Ki pleuvoir autour de lui. Voilà un truc qui n'était typiquement pas Saiyan. Lui le premier, les fils et filles de Plant aimaient les attaques franches, impressionnantes et dévastatrices. Ils tiraient des rayons démesurés et ravageurs, pas des toutes petites particules ridicules.

Gardant un oeil sur les boulettes, au cas-où elles se jettent subitement sur lui, Kodaïan remarqua que Korn se préparait à charger. Hm...ce punk avait déjà prouvé qu'il espérait jouer sur la ruse et ne tenait pas à engager un combat frontal avec lui, la combinaison d'une attaque peu intimidante et d'une charge contrastait brutalement avec ce qu'il avait déjà montré de sa personnalité.
Soit Korn était finalement juste un demeuré qui s'imaginait au-dessus de la masse, soit c'était un piège tellement évident qu'il en devenait bien déguisé. Cela dit, en l'absence de plus d'informations, l'Astral n'avait pas le temps de réfléchir à un véritable contre purement technique, un truc pour désamorcer ce piège qui se refermait sur lui avec élégance.
Féru de liberté, Kodaïan n'aimait pas qu'on essaye de l'attraper, de quelque manière que ce soit.

Avec un demi-sourire féroce, il s'amusa d'avance de sa solution. Il aimait écraser ses adversaires et démanteler leurs plans à tel point que leur volonté vacille et qu'ils perdent confiance en eux-même...mais il savait aussi appliquer des méthodes plus "franches", même à courte portée. Il était un Saiyan après tout, un expert du corps-à-corps !

Bien loin d'esquisser le moindre geste de fuir, Kodaïan leva au contraire sa garde et laissa sa force augmenter un peu, jugeant que le temps des politesses était terminé mais pas l'échauffement. Juste ce qu'il fallait pour pouvoir imposer son rythme, frapper assez fort pour tenir l'adversaire en respect, plus vite que ce dont son opposant semblait capable et encaisser à peu près correctement si jamais ça se passait mal, on n'était jamais à l'abri d'une mauvaise surprise...
Il était désormais prêt à accueillir Korn comme il se doit. Jouant le jeu de la bête piégée jusqu'au dernier instant alors que le punk lui fonçait dessus, il laissa le poing de son adversaire approcher, à peine quelques centimètres de son propre visage avant de faire scintiller son aura, la transformant en véritable flash éblouissant et d'enfin pencher la tête de côté, juste assez pour esquiver le coup qui frôla sa joue alors que son propre poing filait comme un éclair sur le nez de Korn et que ses minuscules projectiles explosaient tout autour d'eux.
Un contre précis, une fière démonstration de sa précision, mais hélas peu puissant. Il avait beau être vif comme la foudre, il manquait de force....mais il savait remédier à cela.


Profitant que l'autre Saiyan était probablement encore en train d'essayer de rouvrir les yeux,  entre sa Passe étincelante qui laisse des traces sur la rétine et un coup sur le pif qui brouille la vue, Kodaïan lui décocha un coup de pied fulgurant sous le menton pour le redresser afin d'attraper sa jambe avant de faire volte-face et de le frapper contre le sol derrière lui.


"Pas mal, pas mal commenta l'Astral en croisant les bras, laissant sa queue remuer derrière lui mais tu laisses encore trop de chance à ton adversaire de répliquer. J'aurais aussi bien pu t'envoyer une Vague déferlante en pleine poire, tu te serais toi-même empêché de l'esquiver."

Allons bon, voilà qu'il lui donnait des conseils...mais après tout, ce n'était pas désintéressé. Ce p'tit là n'était pas mauvais. Plus vif que ses congénères moyens, de corps et d'esprit, il faisait preuve de franchise et même de sympathie. Des tas de qualités, enfin sûrement, qui se faisaient trop rares chez les Saiyans.
Kodaïan avait alors tout intérêt à ce qu'il reste en vie et continue à progresser, pour lui offrir un adversaire digne de ce nom, si bien qu'il ne se rendait pas compte que dans son arrogance il s'exposait largement à une attaque aussi soudaine que sournoise, ayant trop l'habitude de dominer ses adversaires jusqu'à les dégoûter du combat, ou à faire confiance à l'honneur (ou la stupidité plutôt) des guerriers moyens.
Et puis de toute manière, un combat qui s'annonçait aussi plaisant...cela serait vraiment dommage de ne pas faire durer le plaisir ! Lui qui se plaignait encore dix minutes plus tôt de ne rencontrer que des imbéciles, voilà qu'il tombait enfin sur un Saiyan avec plus de deux neurones. Sans le considérer comme un ami il pourrait au moins en faire une sorte de rival, éprouver ses ruses à mesures qu'il les inventait plutôt que de seulement échanger des marrons comme deux ivrognes.



Hrp : En réponse, Koda utilise sa Passe étincelante (une espèce de Morsure du Soleil/Taiyoken rapide avec  tout son corps, te colle un direct sur le nez, te tape au pied et te tape par terre tout court, le tout à environ 60% de puissance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 29/05/2018

Feuille de personnage
Power Level: 19 800
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Ven 15 Juin - 16:09
Tout se passait bien, beaucoup trop bien même…
La stratégie que Korn avait élaborée pouvait certes fonctionner, mais il ne fallait pas oublier que son opposant était l'Astral, un Saiyen très rapide, réputé pour être souvent le seul survivant de son escouade à revenir sur Plant. Et ce que venait de voir le Flamboyant, c'est que, comparé à ce que beaucoup de Saiyens débiles s'amusent à dire, c'est qu'il ne revenait pas à cause de sa lâcheté.

Les petits orbes de kikoha s'étaient positionnés comme l'avait voulu leur lanceur, qui entama alors une course en direction de son adversaire. Mais… Korn pensait tout de même qu'il tenterait de réagir, de peut-être vouloir, voir réussir à s'échapper. Au lieu de ça, il esquissa un très léger sourire que notre Saiyen ne pût apercevoir.
Il ne bougeait pas d'un poil. Étant sûr de son attaque, Korn continua sur sa lancée, visant le visage de Kodaïan. C'est quand son poing allait atteindre sa cible qu'une forte lumière commença à émerger très rapidement du corps de cette dernière. Un flash de lumière aveuglant pendant quelques secondes, bien trop long pour ce genre de combat.
Le poing de Korn n'avait jamais rencontré sa cible, ne traversant que du vide. Et pour en rajouter, c'est finalement le poing de l'Astral, qui lui avait réussi à toucher son opposant en pleine poire, tandis que les projectiles explosaient autour d'eux.

Envoyé vers l'arrière par la puissance du coup, le Flamboyant tenta de reprendre ses esprits, le flash de lumière et le coup sur le nez n'allait pas vraiment l'aider à se remettre dans le combat. Et pour couronner le tout, il ne vit qu'au dernier moment le pied de l'Astral venir rencontrer violemment le dessous de son menton.
Mais ce n'était pas fini ! Korn avait face à lui un guerrier incroyablement intelligent, réussissant à palier de manière ingénieuse à son manque de force, de part sa stratégie et sa vitesse. Alors que notre Saiyan était encore en train de voler par la force du dernier coup reçu, l'Astral lui attrapa la jambe et lui fit faire un incroyable arc de cercle avant de le forcer à faire connaissance avec le sol de Plant.

Suite à ce combo, le Flamboyant aurait pu perdre patience, et faire ressortir sa colère si caractéristique. Mais à la place, il ressentait de l'excitation. Enfin un adversaire qui demande de se surpasser, de devoir aller chercher au plus profond de sa puissance et de ses techniques pour ne serait-ce que tenter de prendre le dessus. Voilà un défi qu'il n'avait pas l'habitude de relever, et il n'allait certainement pas chercher à le stopper en si bon chemin.
Son cerveau était en ébullition, c'était déjà très rare chez les Saiyens de seulement le faire fonctionner, alors pour en arriver à ce stade, c'est que le Flamboyant voulait définitivement montrer à l'Astral de quoi il était capable, même si ce combat venait à se solder par une défaite pour lui.

En parlant de l'Astral, ce dernier s'était positionné au-dessus de notre guerrier, saluant de manière très légère sa technique de combat, mais surtout, le plus important, lui donna quelques conseils.
Effectivement, le tatoué avait raison, cette stratégie élaborée par Korn pourrait empêcher une esquive de l'opposant, mais également du lanceur lui-même.
Ce n'était peut-être rien, mais Korn avait l'habitude se battre contre des personnes faibles, contre lesquels ce genre de technique aurait très bien fonctionné. Mais, face à un adversaire comme Kodaïan, il faudra se rappeler à l'avenir que c'était une erreur à ne pas reproduire.

« Tu laisses encore trop de chance à ton adversaire de répliquer. »

Cette phrase résonnait en continue dans la tête du Flamboyant. C'est alors qu'une nouvelle idée germa en lui. L'Astral restait à le regarder, mais ne vit pas qu'en même temps qu'il se redressait légèrement, un nouveau sourire venait d'apparaître sur le visage de son opposant.

Alors qu'il appuyait sur ses bras pour se relever, le corps du Flamboyant commença à se recouvrir de son aura. Rapidement chargée, Korn fit exploser son Aura Répulsive, sous la forme d'une sphère partant de lui à une grande vitesse, venant frapper de plein fouet son adversaire. Kodaïan ne s'attendant certainement pas à cette technique, il fallait vite réagir et profiter de cet instant de confusion.
Finissant de se relever à peine après avoir fait exploser son aura, notre Saiyan se tourna rapidement, tout en ayant prit soin de positionner sa main à plat au niveau de Kodaïan. Profitant de son mouvement de rotation, il envoya un grand Ki Slash sur la même trajectoire que l'Astral.

Le Flamboyant ne pût s’empêcher de faire se décrocher un grand sourire sur son visage.

« Voilà le genre de combat que je rêve de mener ! »

Avec la superficie qu'elle venait à occuper grâce à la rotation de Korn, l'attaque du Ki Slash pourrait être dangereuse à esquiver sur les côtés, avec la position légèrement surélevé par rapport au Flamboyant quand il s'est prit l'attaque, l'Astral aurait la possibilité de l'esquiver par le haut, où difficilement par le bas si sa vitesse le lui permet.
Mais, en réponse à cette esquive possible, Korn avait déjà préparé une vague laser dans sa main gauche, qu'il n'hésiterait pas à tirer une fois l'esquive de Kodaïan terminée. Une attaque assez réfléchie et ne laissant pas beaucoup de répit à son adversaire, mais les salutations étaient désormais terminées, il était temps de rentrer dans le vif du sujet.



HRP: Pour pouvoir tenir l'allure face à ta vitesse, Korn passe à 70% de sa puissance. Il envoie une Aura Répulsive tout autour de lui, que tu te prend de plein fouet (j'imagine, la surprise tout ça tout ça), et envoie un slash de ki dans ta direction. Il prépare ensuite une vague déferlante dans sa main gauche, qu'il t'enverra après le passage du slash de ki.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 28/11/2017

Feuille de personnage
Power Level: 25700
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Ven 15 Juin - 17:14

Visiblement, savoir qu'il perdrait probablement ce combat n'aidait pas Korn à digérer la pilule. Cela dit, le guerrier paraissait bien plus fasciné par ce duel d'astuce et d'audace que frustré par son infériorité. Au contraire, leurs niveaux étaient finalement assez proches, Kodaïan lui-même savait ne dominer le combat que par sa vitesse supérieure, l'affrontement était serré. Idéal même, chaque coup pouvant subitement changer la donne, obligeant les deux Saiyans à redoubler d'efforts et de ruses pour tirer leur épingle du jeu.
Le genre de combat qui permet à un guerrier de grandir, le genre que leur peuple convoitait tant.

Le corps de Korn commença à se couvrir d'énergie, ce qui n'inquiéta pas plus que ça l'Astral. Son adversaire devait sûrement rassembler sa force pour se préparer à repartir à l'assaut. Il n'en démordait pas, parfait.
Kodaïan laissa sa puissance augmenter un peu plus également, impatient d'entamer le prochain round et guettait déjà les signes avant coureurs d'une attaque. La crispation d'un muscle, une fluctuation dans l'aura, quelque chose qui l'aiderait à anticiper et retourner l'attaque de Korn contre lui.
Il pécha par orgueil cependant, car il se croyait trop rapide pour être surpris, et en plastronnant Kodaïan s'était bien trop exposé à une technique inattendue.

Korn fit subitement exploser son aura, déployant une véritable sphère de protection et de répulsion qui prit totalement de court l'Astral et l'envoya voler plus loin. A l'aise dans les airs, il s'arrêta cependant aisément, juste assez pour voir une lame de Ki horizontale lui foncer dessus. Un autre coup astucieux, la plupart des guerriers de l'univers aimaient évoluer sur des plans horizontaux, une habitude évidente issue d'une vie soumise à la gravité qui contraignait à de tels déplacements.
Même un Saiyan esquivait généralement par le côté, et cet enchaînement aurait alors fait mouche en toute beauté. Cela méritait un bon point.
Mais une fois de plus, Kodaïan n'était pas un Saiyan lambda. Il passait le plus clair de son temps dans le ciel, ne redescendant généralement que brièvement pour manger et évoluer dans l'espace tridimensionnel était tout ce qu'il y avait de plus naturel pour lui.

L'attaque était cependant rapide. Il s'envola plus haut en se faisant basculer lui-même à l'horizontale pour réduire la surface exposée, laissant le Slash d'énergie filer loin derrière lui sans heurt. Maintenant il fallait riposter.
Ou plutôt se défendre, une autre qualité de Korn était visiblement la détermination, car non content de réussir à le prendre par surprise et de manquer de lui flancher deux touches de suite, le guerrier lui tira une Vagué Déferlante aussitôt qu'il le fit échapper à la lame précédente. Aie ! Cette fois il n'arriverait pas à l'éviter, pas complètement du moins, et s'il se concentrait sur son mouvement il risquait de prendre de sévères dommages en cas d'échec.
Mais l'Astral n'avait pas dit son dernier mot. Loin d'essayer de s'enfuir, il resta au contraire sur la trajectoire du puissant Kikoha, pivotant pour présenter son épaule et minimiser les surfaces exposées tout en concentrant son aura pour se protéger, en particulier en avant. Si son aura lui offrir la vitesse suffisante pour esquiver, alors il en fera son bouclier !
Dans le même temps, de son bras arrière il concentra une boule d'énergie. Jouer sur deux tableaux était risqué, et il allait en souffrir...mais la première règle de tout combat est : "Si l'ennemi te frappe, alors il est lui-même vulnérable.".

En serrant les dents, Kodaïan laissa la Vague Déferlante de son adversaire le percuter de plein fouet, projetant un torrent de douleur brûlante à travers son bras et son buste et qui l'emporta plus loin. L'Astral savait que résister à la poussée de l'attaque ne ferait que l'épuiser pour rien, alors que se laisser pousser réduirait les dommages subis.
Moins d'une seconde après avoir été impacté, avant d'être projeté trop loin ce qui réduirait les chances de réussir de son plan, le guerrier du ciel projeta une puissante boule d'énergie qui fila à ras sous la Vague Déferlante, dissimulant ainsi sa propre lumière sous celle de l'attaque de Korn et qui remonterait tout droit jusqu'au lanceur pour essayer de l'atteindre en pleine poitrine au moment où il s'y attendrait le moins.

Cela dit, elle serait moins puissante malgré tout que la technique qu'il venait de subir, et Kodaïan ne devait pas s'éterniser sur le Kikoha. Il fit glisser la concentration défensive de son Ki sur le côté pour changer l'angle de la poussée jusqu'à finir par pouvoir rouler sur le côté et laisser la Vague de Ki continuer sans lui.
Essoufflé, et souffrant de brûlures sur tout le flanc, l'Astral fit jouer son épaule endolorie en respirant un peu, le temps de jauger la situation et de voir si sa petite riposte avait fait mouche.
De toute façon, la réussite ou non n'était pas importante.


"C'est beaucoup mieux, Korn. C'est rare qu'on me prenne de court comme ça ! Mais maintenant, à mon tour de passer ta défense !"

Bien chaud, Kodaïan laissa son pouvoir exploser au maximum, enchanté de la tournure que prenait ce combat et délivra un véritable barrage de Kikohas sur Korn. Il était un peu trop loin pour le rendre réellement efficace, perdant en précision et en puissance, mais le but n'était pas de vaincre le guerrier à distance.
A chaque fois qu'il tirait, Kodaïan se rapprochait, accélérant ainsi toujours plus la cadence de ses rafales alors que les explosions meurtrissaient le sol tout autour de son rival et soulevaient un véritable brouillard de poussière et de cendre.
Quand il se jugea suffisamment prêt, l'Astral tira encore deux boules d'énergie, une de face et la seconde avec une trajectoire plus courbe, pour arriver un instant plus tard par le côté puis piqua à toute vitesse dans le nuage de débris en espérant que la tempête de tirs et de poussière l'avaient fait disparaître au regard de Korn.
Il vola au ras du sol, réduisant sa vitesse pour se faire plus discret dans ce chaos et essayer d'empêcher l'autre Saiyan de le repérer à l'ouïe, puis une fois que ses derniers projectiles eurent explosé - lui indiquant au passage la position approximative du guerrier - Kodaïan accéléra à fond et remonta pour tenter de porter un coup de pied aussi foudroyant que sournois en pleine mâchoire de Korn en passant par en-dessous.

Il manquait peut-être un peu de force, et l'autre guerrier était sacrément remonté, mais l'Astral espérait bien marquer des coups sur le plan psychologique. Si son attaque touchait, cela ferait deux coups au but en pleine mâchoire, d'autant que Korn aurait sûrement attendu une attaque par le haut alors qu'il le chargeait par le bas.
Avec un peu de chance, ça suffirait à le dérouter, le faire paniquer lors du prochain échange et l'inciter à se précipiter ou à gaspiller son énergie ce qui serait tout bénef pour l'Astral.


Hrp : Koda se laisse monter à 80%, avant de faire un vol plané après son aura répulsive. Il esquive de justesse le Slash, et déclenche son Aura défensive avant de se prendre ta vague déferlante. Il convertit alors 10% de sa vitesse en défense (et autant en résistance, mais ça on s'en fout) (ça fait 800 de défense en gros, et 1600 de vitesse de perdue), puis te jette une bonne bouboule de Ki qui remonte par sous ta vague pour essayer de te toucher.
Ensuite il sort de ta vague, passe à 100%, te lance un Déluge Astral (une rafale) d'un peu loin pour t'affaiblir/immobiliser/préparer le terrain, et fonce se cacher dans la poussière pour t'attaquer par en-dessous quand il a arrêté de pleuvoir.
C'était un gros résumé '-'
J'aime ce combat
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 29/05/2018

Feuille de personnage
Power Level: 19 800
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Dim 17 Juin - 17:32
Cette fois, l'attaque n'avait pas fait mouche. Une belle remontée comme les Saiyens aimaient en voir. Un combat qui aurait pu faire sensation s'il n'avait pas eu lieu dans un endroit perdu au milieu des plaines de Plant.

L’enchaînement de Korn était un véritable succès. La surprise causée par l'utilisation de son Aura Répulsive avait joué en sa faveur, projetant son opposant sur quelques mètres dans les airs. Etant connu pour être à l'aise dans cet espace, il ne fut pas étonnant de le voir stopper sa course assez rapidement. Il avait ainsi pu éviter de justesse le Slash en s'élevant tout en se penchant vers l'avant.

Mais, c'était sans compter sur la détermination du Flamboyant, cette fois, il devait réussir à toucher sa cible, sans quoi sa fierté de Saiyen aurait pu en prendre un coup. L'Astral ne devait certainement pas s'attendre à un si grand enchaînement, et se prit la vague laser de plein fouet. Il encaissa l'attaque tout en se laissant porter par celle-ci, tenter de résister n'aurait fait qu'aggraver les dégâts reçus.
C'était difficilement perceptible, mais Korn avait l'impression d'avoir vu une sorte d'aura prendre place au niveau de la zone d'impact de sa vague déferlante, certainement une technique de l'Astral pour tenter de réduire les dégâts causés par l'attaque.

Le Flamboyant devait rester sur ses gardes, envoyer une vague déferlante sur son adversaire, cela signifiait de devoir stopper entièrement son déplacement. Il s'était, plusieurs fois, prit des coups en traître sur Kirta à cause d'une vague déferlante trop longue, permettant aux adversaires de réaliser des attaques surprises qu'il ne pouvait voir venir.
À la fin de son attaque, il entreprit de réaliser un bond sur le côté pour éviter toute chance de se faire pousser... Et heureusement qu'il avait réussi à développer ce réflexe. Alors que Korn entamait son bond, une sphère de ki venait alors à lui frôler son armure au niveau du torse, faisant légèrement chauffé cette dernière et monter la température du torse de Korn. Cela n'avait pas fait de dégâts, mais ce n'en était pas loin.

Notre Saiyen avait alors repris position sur le sol et recentra son regard sur son adversaire. Son flanc était couvert de brûlure. Il était essoufflé, mais loin d'être hors jeu. Il semblait observer le résultat de son attaque surprise tout en reprenant son souffle et en échauffant son épaule, en profitant pour saluer les progrès rapides de Korn, ce à quoi le Saiyen répondit avec un signe de la main au niveau de la tête. Mais maintenant, c'était à lui d'assurer sa défense face aux attaques de l'Astral.

Ce dernier prit soin de faire exploser son aura et sa puissance. L'offensive risquait d'offrir un assez beau spectacle aux deux guerriers de Plant.
Korn voyait, il voyait même très bien ce qui allait lui arriver dessus. Un déluge de kikoha était en train de fuser dans sa direction. Avant que le déluge ne commence à l'atteindre, il prit la disposition de faire apparaître une Ki Blade sur chacune de ses mains, il allait en avoir besoin, ainsi que de faire, lui aussi, exploser son énergie, il était temps pour les deux Saiyens de montrer de quoi ils étaient réellement capable l'un et l'autre.

Les premiers kikoha à l'atteindre souffraient de la position de Kodaïan, faibles en précision ainsi qu'en puissance. La plupart étaient donc facile à esquiver ou à contrer à l'aide des lames de ki. Mais le Flamboyant le sentait quant à aux caractéristiques des kikohas, ils devenaient de plus en plus précis et de plus en plus puissant, signe comme quoi l'Astral s'approchait de sa cible.
Les différents projectiles venaient alors à vite se rapprocher, rendant les esquives plus difficiles et demandant à Korn de surtout jouer avec le contre que pouvaient lui octroyer ses lames de ki. Mais cela n'était pas forcément aussi simple, la vitesse de l'Astral était bien son principal avantage, faisait que notre Saiyen était dans l'incapacité d'échapper ou de faire face à tous ces coups. Quelques projectiles avaient commencé à l'atteindre au niveau des bras à cause de contres mal placés, ou même au niveau des jambes et des côtés du torse à cause d'esquives trop tardives.

Au fut et à mesure que les kikohas entraient en contact avec lui, que l'Astral approchait, Korn, lui, se retrouvait en plein milieu d'un épais nuage de poussières et de débris, obstruant ainsi son champ de vision, tandis que la pluie de projectiles venait d'arriver à sa fin.
Il s'éleva légèrement, et tendit l'oreille. Si sa vue ne pouvait plus l'aider à trouver son adversaire et à entamer les réactions, alors son ouïe le ferait. Le Flamboyant tentait de rester aussi concentré que possible, malgré les brûlure reçu par les kikohas, ainsi que la chaleur que lui procurait son armure, à cause du contacte avec les explosions.
… Rien. Bien sûr, ce n'était pas une bonne nouvelle. L'Astral pouvait être n'importe où. Lui, il savait à peu près où devait se positionner Korn, et attendrait d'avoir seulement une légère visibilité, pour lui porter un coup qu'il pourrait aisément placer.
Notre Saiyen ne voyait qu'une solution, si tu ne vois pas ton ennemie, cela veut dire qu'il pourrait être partout autour de toi. Il ne restait donc plus qu'à suivre son conseil, frappé tout autour de lui, et justement l'une de ses techniques défensives était faite pour ce genre de situation.

S'il ne pouvait pas voir son adversaire, alors lui ne pouvait pas le voir non plus. Son opposant ne prendrait certainement pas le risque de se faire repérer à cause d'une frappe dans le vide. Le Flamboyant profitait alors du brouillard de poussière pour charger son aura. Une fois que ce dernier avait commencé à se lever et à laisser apercevoir quelques rayons de soleil, Korn n'hésita pas une seule seconde avant de lancer de nouveau son Aura Répulsive, qui lui permettrait sûrement de contrer une attaque physique de son adversaire ainsi que de connaître sa position.
Et bam ! Il l'avait entendu, juste devant lui. Sans prendre le temps de réfléchir à cause de la situation, le Flamboyant tira quatre boules de ki, deux de chaque main, en direction de là où il avait entendu quelque chose heurter sa sphère répulsive.

Il s'envola légèrement, sans trop s'éloigner du sol, et fonça pour pouvoir sortir du nuage, lui permettant de connaître la position de son rival. Mais il ne fallait pas se précipiter, avec les boules de ki envoyées la visibilité sur l'Astral était loin d'être excellente.
Il valait mieux attendre tout en restant sur la défensive. Korn avait de nouveaux fait apparaître ses lames de ki, et était en position pour tournoyer sur lui-même, et ainsi envoyer une multitude de slash de ki, si Kodaïan venait à faire l'erreur de s'approcher trop près de lui. Les coups donnés seraient plus ou moins horizontaux, faisant en sorte que les Slash devraient, pour la plupart, être esquivé un par un. Sinon, sa position, similaire à sa pose de combat, c'est-à-dire un bras vers l'avant et l'autre vers l'arrière, les pieds suivants le schéma, lui permettrait de réagir à un éventuel contre, ou une esquive, tout en se rapprochant légèrement du sol. Le Flamboyant savait qu'il devait jouer sur terre, les airs étant le terrain de prédilection de l'Astral.

Sur le Flamboyant, Kodaïan pouvait alors observer de la fumée et des impacts de brûlures, mais également un immense sourire dessiné sur le visage du guerrier de Plant.



HRP: Korn passe à 100% de sa puissance un peu après toi, évite ta boule de ki de justesse et se prend quelques dégâts de ton déluge. Il utilise une nouvelle fois son Aura Répulsive pour t'expulser du nuage de poussière et t'envoie 4 boules de ki. Il sort ensuite également du nuage, et prend une pose défensive avec ses lames de ki. Si tu t'approches il enverra plusieurs slash de ki plus ou moins horizontaux. Il est positionné en l'air mais à une certaine distance du sol (environ 2m) pour atterrir en cas de besoin.
Ce combat me fait travailler mes méninges comme pas possible '^'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 28/11/2017

Feuille de personnage
Power Level: 25700
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Dim 17 Juin - 21:22

Fichu sac à larves ! Non content d'avoir du répondant et de chercher de véritables ruses, Korn savait en plus trouver les bonnes réponses au bon moment. D'habitude, soumis à un tel barrage, les Saiyans essayaient d'encaisser de front ou de riposter en jouant à "qui à la plus grosse ?".
Certes, le guerrier armuré avait fait de son mieux pour y résister, jusque là, tout est normal, mais quand la pluie de tirs s'est montré trop intense et que son adversaire avait disparu pour se cacher dans le "brouillard", au lieu de tirer au pif ou de sortir du nuage - et s'exposer ainsi gratuitement à une attaque surprise - il avait eu le bon sens de déployer une nouvelle fois son aura protectrice. Une excellente décision, que Kodaïan lui même aurait pu avoir s'il avait disposé d'une telle technique, ce qui n'était pas le cas car il la jugeait trop statique et épuisante.

Et qui plus est, Korn avait déployé sa bulle au meilleur moment ! S'il ne l'avait fait ne serait-ce qu'une ou deux secondes après, l'Astral lui aurait latté les gencives. Aussi, que ce timing parfait soit volontaire ou non, le guerrier du ciel se vit rebondir sèchement contre l'aura répulsive avec un juron fleuri.
Ce n'était pas grave se dit-il, ce n'était pas la première fois qu'il avait à faire à ce genre de bouclier...mais c'était peut-être la première fois en revanche qu'il tombait sur un adversaire ayant autant de bon sens et de réflexes à la fois. Il n'avait pas fini de ricocher contre l'aura que Korn projetait déjà plusieurs attaques au jugé dans sa direction.
Et ça c'était inédit, retourner son plan contre lui. Car Kodaïan savait à peu près localiser un ennemi dans le noir après un pilonnage, mais ne pouvait pas deviner la position exacte d'un projectile dans un tel nuage. La première boule passa à côté de lui, et il esquiva grâce à ses réflexes la seconde qui passa à moins d'une longueur de mains de lui, éclairant le brouillard autour d'elle. Il dut dévier du bras la troisième, encaissant quelques dommages en échange et fut percuté de plein fouet par la dernière qui fit un effet boeuf. L'Astral était rapide, mais n'était pas beaucoup les attaques directes.

Mais le Saiyan n'avait pas dit son dernier mot ! Korn s'était extrait du nuage et attendait, sur la défensive, avec ses lames de Ki prêtes à frapper et l'Astral comptait bien ne pas le décevoir avec une dernière ruse sortie de derrière les fagots.
Il prit son temps pour reprendre un peu son souffle, la dernière attaque l'ayant sévèrement atteint, en plus d'attendre que le nuage se dissipe pour réinstaurer un cadre plus...épique, plus propice pour la digne conclusion d'un si bel affrontement. Quand le paysage se fut éclairci, Kodaïan s'éleva à son tour légèrement au-dessus du sol pour s'approcher calmement de son valeureux adversaire, s'arrêtant à une dizaine de mètres à peine. La distance raisonnable pour la plupart des guerriers.
Un saut de puce pour lui.


"C'était un beau combat, Korn. A vrai dire, je ne m'attendais pas à tomber sur un si bon guerrier, c'était un plaisir."

En réponse au sourire du Saiyan, Kodaïan lui retourna un rictus orgueilleux, comme celui d'un maître mettant fin à la leçon de son élève alors que son aura explosait, signe qu'il rassemblait sa puissance pour un dernier coup d'éclat.

"Mais il est temps d'en finir. Cette attaque sera la dernière, et te démontrera quel est le vrai pouvoir de la vitesse."

Son énergie commença à se concentrer le long de ses bras, faisant luire ses tatouages à mesure que son Ki glissait dans ses mains tandis que l'Astral prenait une posture rigide. Une provocation tacite, un défi. "Essaye de résister à ça", disaient ses muscles tendus et son sourire moqueur. "Ose faire face, juste pour voir".
Sa puissance se mettait à crépiter autour de lui, tant elle se concentrait. S'il déchainait son Solar Beam maintenant, il aurait pu raser une montagne, et à cette distance l'autre guerrier avait peu de chances de l'esquiver...mais dans le doute, sa provocation dissuaderait Korn d'essayer de fuir. S'il faisait face à l'ultime assaut de l'Astral, il pourrait se targuait d'avoir épuisé tous les recours de Kodaïan et d'avoir vaincu un adversaire plus fort que lui.

Seulement Kodaïan n'était pas suffisamment stupide pour tout miser sur une simple décharge à pleine puissance. Au lieu de délivrer une colossale vague déferlante, le guerrier aérien projeta à la place au dernier moment un nouveau barrage de Kikohas à un rythme dément. Il n'était plus question de jouer.
Il avait déjà utilisé son déluge astral juste avant, pour créer un brouillard dans lequel utiliser sa ruse...mais celui-ci était différent.
Cette fois, le Saiyan voulait mettre au tapis son adversaire, et si de loin la technique manquait de puissance...presque à bout portant elle était effroyablement puissante et précise, sans parler de sa vitesse.
C'était une belle feinte, préparer un rayon unique, de façon bien évidente, pour le transformer au dernier moment en pluie frénétique. Mais cette ruse elle-même était une feinte.

Alors même qu'il tirait le dernier projectile, Kodaïan fit à nouveau étinceler son aura, se transformant le temps d'un battement de coeur en un flash lumineux semblable à ses Kikohas et s'envola comme une balle passant sous les jambes de Korn, dans cet espace réduit - mais dix fois suffisant pour sa carrure élancé - entre lui et le sol et se glissa dans son dos alors que les derniers tirs n'avaient pas encore fait mouche.
En un clin d'oeil, il attrapa la queue du Saiyan, sachant parfaitement que c'était son point faible pusqu'il essayait péniblement de l'entraîner à son arrivée, et sa nuque pour le maintenir en place et l'obliger à encaisser les ultimes rafales pendant qu'il le privait de ses forces en tirant son appendice.
Il y avait quelque chose d'amusant à transformer son adversaire en bouclier contre une attaque qu'il avait lui-même tiré.


"Si tu es assez rapide, la moindre petite faille devient une faiblesse mortelle. Avec assez d'entraînement, tu seras sûrement suffisamment intelligent pour les déceler d'un seul regard."

L'écart était creusé, la question réglée. Ce n'était pas une très belle façon de finir le duel...mais c'était aussi une façon de le laisser "un peu" en suspens. D'inciter ce punk à se surpasser pour venir chercher sa revanche au mieux de sa forme.
Ayant plutôt...du respect pour ce guerrier, l'Astral lâcha sa queue avant de le jeter un peu plus loin. Libre à lui de se rétablir avant de mordre la poussière s'il en était capable. Il avait beau plastronner, sa dernière petite ruse l'avait complètement vidé, mais il escomptait bien que ce barrage final et le tirelipinpon ait également sapé les dernières réserves de Korn.
Dans le cas contraire, il aurait l'air très con, se dit Kodaïan en croisant les bras, continuant à flotter à faible hauteur.


"Faudra remettre ça, p'tit gars."

C'était bien le genre de combat qui l'aiderait à progresser, à se surpasser. Si Korn devenait un adversaire régulier, l'Astral aurait à faire attention en permanence au moindre détail pour ne pas se faire dépasser. Les ruses marchaient très bien contre un adversaire qu'on ne rencontre qu'une fois, mais lorsque les duels se multipliaient, la surprise ne faisait plus effet...et il lui faudrait devenir alors encore plus malin.


Hrp : Koda se mange une boule et demie sur les quatre, attend la fin du brouillard, se place pas loin de toi et fait mine de charger son Solar beam (son ultime) pour tirer à la place au dernier moment un autre Déluge Astral à fond, profitant du barrage pour refaire une passe étincelante pour se faire confondre (ou essayer) avec une boule d'énergie, te contourner, saisir la queue et pouic
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 29/05/2018

Feuille de personnage
Power Level: 19 800
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Jeu 21 Juin - 14:42
Décidément, Korn pensait que la vitesse de l'Astral l'aurait facilement mis en déroute, mais il a eu l'occasion de mettre en avant l'une de ses particularités qui, autrefois, l'avait énormément aidé sur Kirta : la ruse.

En plus d'avoir réussi à annuler l'attaque furtive de Kodaïan, le Flamboyant a su profiter de l'occasion pour faire en sorte que son contre devienne une contre-attaque. Par le réflexe d'avoir envoyé quelques boules de ki là d'où venait le bruit de collision, notre Saiyen avait ainsi réussi à blesser son opposant une deuxième fois. Une chose impensable pour lui, il était actuellement en train de rivaliser avec l'Astral, ce Saiyen qui faisait sécher la gorge de tellement de guerriers.

Sortant du nuage de poussière, il pouvait observer son adversaire se relever, et le laissa reprendre son souffle tout en prenant sa pose défensive. Quelques secondes plus tard, l'Astral s'éleva lui aussi et s'approcha lentement de Korn, reconnaissant la beauté de leur combat ainsi que la chance qu'il eut de tomber sur un guerrier comme lui.

« Face à l'Astral, il fallait bien que je me donne à fond ! »

Mais sur la phrase qui suivi, Kodaïan semblait bien clair, il était temps de terminer cet affrontement. Il était temps pour Korn de découvrir le nombre de possibilité que pouvait offrir le pouvoir de la vitesse.
L'aura de l'Astral explosa, et vint se concentrer au niveau de ses avants-bras, faisant luire ses tatouages. Pour le Flamboyant, le message était clair, son opposant lui préparait une vague déferlante digne de ce nom en tant que dernière attaque. Il ne pouvait pas se dégonfler, cela serait indigne pour la fierté des deux Saiyens que de s'enfuir, il devait réussir à encaisser cette attaque.
Notre Saiyen positionna alors ses lames en formes de croix pour tenter de parer la vague déferlante du mieux possible, mais ça ne se passa pas comme prévu…

Au moment où l'attaque allait jaillir des mains de l'Astral, ce fut un déluge de kikohas qui en surgirent. Prit de court, Korn n'avait pas adopté la bonne pose pour contrer ce genre d'attaque, et avec cette distance, il était quasiment impossible d'esquiver. Il tenta tout de même en tournant quelque peu sur lui-même, afin de se rendre aux endroits où le moins de kikohas se trouvait, mais il savait qu'il devrait prendre des dégâts pour réaliser cette action.

À nouveau, Kodaïan ne languissait pas à montrer ce qu'il avait en réserve. Une faible lumière commençait à apparaître au coin de l’œil du Flamboyant, son intensité devenant de plus en en plus forte, allant jusqu'à l'éblouir pour quelques secondes.
Avant même de recouvrer la vue, Korn avait senti une douleur au bout de sa colonne vertébrale, moins vive qu'avant , mais toujours présente et rendant ses mouvements très lents.

« M… Ma queue… Merde... »

Sa queue était entre les mains de son adversaire, il pouvait faiblement bouger, mais il était impossible pour lui de terminer ce combat. Dans son dos, Kodaïan attrapa également sa nuque pour soulever sa tête, et transforma notre Saiyen en véritable bouclier pour bloquer sa propre technique.
Les kikohas explosaient un à un sur le corps du Flamboyant, son armure chauffait et la chaleur qu'il ressentait commençait à devenir étouffante.
Grâce à sa rapidité, l'Astral avait réussi à retourner entièrement le combat en sa faveur. L'attaque était fourbe, mais elle avait prouvée une chose dans l'esprit de Korn, son entraînement n'était pas vain, à leur prochain affrontement, son opposant ne pourra plus compter sur le point faible des Saiyen pour remporter la victoire, sa vitesse ne sera également plus suffisante, il aura besoin de puiser jusqu'au fond de ses réserves pour remporter la victoire.

C'est à la suite de ses pensées que le Flamboyant se retrouva sur le sol, en piteux état. Le message de Kodaïan était également très clair, ils allaient se revoir, pour un affrontement encore plus spectaculaire, ne manquant pas de faire de nouveau esquisser un sourire de la part de notre Saiyen.
Il posa lentement les mains sur le sol, poussant dessus tant bien que mal pour se redresser. Dès qu'il pût, il posa un genou à terre et s'en servi comme appuie pour se mettre en équilibre sur ses jambes. De la fumée émanait encore de lui,  ses brûlures sur le corps étaient devenu apparentes de part les trous de sa combinaison sous son armure.
Se tenant le bras gauche, il se tourna vers l'Astral en tentant de garder l'équilibre du mieux qu'il le pouvait.

« Hé hé… Et comment… Tu entendras encore parler du Flamboyant pendant un petit moment... »


Voilà le genre de combat qui faisait grandir un Saiyen. La victoire n'était pas toujours au bout de la clé, c'est grâce à des défaites que l'on réussit à reconnaître ses points faibles. Après cela, il n'existe pas plusieurs chemins, la suppression de ces points faibles doit être une étape majeure afin de devenir un guerrier plus puissant que celui que l'on était au moment de cette défaite.

Lors de leur prochain affrontement, Korn sera près, et cette fois, ce sera à Kodaïan de mordre la poussière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 28/11/2017

Feuille de personnage
Power Level: 25700
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Jeu 21 Juin - 15:26
Jusqu'au bout, ce Korn était une agréable surprise. Un Saiyan en bonne et due forme, avide d'autonomie et de juste reconnaissance, plein de fierté mais aussi d'une certaine humilité. Pour leur peuple, c'était un défaut, une insulte même, mais si on considère cela avec du recul on peut comprendre que c'est une qualité qui permet d'affiner ses talents, de reconnaître et corriger réellement ses torts, plutôt que de s'entêter à les masquer en jouant aux grosses brutes.

Sans nul doute possible, le "Flamboyant" qui vivait plutôt bien cette leçon parviendrait à progresser, à véritablement se surpasser et même à devenir dangereux. Très sincèrement, Kodaïan doutait d'être capable de le vaincre la prochaine fois, et commençait déjà à chercher une nouvelle solution.
Rien que ça prouvait que Korn était digne d'intérêt, il l'obligeait même après une victoire à réfléchir à de nouvelles tactiques. Qui plus est, il n'était pas furieux ou empli de rancune...mais seulement impatient. L'un comme l'autre avaient hâte de jouer la revanche pour revivre ce fantastique combat, en encore plus grandiose, si bien que même l'Astral s'autorisa un véritable sourire.


"J'y compte bien, le Flamboyant. En espérant que tu te fasses pas descendre d'ici là."

Voilà qu'il se permettait même des blagues. Il ne s'en faisait pas trop pour Korn, les têtes de mules de ce genre étaient increvables et finissaient toujours par refaire surface d'une manière ou d'une autre. Un peu comme lui au final.
En attendant, la tension commençait à retomber et son ennui avait totalement été effacé par l'adrénaline du combat...mais maintenant qu'elle aussi s'estompait, l'Astral commençait à souffrir du plus grand fléau des Saiyans : La faim d'après-combat.
Oui bon, ils passent leur temps à bouffer à la moindre occasion, mais se dépenser intensément dans une formidable baston était une excellente raison pour se taper un gueuleton.


"J'espère quand même que tu feras mieux la prochaine fois le nargua Kodaïan, un demi-rictus lui tordant les trahissant la plaisanterie en attendant j'ai la dalle. Bonne branlette !"

Parce qu'il faut pas déconner, ça serait con de partir sans lâcher une énième moquerie comme une dernière petite victoire. Cela fait, Kodaïan alluma à nouveau ce qui restait de son aura, fortement atténuée suite à leur violent affrontement, et s'envola sans autre forme de procès, encore véloce malgré tout, et se mit en quête de quelque chose pour calmer son terrible appétit.
Mais l'affaire n'allait pas en rester là. A plusieurs reprises, Korn l'avait sévèrement mis en défaut et l'Astral savait déjà qu'il allait maintes et maintes fois se rejouer le combat dans sa tête pour trouver une solution...et pour bien faire fonctionner son cerveau, il lui fallait des calories, beaucoup de calories.
Manger, taper, manger et dormir. Un quotidien de bon Saïyan, auquel ne manquait généralement qu'un challenge pour garder la motivation au beau fixe, un problème dont souffrait souvent Kodaïan mais qui semblait aujourd'hui trouver, au moins en partie, une solution.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 29/05/2018

Feuille de personnage
Power Level: 19 800
Power Level en Kili: 0
Inventaire:
Mar 26 Juin - 13:06
Nul doute possible, il était évident que si Kodaïan arrivait à faire autant parler de lui sur Plant, ce n'était pas pour rien. Il était celui dont tous les Saiyens rêvaient : fort, robuste et fier, mais également tacticien et n'hésitant pas à apprendre des quelques erreurs de ses combats, même s'il en ressortait vainqueur.

Korn le voyait, tout comme lui, l'Astral semblait déjà réfléchir à leur prochain combat, les mêmes ruses ne fonctionneront pas deux fois sur la même personne. Avec l'occasion d'obtenir un partenaire régulier, il serait possible d'affiner ses techniques, de les améliorer, ou encore même de les créer. Voilà le genre de combat qui faisait frémir les sens les plus fins du Flamboyant. En combattant l'Astral, il n'avait plus à donner de simple coups de poings pour mettre ses adversaires au sol, ces sortes de duels allaient l'aider à s'améliorer sur le plan tactique, et à ne plus utiliser de techniques seulement pour blesser son adversaire. Des combats dont le but n'était pas de vaincre ses adversaires, mais d'obliger les deux combattants à montrer le meilleur d'eux-mêmes, à puiser dans leur réserve et de se prouver mutuellement leurs valeurs.

L'attitude de Korn semblait avoir réussi à faire décrocher un sourire à Kodaïan, ainsi qu'une promesse faite sur la condition pour notre Saiyen de ne pas mourir avant leur prochain affrontement.

« Moi ? Mourir ? Voilà qui serait malvenu de m'arriver avant de combattre quelqu'un comme toi ! Je pense même pouvoir te retourner le conseil. »


Plaisanterie à part, le Flamboyant savait qu'il n'avait pas besoin de s'inquiéter du sort de son rival, il savait très bien se débrouiller et ne risquait pas de mourir de sitôt.

Cependant, notre Saiyen pensait à autre chose, ce combat ne l'avait pas laissé indemne et il aurait certainement besoin de passer un peu de temps en salle de soin. De toute façon, c'est à ses cicatrices que l'on reconnaît un véritable guerrier.
Et puis, comme tout bon Saiyen, une fois guérit il retournera prendre assez de force pour pouvoir peaufiner son entraînement. Il ne devait sa défaite qu'à la faiblesse de sa queue, il n'allait donc pas sans dire que cela serait la première chose sur laquelle il commencerait son entraînement.
Leur discussion se terminait donc sur un humour bien Saiyen de l'Astral.

« Toi de même Kodaïan, quelle frustration cela serait autrement ! Et ne t'en fais pas pour ça, je risque de bien m'amuser ! » Lui retourna le Flamboyant d'un léger sourire.



Une petite quantité de journées était passé sur Plant depuis le combat de l'Astral et du Flamboyant. À partir de cet instant, et après sa guérison, notre Saiyen s'entraîna sur la résistance de sa queue tout les jours.

La queue de singe était l'une des principales caractéristiques des Saiyens. Grâce à elle, ils pouvaient se transformer en gorille géant, le monstrueux Oozaru.
Mais, bien que cela ne leur confère une transformation leur permettant d'augmenter considérablement leur puissance, en dehors de cela, elle constituait également le plus gros point faible de cette race de guerriers.
Pour la plupart d'entre eux, une seule pression sur la prolongation de leur colonne vertébrale suffisait à leur faire ressentir une intense douleur et à les immobiliser.

Korn avait déjà entamé un entraînement pour éliminer ce point faible, ainsi, de simples pressions sur sa queue n'étaient plus un problème pour lui, mais, lors d'un combat, et attrapé par la force d'un opposant, la douleur le paralysait toujours.

Il décida donc de continuer son entraînement là où il fut stoppé par l'arrivée de l'Astral. Il laissa ses jambes quelque peu écartées, afin de laisser assez de place pour faire passer sa queue en dessous de son entre-jambe, double-sens quand tu nous tiens.
Il empoigna fermement la prolongation de sa colonne vertébrale, et tira de toutes ses forces. La douleur était bel et bien présente, mais il se devait de tenir, il devait y arriver tout comme Kodaïan l'avait fait. S'il avait perdu son combat, c'était à cause de cela, et Korn ne pouvait pas se permettre qu'il existe toujours un point faible aussi voyant.
Malheureusement, la couper reviendrait également à se priver de sa transformation en gorille géant, d'autant plus qu'il s'agirait d'une honte pour un Saiyen de perdre sa queue, il n'a donc pas d'autres choix que de l'endurcir.

Tenant aussi longtemps qu'il le pouvait, son visage et tous ses membres se crispaient de douleur, au boit également de sentir toutes les gouttes de sueurs présentent sur son corps. Mais notre Saiyen ne lâchait rien, l'envie de combattre l'Astral en devenant plus puissant était trop forte. Il ne lâchait prise que pour la même raison qu'à la première partie de son entraînement, à l'approche de l'évanouissement.
Le natif de Plant enchaînait les séances d'entraînement sans relâche, répétant cette dernière sur plusieurs journées, et ce dans l'optique de perdre le moins de temps possible avant d'être envoyé sur Zelod III. Effacer son point faible était une chose, devenir plus fort en vue de l'affrontement à venir en était une autre.

Après plusieurs jours à tirer sur la prolongation de sa colonne vertébrale, le Flamboyant avait réussi à atténuer la douleur ressentie par son action, mais il savait qu'en s'entraînant seul à cela, il ne pouvait y mettre toute la puissance qu'il désirait. Sa queue ne résistait peut-être même pas à l'entièreté de sa propre puissance.
Pour palier à cette complication, Korn réitéra une idée qui lui était venu plus tôt dans son entraînement. A première vu, elle lui avait semblé dangereuse, mais maintenant qu'il était plus résistant, il pouvait s'y aventurer.

Notre Saiyen avait donc ramené un tronc d'arbre au milieu de la plaine vide, et pris soin de nouer sa queue, comme il le pouvait, à l'une des branches restante du tronc. La pression du nœud affectait directement sur la douleur ressentie, mais il se disait que cela ne pouvait qu'être bénéfique à son entraînement.
Il commença donc à s'élever légèrement du sol, prit une grande inspiration, et avança. On pouvait dire qu'il l'avait senti passer, la surprise était telle que lorsque Korn avait commencé à déplacer le tronc, la distance entre le sol et lui s'était drastiquement réduite, ses réflexes lui ont permis de s’arrêter avant de rejoindre le sol.
Après plusieurs essaies, le Flamboyant fut capable de déplacer lentement le tronc. Il continua en faisant des pauses régulières pour se restaurer et se reposer. Au fil des jours, il réussissait à déplacer le tronc d'arbre de plus en plus rapidement, jusqu'à réussir à le faire légèrement s'élever du sol.

Après cela, il mit fin à son entraînement, et décida de se rendre en ville. Un parfait endroit afin de pouvoir tester les résultats de son entraînement face à un adversaire.
Passant dans une rue assez vide, il remarqua un de ses semblables, seul. Il fit mine de passer à côté de lui, l'air de rien, juste après avoir évalué sa puissance, à l'aide de son scouter. Il était assez fort, mais pas aussi difficile à battre que l'Astral.
Une fois à hauteur, le Flamboyant s'était servi de son membre postérieur pour asséner un coup direct dans la jambe droite du Saiyen. L'effet était assez remarquable, la puissance, bien que minime, était telle qu'elle avait mit le guerrier Saiyen à terre. Fou de rage, bien évidemment, il se rua sur Korn pour tenter de lui attraper la queue également.
Cependant, lorsqu'il arriva à empoigner la queue de ce dernier à tirer, il n'eut aucune réaction en retour. Enfin si, le membre qu'il avait attrapé s'était mis à gigoter avant de l'envoyer s'écraser contre un mur. Profitant de la surprise, et n'ayant pas spécialement envie de se battre contre ce type, Korn asséna un violent coup de pied dans le visage du Saiyen afin qu'il s'évanouisse.

Libre à lui, par la suite, de poursuivre le Flamboyant s'il le souhaitait. Mais, pour l'instant, notre Saiyen avait d'autres choses plus importantes à faire. Arachitz ne risquait pas de l'attendre dans sa course à la puissance.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Another :: Zone RP :: Plant :: Plaines-
Sauter vers: